Overblog Follow this blog
Administration Create my blog

La Boissière - Gilles Letournel

February 24 2009 Published on #Littérature XXIème

A coté des grands classiques de la littératures, des auteurs incontournables du moment et de ma passion pour le fantastique, la SF et la paralittérature, je présenterais sur ce blog de temps à autres des petits écrivains locaux -le terme petit n'a ici rien de péjoratif.

Gilles Letournel est né en 1942 dans l'Orne et a à ce jour publié trois romans dont un sur Guillaume le Conquérant qui lui a rapporté deux prix.

La Boissière se déroule donc dans l'Orne, moins d'une décennie après la guerre.

C'est une histoire d'enfants, Milo, Sylvain, Laurent et leurs copains. Le livre retrace d'ailleurs des moments typiques de l'enfance : les vacances, la venue du cirque, les premières bêtises...

On pourrait se demander si ils sont autobiographiques.

Le style est plaisant, simple et accessible. Certes ce roman ne révolutionnera pas la littérature mais il est bien construit.

C'est aussi et surtout l'histoire d'un drame de la Guerre - celle de 39 - 45. En effet, le père de Laurent est allemand et Louise, sa mère espère le retour de celui-ci. Elle cherche à savoir ce que le soldat est devenu et l'apprendra à la fin. Mais je vous laisse le découvrir.

En résumé, une lecture que j'ai trouvé intéressante, bien qu'au départ, j'ai tendance à me méfier de la littérature du "terroir" mais là non!

Il me tarde de lire le livre sur Guillaume le Conquérant.

Habitant dans la même petite ville que l'auteur, je vais m'enquérir de savoir si il travaille à un nouveau livre.

La Boissière est publié chez L'Ecir.

Read more

La Reserve - Russell Banks

February 23 2009 Published on #Littérature XXème, #Littérature étrangère

Ce mois-ci, j'ai découvert un auteur que je ne connaissais pas. Il s'agit de Russell Banks.
La Réserve est un roman paru chez Actes Sud, qui relate des relations hommes-femmes, en l'occurrence au coeur du quatuor Jordan et Alicia Groves, Hubert Saint Germain et Vanessa Cole.

L'action se situe au nord-est des USA, dans les années 1930, dans la Réserve.

Jordan Groves est un artiste, un peintre, qui va se retrouver entrainé, comme Hubert Saint Germain, dans un drame familial.

La famille Cole cache en effet un secret inavouable. A moins qu'il ne s'agisse d'un délire issu de l'esprit perturbé de Vanessa. Le roman laisse le lecteur juger si Vanessa affabule ou pas.

En arrière-plan de ces intrigues, se profile la Grande Histoire. On y voit l'avénement des nazis, le dirigeable Hindenburg, les débuts de la lobotomie, la Guerre Civile Espagnole.

Par ailleurs, il serait intéressant de faire une étude sur les registres des quatre éléments: eau (le lac), air(l'avion, le dirigeable), terre (la tombe) et feu (l'incendie).

En résumé, une lecture agréable et il me tarde de découvrir d'autres oeuvres de cet auteur. J'aurais sans doute l'occasion de reparler de lui et d'nclure dans mon post une présentation complète.

Read more

Le colonel Chabert - Honoré de Balzac

February 18 2009 Published on #Littérature XIXéme

Le colonel Chabert se situe à mi-chemin entre la longue nouvelle et le court roman.

Composé en 1832, sous le titre de La Transaction, le texte connu plusieurs versions et correction comme Balzac en avait l'habitude.

Finalement, il s'insère dans La Comédie humaine dans les "scènes de la vie privée" juste après Le père Goriot.

Le récit raconte l'histoire d'un officier de l'armée napoléonienne, supposé mort à la bataille d'Eylau mais qui en réalité s'est retrouvé nu dans un charnier, avec une blessure à la tête (évocation qui rappelle le romantisme noir!) et s'en est réchappé.

Privé d'identité, après une longue errance, le colonel Chabert - ou celui qui se prétend être le colonel Chabert - retrouve la France de la Restauration et se rend dans l'étude de Derville afin de récupérer son identité et sa femme, remariée depuis lors et devenue comtesse de Ferraud.

Je ne saurais que trop vous recommandé le livre de Aude Déruelle, dans la collection Foliothèque ( numéro 143) qui est une étude pertinente du texte de Balzac. A coté d'un essai sur Le colonel Chabert, vous y trouverez un dossier sur l’œuvre.

Pour vous mettre l'eau à la bouche, je vais juste évoqué deux points de l'étude.

Tout d'abord, le texte de Balzac propose une version dégradée de l'épopée. Par le registre familier de la langue, d'une part.

Chabert sort de la fosse en s'aidant d'un bras d'un cadavre démembré. Il devient donc un être à trois bras. Il est "une caricature inversée de Cerbère". Chabert tente de sortir de l'enfer au lieu d'en gagner la porte.
D'autre part, un des clerc de l'étude lance une boulette de papier à la tête de Chabert lorsqu'il se rend à l'étude. La boulette fait contrepoint au boulet de la grande bataille. De plus, la boulette féminise le boulet et marque la victoire de la femme sur le colonel, à savoir la comtesse de Ferraud.
On peut aussi voir dans Le colonel Chabert un intertexte avec L'Odyssée ,et la figure d'Ulysse.

Chabert veut rentrer chez lui. Il semble un vieillard aux yeux de ceux qui l'ont connu. Dans l’œuvre d'Homère, Ulysse est reconnu par sa nourrice et hébergé chez un porcher. Ici, Chabert est logé chez Vergniaud qui produit du lait pour Paris.

Voilà quelques arguments tirés de l'étude fascinante de A. Déruelle. Je vous en recommande la lecture
Je suis un grand admirateur de Balzac et j'aurais l'occasion de présenter d'autres parties de la Comédie humaine.

Bonne lecture et à bientôt pour une autre chronique !

Read more

Journal intime d'un marchand de canons - Philippe Vasset

February 8 2009 Published on #Littérature XXIème

Le narrateur de ce roman est un marchand de canons. Menacé par un scandale et des poursuites judiciaires, il décide de détruire l'impressionnante masse de documents qu'il a rassemblé au cours de sa carrière.
Alors qu'il brûle ses archives, le remord l'étreint et il se dit que tout ceci ferait un bon roman d'espionnage.

Notre marchand de canons a toujours voulu vivre sa vie comme un roman de John Le Carré. Le récit nous mène de l'Irak de Saddam Hussein à l'Afrique du Sud de l'Apartheid, en passant par la Géorgie, le Vénézuela et d'autres zones de tension de la planète.

Le roman use d'une écriture journalistique, oscillant en cela entre la fiction et le reportage. L'auteur clame que toutes les dates et les noms sont vrais.

Le Journal intime d'un marchand de canons est le premier volume d'une série sur l'envers de la Mondialisation qui comprendra Le Journal d'un affameur et Le Journal d'un manipulateur.

Sans être un chef d’œuvre, ce livre se laisse lire facilement.

A éviter toutefois si vous êtes allergiques aux romans à la Tom Clancy ou au film Lord of War.

Read more

Sido - Colette

February 1 2009 Published on #Littérature XXème

Dans Sido ou les points cardinaux, Colette évoque sa petite enfance, sa mère, "Sido", son père "le capitaine" et ses frères,"les sauvages".

Cette évocation est emplie de nostalgie, très vivante, colorée et pleine d'amour.

"Sido" apparait comme une figure mythologique, idéalisée. Elle occupe son jardin, qui peut être comparé à une sorte de Jardin d'Eden.

Colette parle aussi avec beaucoup de tendresse de son père, le capitaine, deuxième mari de "Sido".

Elle montre aussi combien l'amour était présent dans cette famille, entre le capitaine et "Sido" et entre les parents et les enfants. Seule la soeur ainée parait un peu à l'écart du clan, mal mariée".

L'édition que j'ai lue est une vieille édition du Livre de Poche. Elle contient aussi "Les vrilles de la vigne".

Je reviendrais dans un autre article sur l'auteur. Elle commença sa carrière d'écrivain comme nègre de "Willy" en composant la série des Claudine.

Elle termina sa carrière en étant élue à l'Académie Goncourt à l'unanimité en 1945.

Bref, c'est un livre que je recommande à tout ceux qui aiment les écritures délicates et subtiles, émotionnelles mais sans sensiblerie.

Read more

Gargantua - Francois Rabelais

February 1 2009 Published on #Littérature Renaissance

La figure du géant Gargantua représente la bonhommie et le bien vivre. A l'origine, c'est un personnage de contes populaires qui a donné lieu à des livrets populaires anonymes.

Claude Nourry, le libraire lyonnais -du moins on le suppose - va commander à François Rabelais un ouvrage s'inspirant de ces livrets.

Ce sera Pantagruel en 1532 et Gargantua en 1535.

On a la toute la généalogie des géants, Grandgousier, Gargantua et Pantagruel. On trouve aussi dans l'ouvrage de 1535, le personnage de Frère Jean (qui protège le Clos de Seuillé) et celui de Picrochole (qui suit son humeur, la bile noir).

Gargantua est un roman humaniste. C'est aussi une parodie de roman de chevalerie. On y suit l'éducation de Gargantua selon les préceptes humanistes (l'excellence de l'homme) puis la conduite de la guerre qui doit toujours être une guerre juste.

Rabelais est un véritable érudit. Humaniste, il a été moine, juriste, médecin. Ses ouvrages mélangent d'ailleurs la plus haute érudition et les propos scatologiques (voir à ce propos l'épisode du "Torche-cul").

Gargantua n'est certes pas un livre facile à lire. Mais il faut "ronger l'os pour en saisir la substantifique moelle".

Read more