Overblog Follow this blog
Administration Create my blog

Star Wars - Le Pouvoir de la Force

June 20 2009 Published on #Star Wars

Encore un billet sur Star Wars me direz-vous ! Que voulez-vous j'adore cette saga ! Et en ce moment, en plus de lectures plus "cérébrales", je me suis lancé dans la lecture de plusieurs romans de la franchise.

Je vais vous parler aujourd'hui du projet multimédia de l'année 2008, a savoir The Force Unleashed.

Il me semble que j'ai déjà évoqué le roman éponyme sur ce blog mais cette fois, je reviens sur le roman et la BD !

Ce n'est pas la première fois que Lucasfilm lance un projet multimédia sur plusieurs supports (jeu vidéo, roman, BD, jeu de rôles, figurines...), cela avait déjà été fait en 1995 avec "les Ombres de l'Empire" qui se déroulait entre les Épisodes V et VI (les films !) et introduisait les personnages de Xizor, Guri et Dash Rendar.

Ce projet raconte le périple de l'apprenti secret de Vador, nommé Starkiller, qui traque pour son maître les derniers Jedi, principalement le général Jedi Rahm Kota , le Jedi bricoleur Kazdan Paratus et la célèbre Shaak Ti.

Il est accompagné dans sa mission de la pilote Juno Eclipse (qui traîne son lot de drames personnels) et du droïde PROXY (qui a pour mission de le tuer !).

Mais bien vite, l'apprenti va être pris dans un jeu de trahisons à multiples niveaux.
Finalement, son sacrifice va mener à la création de l'Alliance Rebelle !

Je n'ai pas joué au jeu vidéo, donc je passe...

Le Pouvoir de la Force - la BD

Le scénario est de Haden Blackman (qui a œuvré sur le jeu vidéo du projet et sur des BD Clone Wars auparavant) et le dessin de Brian Ching, Bong Dazo et Wayne Nichols.

Le Pouvoir de la Force - le roman

L'auteur en est Sean Williams, qui sauf erreur de ma part, a déjà officié sur plusieurs romans de la série "Le nouvel ordre Jedi".

Contrairement à la BD, les scènes d'actions sont décrites plus en détails, ce qui donne d'ailleurs un aspect jeu vidéo !

On reste toujours du point de vue de Juno Eclipse et très rarement on pénètre dans les pensées de Starkiller.

Toujours, par rapport à la BD, il y a des éléments supplémentaires, notamment sur Raxus Prime avec Kazdan Paratus et le Noyau, l'ordinateur qui dirige la planète poubelle.

Au final, j'ai bien aimé à la fois la BD et le roman, même si j'ai préféré ce dernier, plus complet. Il faut aussi signaler que la BD ne suit pas l'ordre chronologique et effectue plusieurs retours en arrière (des flash-backs quoi!), ce qui lui donne son originalité!

Voila une prochaine fois, je parlerais de L'Héritier de l'Empire !

Star Wars - Le Pouvoir de la Force
Read more

Le salaire de la peur - George Arnaud

June 20 2009

Une fois n'est pas coutume, avant de vous parler d'un roman, je vais vous faire une rapide présentation de son auteur. Je vous invite à aller faire un tour sur Wikipédia dont je tire ces infos.
George Arnaud, de son vrai nom Henri Girard est né à Montpelleir le 16 juillet 1917.
Licencié en droit, ayant fait sciences po, il refuse de préter serment à Pétain.

Le 25 octobre 1941, il est au centre de l'accusation dans l'affaire d'Escoire.
Il vit à Paris de 1943 à 1947 puis s'embarque pour l'Amérique du Sud le 2 mai 1947.

Là-bas, il mène une vie de bourlingueur dont il s'inspirera pour Le salaire de la peur, publié en 1950 qui connaitra rapidement un vif succès.
En 1952, le cinéaste Henri-Georges Clouzot tourne l'adaptation du Salaire de la peur avec Yves Montand et Charles Vanel. L'année suivante, le film est récompensé au Festival de Cannes (Grand Prix et prix d'interprétation à Charles Vanel). Arnaud restera reservé quant à la fidélité de cette adaptation.

Il meurt d'une crise cardiaque en 1987.

Le salaire de la peur se caractérise, selon moi, par une écriture réaliste, voir naturaliste.

Suite à l'explosion d'un puit de pétrole dans la plaine de Zulaco, la compagnie exploitrice du gisement engage quatre chauffeurs pour convoyer de la nitroglycérine jusqu'au foyer dans des camions vétustes.
Parmi la faune des desespérés, derejetés de la vie qui attendent un futur improbable dans cette ville d'Amérique du Sud, il se trouve des gars pour répondre à l'offre d'emploi.

Gérard, Johnny et deux autres "perdus" sont engagés. Gérard et Johnny vont faire équipe et prendre le volant du deuxième camion.
Mais si Gérard, le héros du roman, accointé à Linda, une pute perd grand coeur, semble resté maitre de ses nerf, Johnny le roumain cède vite à la peur. Le périple s'annonce difficile sur des routes cabossées, d'autant que le vil Smerloff - le chauffeur remplacant - a saboté l'un des camions.

Je ne vous dévoile pas l'issue, que vous connaissez probablement déja si vous avez vu le film de Clouzot, diffusé et rediffusé largement, mais le dénouement , sous ses mauvais auspices, ne semble pas faire l'ombre d'un pli.

Bref un très bon roman, à l'ambiance désenchantée et un tantinet sordide.

A bientôt !

Le salaire de la peur - George Arnaud
Read more

Les mille et une nuits - Ali Baba et les 40 voleurs

June 9 2009

Ce week-end, j'ai fait un peu de rangement dans ma bibliothèque et j'ai mis la main sur de vieux ouvrages que j'ai lu il y a plus de 25 ans, lorsque j'étais gamin, en classe de CE2.
Parmi ces trésors, il y avait Alice au pays des merveilles de Lewis Caroll, L'étrange histoire de l'apprentie sorcière de Mary Norton et enfin Ali Baba et les 40 voleurs.

Comme vous le voyez, il s'agit de l'ancienne édition du Livre de Poche Jeunesse. Une édition illustrée par André Dahan.

Les mille et une nuits ont été traduites à la fin du XVIIème siècle par Antoine Galland.
"De ses voyages en Perse, celui-ci rapporta des manuscrits arabes du XIVème siècle dont il traduisit les contes en les adaptant à l'esprit de son temps mais en respectant le merveilleux et l'humour inimitable" (Notice de mon édition).
Galland publia Les mille et une nuits en plusieurs volumes à partir de 1704.

On connait le "Sésame ouvre-toi", formule célébrissime. Ali Baba découvre en effet une grotte alors qu'il se promène avec ses ânes et surprend la bande des voleurs dont le chef prononce la formule.

Si on connait ces aspects du conte, peut-être d'autres sont-ils moins fameux. Il y a le frère et la belle-soeur d'Ali Baba qui vont découvrir son secret.
Sans vouloir trahir l'histoire, on peut révéler que les voleurs vont chercher à se venger de ceux qui ont mis la main sur leurs trésors.
Il s'ensuit une série de péripéties où les voleurs vont mettre en danger la vie d'Ali Baba.
Fort heureusement, celui-ci peut compter sur sa malicieuse servante dévouée qui va se faire un devoir de protéger son maitre.
Finalement tout finit bien!

Une lecture que jeunes et moins jeunes apprécieront! Dans la traduction de Galland, on retrouve l'esprit classique à travers certaines formules, certaines tournures et un vocabulaire spécifique du siècle de Louis XIV. Mais il serait trop long de s'engager dans cette étude ici!

Voila! Un petit détour par la Perse. Nous y retournerons bientôt lorsque je vous parlerais d'un roman de Kader Abdolah, auteur né en 1954 en Iran et exilé aux Pays-Bas.

A bientôt

Les mille et une nuits - Ali Baba et les 40 voleurs
Read more

Les cours du chaos - Roger Zelazny

June 8 2009

Nous y sommes ! Où? A la fin du premier cycle des Princes d'Ambre, celui de Corwin.

Mais je dois vous avertir si vous désirez conserver la surprise de la lecture (autrement dit si vous en l'avez pas encore lu), passez au billet suivant!

Dans ce cinquième volume, les intrigues de cour sont un peu laissée de côté (du moins dans un premier temsp car elles reviennent à la fin!).
En fait, c'est le récit d'un voyage. Obéron, le paternel doit restaurer la Marelle, le fondement de toutes les Ombres (les réalités) tandis que son fils Corwin doit se rendre à l'autre extrémité de l'Univers, aux cours du chaos pour apporter la Pierre du Jugement lors de l'ultime bataille.
On suit donc son périple. Il est talonné par une tempête apocalyptique et doit donc se hater. Il fait des rencontres hétéroclites, d'étranges lutin, Ygg, l'arbre de vie (selon la mythologie nordique), un géant embourbé (curieuse métaphore!), un ocrbeua, un chacal, tandisque son frère dément Brand lui tend des traquenards pour lui dérober le joyau!
Puis c'est la bataille... Titanesque!
Enfin, le récit s'achève d'une manière que je vous laisse toutefois découvrir. Corwin fait la connaissance de Merlin,son fils (rien à voir avec le Merlin des légendes arthuriennes!) qui possède un peu du sang des cours du Chaos. Ceci marque l'ouverture vers les volumes 6 à 10 : le Cycle de Merlin.

Voila, bienvenue en Ambre !

Read more

Quelques lectures de délassement - I

June 7 2009

La dernière fois, je vous ai présenté un livre "pour la plage", Odyssée de Clive Cussler. Cette fois-ci, je vais revenir sur des livres "de gare" qui exploitent des franchises -en l'occurence Lucasfilm : un roman Indiana Jones et un roman Star Wars.
Mais pas d'inquiétude, je reparlerais bientôt d'ouvrages avec "plus de fond". Je prépare notamment un article sur Amélie Nothomb!

Tout d'abord Indiana Jones et le Péril à Delphes. Ce roman fait partie de douze livres republiés chez Milady, une collection de Bragelonne. Ils étaient déja sortis au début des années 1990.

Les six premiers volumes sont signés Rob Mac Grégor. Du point de vue chronologique, les intrigues concernant Henry Jones Jr se déroulent dans els années 1920. De ce fait, les romans s'intercalent entre la série "les aventures du jeune Indiana Jones"et les films.
J'aurais l'occasion de faire un billet sur les six romans de Mac Gregor (et sur la série télé) dans un futur proche.

De quoi parle ce premier roman? Indy vient juste de choisir la discipline archéologique. L'action se déroule en 1923. Le héros est fasciné par son professeur Doriane Belecamus, une spécialiste de la Grèce originaire de ce pays.

Or un tremblement de terre vient d'aovir lieu près de Delphes et vient de mettre à jour une tablette concernant l'Oracle de la Pythie.
Je ne m'attarderais pas ici sur la légende de la Pythie. Il faut juste savoir que l'Oracle servai Apollon et faisait des prédictions, qu'on venait de loin pour la consulter.
Indy, lors d'une descente dans une crevasse, va décourir la Pierre de l'Omphale. Il faut signaler qu'en touchant l'objet il aura des visions de son avenir, occasion de faire des allusions - et des connexions - avec les films et les autres romans.
Tout ceci sur fond d'intrigue politique pour renverser le roi de Grèce.

J'ai commencé la lecture du deuxième tome, Indiana Jones et la Danse des Géants, qui concerne Stonehenge et l'auteur a fait des allusions au roman précédent! Y a-t-il un lien entre le culte solaire de Stonehenge et Apollon? il semblerait que oui !

Maintenant, je vais parler de Star Wars - The Clone Wars : En territoire inconnu,

C'est le deuxième roman de la série inspirée de l'animation télé - The Clone Wars - dont la première saison, très prometteuse, vient d'être diffusée (sur W9 et M6 en France, sortie DVD en novembre 2009!). J'ai déja eu l'occasion de parler de Star Wars -The Clone Wars, le premier roman des cinq, qui reprend l'intrigue du film du même nom qui lançait la première saison.

Les trois autres romans s'intituleront No prisonners et Gambit #1 et 2, signés Karen Traviss et Karen Miller
En territoire inconnu est signé Karen Miller.

"Jadis vous avez servi mon père durant la Guerre Noire!" Telles sont les paroles de la princesse Leia dans le message de R2D2 au début de l'épisode IV.

C'est là le coeur du roman. Bail Organa et Obi-Wan Kenobi suivent une information dégottée par le sénateur concernant les Sith et se rendent dans l'Espace Sauvage sur la planète Zigoola pour contrer ceux-ci. Mais en réalité, il s'agit d'un piège!
On pourra trouver qu'il y a beaucoup de bavardarges dans ce livre! C'est un peu vrai. Mais est surtout montré la relation qui s'établit entre les deux protagonistes principaux, Organa et Kenobi. Puis le "chemin de croix" de Kenobi suit. La couverture, qui montre des régiments de soldats-clones est un peu mensongère car ceux-ci ne font qu'une brève apparition à la toute fin.
Enfin, les évenements relatés se situent parallèlement aux deux épisodes de la série télé "La chute du droid" et "Duel avec un droid". Ce qui est un plus!
Si vous voulez un roman Star Wars avec beaucoup d'action, lisez plutôt Le pouvoir de la Force, adapté du jeu vidéo éponyme à tel point qu'on s'attend à voir écrit "Game Over" à la fin de chaque chapitre!

Voila pour ces deux romans et à bientôt pour de nouvelles pistes de lectures !

Quelques lectures de délassement - I
Read more