Overblog Follow this blog
Administration Create my blog

Balzac et la Petite Tailleuse chinoise - Dai Sijie

September 19 2009

Continuons notre incursion dans les littératures étrangères, avec cette fois-ci un auteur chinois, Dai Sijie !

Balzac et la Petite Tailleuse chinoise a remporté le Prix Relay du Roman d'évasion en 2000.
Le cadre est la Chine des années 1970, sous le régime communiste donc.
On suit le parcours de deux jeunes gens de dix-huit ans, le narrateur et son ami Luo voués à moisir dans un village au fin fond de la campagne dans le cadre d'un programme de "réeducation".
C'est dans ce cadre qu'ils vont faire la connaissance de la Petite Tailleuse. le roman se présente donc à ce stade comme un traditionnel triangle amoureux, si ce n'est le cadre dépaysant de l'Asie.

Mais, c'est aussi un roman sur la littérature. Les deux compagnons ont un ami, le Binoclard, auquel ils vont subtiliser une valise qui contient des romans "subversifs". Vous me voyez venir : il y a dans la valise des romans de Balzac.

Le dépaysement est bien au rendez-vous. On découvre la vie des paysans chinois, leur dur labeur, leurs conditions misérables. Dans cet univers morne, les deux amis s'évadent par la littérature.

Je voudrais terminer en précisant que dans la lignée des Don Quichotte et des Madame Bovary, ce roman est aussi l'histoire sur la façon dont la littérature peut nous influencer.

Au final, Balzac aura le dernier mot !

Read more

L'élégance du hérisson - Muriel Barbery

September 18 2009

Vous l'aurez sans doute remarqué, les livres dont je choisis de parler ici sont des livres que j'ai apprécié. il n'est toutefois pas exclut qu'un jour je publie une critique négative...
Mais bon, pour l'instant je voulais vous parler d'un roman qui m'a vraiment épaté ! L'élégance du hérisson est un livre dont on a beaucoup parlé. Un bouche-à-oreille très favorable en a fait un best-seller et il a récemment été porté à l'écran.
Muriel Barbery a signé là un petit bijou d'intelligence, de drôlerie et d'émotion!

Le roman tourne autour de deux personnages (en fait trois en rajoutant Monsieur Ozu).

Il y a tout d'abord madame Michel, la concierge d'un immeuble bourgeois de la rue de Grenelle. Elle n'est guère engageante et parait assez rustique. Mais en réalité, il s'agit d'un masque car Renée Michel est une femme autodidacte, très éduqué et remarquablement intelligente. Seulement, elle se méfie des bourgeois et ne veut pas se mêler à leur monde alors elle feint d'être stupide.

L'autre personnage est une gamine de douze ans redoutablement vive d'esprit et qui ne supporte plus ses parents et sa sœur Colombe. Voulant échapper au "bocal à poisson", elle a décidé de faire une overdose d'anti-depresseur le jour de ses treize ans.

Muriel Barbery exerce ici une plume acerbe et très inspirée. A travers ses personnages, elle pose une interrogation sur le sens de la vie, la nature biologique de l'homme, et avance que le salut vient par l'Art qui nous fait un temps oublier notre condition. Elle se livre aussi à une critique sociale dans une moindre mesure.

Ses personnages ont une réel ampleur et profondeur psychologique. D'ailleurs, elle nous livre les états de Paloma, la gamine, à travers des "Pensées profondes".

La raison du subterfuge de la concierge nous est également expliqué.

La fin du roman - qu'évidemment je tairais - se conclut sur une note en mi-ton, à la fois triste et tragique pour un des deux personnages et pleine d'espoir pour l'autre (j'en dis déjà trop là :) )

Il semble par ailleurs - après avoir feuilleté Une gourmandise dans un Relais H, que son premier roman se situe dans le même immeuble de la rue de Grenelle. Avec le hérisson, l'auteur pratique donc le retour des personnages, technique chère à Balzac.

Voila, précipitez-vous sur cette merveille sans tarder !

A bientôt !

Read more

Play-back - D. Daeninckx

September 9 2009

Play-back est un roman de Didier Daeninckx, à ne pas confondre avec Play-back de Raymond Chandler. Pourtant les deux ouvrages ont en commun d'être des polars ou des romans noirs (les distinctions m'échappent!) et dans le cas du livre de Daeninckx, l'intrigue se déroule dans les années 1980 à l'ombre du TOP 50, des magouilles du show-biz et sur fond de crise industrielle.

Patrick Farrel est un jeune écrivain auquel les éditions Noséné vont faire appel pour pondre une biographie de Bianca B. la star du HIT 50, bref il devient un nègre!
Il fait donc le voyage jusqu'à Longrupt en Lorraine et découvre une région en pleine effondrement : les usines sidérurgiques ont fermé, celles qui restent sont délocalisées en Chine -propos qui en passant reste plus que jamais d'actualité.
C'est donc au final un roman de la mélancolie et de la décrépitude mais que Daeninckx traite avec un certain humour pour éviter que la lecture ne soit trop pesante. L'enquête est classique et la lecture plaisante.

J'avais choisi ce roman de manière totalement aléatoire dans une des bibliothèques municipales que je fréquente . Le hasard fait parfois bien les choses. Je n'avais pas fait au départ le rapprochement avec Didier Daeninckx, l'auteur d'un autre roman, le Der des Der dont j'avais lu il y a peu de temps l'adaptation BD par Tardi.
Une bonne surprise donc et je reviendrais probablement sur cet écrivain à l'avenir si je met la main sur d'autres de ces livres.

A bientôt pour d'autres découvertes!

Précision : l'édition Folio que j'ai lu date de 1992, ce n'est donc pas un nouvel auteur. Il est né en 1949 et a travaillé comme ouvrier. Il est par ailleurs très engagé à gauche.

Play-back - D. Daeninckx
Read more

Cunéïforme - Kader Abdolah

September 2 2009

Aujourd'hui, je vais vous présenter un auteur iranien, résidant aux Pays-Bas. il s'agit de Kader Abdolah?
Je viens de terminer la lecture d'un de ses romans à savoir Cunéiforme.

Cunéiforme est un de ces innombrables romans qui explorent la relation père-fils. Rien de nouveau, me direz-vous? Et bien non, car la particularité du livre est de baigné dans la culture persane.
La toile de fond est historique. Tout au long des 350 pages, on parcourt l'Histoire de l'Iran au cours du XXème siècle, depuis Rez Khan, le régime des Shah, le rôle des Etats-Unis, les activistes de gauche et finalement la révolution de Khomeiny.
Le père, c'est Aga Akbar, fils illégitime d'un noble persan, qui a la particularité d'être sourd muet. La mère, c'est Tine, femme qui ne s'en laisse pas compter.
Le fils, c'est Ismael, le relais du père et de la société. Le roman exprime l'mour du fils pour le père avec une grande justesse. Le fils apprend à lire au père, lui raconte son combat politique.
Mais Ismael, comme Kader Abdolah, choisira l'exil aux Pays-Bas où il aura quelque mal à s'intégrer.

Aga Akbar présente une autre particularité : il recopie dans des cahiers d'antiques inscriptions cunéiformes que personne ne peut déchiffrer. Le fils s'effforcera pourtant de le faire pour communiquer davantage avec son père.

Le récit est émaillé de citations et de poésie en persan et fait référence à plusieurs mythes de cette région.

Un livre à conseiller pour le dépaysement ! Aucune culture n'étant supérieure à une autre!

A bientôt !

Read more