Overblog Follow this blog
Administration Create my blog

Tarmac - Nicolas Dickner

February 26 2011

Faisons une nouvelle incursion dans les littératures étrangères en abordant de nouveau l'Amérique du Nord, mais cette fois-ci la province du Québec !

Nicolas Dickner est un auteur de ma génération, né en 1972 à Rivière-du-Loup où se passe en partie l'histoire de Tarmac.

L'intrigue débute en 1989, année clé dans l'Histoire du monde. Mickey Bauermann rencontre Hope Randall. Ils ont tous les deux 17 ans.

Hope a suivi sa mère dans sa fuite en Lada jusqu'à Rivière-du-Loup. La famille Randall est en effet affublée d'une sorte de malédiction. Chacun de ses membres est en effet à un moment de sa vie victime d'une vision où il a la révélation de la date de la fin du monde. Ce qui complique les choses, c'est que ses différentes révélations ne donnent jamais la même échéance, ce qui pousse les membres Randall dans des institutions psychiatriques ou vers des morts tragiques et généralement violente. Ann Randall, la mère de Hope, vit donc de crise en crise, shootée à la Clozapine. Hope échappera-t-elle à sa destinée ?

Mickey et Hope deviennent bien vite amis, une amitié amoureuse pour le garçon. Mickey a lui aussi un poids familial : il doit reprendre un jour la cimenterie des Bauermann. Mais il se destine plutôt à la littérature comparée.

L'intrigue commence à la fin de l'année 1989 et on assiste à la Chute du Mur de Berlin puis en 1990- 1991 avec la Première Guerre en Irak. Les hits musicaux de REM, Samantha Fox et Fine Young Cannibals font un bref passage en arrière fond, ce qui rappellera des souvenirs aux lecteurs qui comme moi font partie de la génération de l'auteur et des héros.

Le style d'écriture de ce roman est "frais" (si du moins un tel qualificatif s'applique à un style!), ou tout du moins assez léger. Le roman fleure bon l'innocence de la fin de l'adolescence. Hope va cependant traverser une crise en ayant la révélation de la date de fin du monde pour le 17 juillet 2001 (on aurait pu penser au 11 septembre 2001 mais l'auteur Nicolas Dickner a su éviter ce piège!).

Bref un roman qui est parfait pour des post-ados ou de jeunes adultes mais qui peut aussi intéresser les autres générations !

A bientôt !

COMPTE A REBOURS : 5

Tarmac - Nicolas Dickner
Read more

Histoire des jeux de rôles

February 20 2011 Published on #Jeu de rôle

La génèse du premier jeu de rôles remonte à 1974. Je n'expliquerais pas dans ce billet les principes de ces jeux. Ceci fera l'objet d'un article spécifique dans le futur. Je ferais simplement un historique de ce loisir, des pionniers jusqu'à nos jours.

En 1974 donc, un passionné de Wargames, Gary Gigax décide de transformer ces simulations de guerres. Dans les wargames, un pion représente au minimum une escouade. Gigax décide qu'un pion représentera désormais un seul personnage. Partant de là, il développe un système de règles de combats d'escarmouches qu'il baptise Chainmail. Ce sera la base du système de combat du premier jeu de rôles qu'il ne tarde pas à concevoir, le désormais célèbre Dungeons & Dragons.

Dans Dungeons & Dragons, la nouveauté est qu'il n'est pas seulement question de combat. Les à-côtés sont représentés. Les personnages interprétés par les joueurs explorent des donjons en quête de trésors, affrontent des monstres, moment où le système de combat est mis à contribution, mais ils ont également des temps de repos à l'auberge, interagissent avec des personnages non-joueurs, négocient avec les marchands pour s'acheter de l'équipement, se lancent dans des scénarios basés sur l'enquête, explorent la campagne. Il existe aussi un système de points d'expérience qui leur permet d'améliorer leurs capacités. Le système de simulation va dès lors plus loin que le seul combat avec des systèmes de compétences comme diplomatie, crochetage, survie en milieu hostile etc. Le jeu de rôles moderne est né !

D&D, abréviation de Dungeons & Dragons va connaitre une version avancée AD&D et d'autres jeux vont voir le jour. En France, des pionniers comme Jean Balcezak ou Didier Guiserix vont importer le jeu de rôles qui sera d'abord pratiqué par un petit cercle d'étudiants du côté de la fac de Jussieu. Le magazine Casus Belli va devenir la vitrine de ce loisir de passionnés en France. Parmi les autres magazines de jeux de rôle, citons Dragon radieux, Chroniques d'Outre-monde ou Graal.

Mais ce qui va vraiment donner l'impulsion aux jeux de rôles dans l'Hexagone est un phénomène venu d'Angleterre. Au début des années 80, la firme Games Workshop voit le jour en Angleterre. Dans ce même pays, vont apparaître les "livres dont vous êtes le héros" qui seront traduit et édités en France par Gallimard jeunesse (en Folio Junior) dès l'été 1985. Le premier de ces titres est Le sorcier de la montagne de feu de Ian Livingstone. Ces livres vont déclencher un engouement pour les loisirs interactives et attirer tout un public jeune vers le jeu de rôles à la fin des années 80 - début des années 90 ! Citons aussi la célèbrissime série Loup solitaire de Joe Dever et Gary Chalk, ainsi que la traduction, toujours par Gallimard, de la série allemande, L'Oeil Noir.

C'est en 1981 que Sandy Petersen crée chez Chaosium, le jeu de rôle basé sur l’œuvre de H.P. Lovecraft : L'Appel de Cthulhu, récompensé depuis aux Origins Awards comme le meilleur jeu de rôles de tous les temps, avis que je partage largement !

En ce qui concerne l'auteur de ce billet, j'ai fait partie d'un club de jeu de rôles de 1989 à 1996, le club Sortilèges et ait pu y pratiquer de nombreux jeux.

Durant les années 90, c'est en effet l'"âge d'or des jeux de rôles". La liste des nouveaux jeux est longue : JRTM, Star Wars, Paranoia, Vampires, Shadowrun, Cyberpunk, Thoan, INS/MV, Torg, Néphilim, Rêve de dragons, Chimères, Miles Christi, Maléfices, Chateau Falkenstein... Le marché arrive vite à saturation.

Mais ce qui va porter un coup fatal à ce loisir est la campagne de dénigrement orchestrée par Jacques Pradel et Mireille Dumas suite à quelques faits divers malheureux portés en épingle !

Un autre facteur est l'arrivé en 1994 du jeu de cartes à collectionner, Magic the Gathering puis plus tard des premiers jeux de rôles dignes de ce nom sur ordinateur, Baldur's Gate, Neverwinter Nights et bien plus tard World of Warcraft. Les MMORPG vont connaitre leur heure de gloire.

Aujourd'hui, le milieu du jeu de rôles s'est restructuré, s'est professionnalisé. La preuve en est le nombre de produits dérivés autour des univers de certains jeux. Ainsi, les Royaumes oubliés qui sert ce cadre à la 4ème édition de D&D est décliné en romans, BD et jeux vidéos.

Deux tendances s'observent : d'une part les manuels de jeux de rôles abordent une présentation plus luxueuse, sont devenus des objets de collections. Les jeux en vogue se nomment COPS, Z-Corps, Les Ombres d'Esteren à côté des indémodables D&D et L'appel de Cthulhu !

L'autre tendance est l'essor que l'internet peut redonner à ce loisir. Il est en effet facile de développer et de diffuser des jeux de rôles et des suppléments en PDF via le net ou de trouver des tables de jeux via les réseaux sociaux.

Quoi qu'en disent certains, le jeu de rôles n'est pas mort et est un phénomène culturel à part entière !

A bientôt !

COMPTE A REBOURS : 6

Read more

Mythologies - Roland Barthes

February 18 2011

Né à Cherbourg en 1915 et mort à Paris en 1980, Roland Barthes est un incontournable des études littéraires. Cet intellectuel est à la fois écrivain et sémiologue (qui étudie les signes et la symbolique).

Mais je ne vais pas rentrer dans un débat trop théorique. Dans cet article -et peut-être dans d'autres – je vais me pencher sur son livre de 1957, Mythologies. Dans cet ouvrage, il s'intéresse aux mythes non pas les mythes de l'Antiquité mais les mythes « modernes ».

Parmi ceux-ci, il y a le catch, le vin, les Martiens, la Citroën DS, la lessive Omo, le Tour de France, l'abbé Pierre, le bifteck et les frites, le cerveau d'Einstein...

Prenons par exemple, l'article sur le catch. Barthes se focalise sur le catch amateur. Sur cinq combats de catch, un seul environ est régulier. La régularité est ici un genre comme au théâtre. En effet, ce sport n'en est pas vraiment un, c'est davantage un spectacle chorégraphié. Contrairement au judo et à la boxe où c'est le résultat final qui importe, au catch, c'est plutôt l'enchainement des prises, les retournements, les « coups de théâtre » qui captivent le public. Les catcheurs tiennent des rôles, le Gentil, le Méchant, le Fourbe, le Lâche. Ce que Barthes démontre, c'est que c'est une sorte de « combat mythologique » !

L'article sur les « Saponides et détergeants » vante les qualités de Persil et d'Omo et ceci n'est pas sans rappeler un sketch de Coluche. L'eau de Javel détruit la tâche mais c'est un produit à manier avec précaution car il peut brûler ce que l'on lave. Barthes, non sans humour, précise qu'Omo « attaque la tâche en profondeur », ce qui sous-entend que nos vétements sont plus que de simples protections mais ont bien une « profondeur » !

L'article sur « les Romains au cinéma » remarque que dans le genre péplum les coiffeurs jouent un rôle fondamental. En effet, l'acteur holywoodien interprétant un Romain ne peut se départir de sa mêche sur le front. Même si l'acteur est presque chauve, l'artiste capillaire s'arrangera pour ramener la mèche symbolique sur le devant du crâne ! Autre attribut du Romain, la sueur ! La sueur est un signe de moralité. Les hommes vertueux, Brutus, Cassius ne cessent de transpirer. Suer, c'est penser. Le seul qui ne sue pas, c'est César, lui, il se fait assassiner !

Bref l'essai de Roland Barthes disserte de manière savante sur des sujets triviaux qui appartiennent à notre paysage contemporain. A travers l'analyse de phénomènes de mode, l'auteur tente de décoder les signes qui nous entourent au quotidien et il le fait avec un soupçon de malice afin de mieux critiquer les habitudes « petit-bourgeois ».

COMPTE A REBOURS : 7

Read more

Angel - Saison 2

February 17 2011 Published on #Série télé

Angel, le vampire avec une âme, est une création de Joss Whedon à qui l'on doit déjà la série Buffy contre les vampires. En fait, la série Angel, initiée en 1999 est ce que l'on appelle une série spin-off de cette dernière série, c'est un dire une série dérivée qui vient en enrichir la mythologie.

Angel, le prototype du beau vengeur ténébreux et torturé, quitte Sunnydale et la série Buffy à la fin de la saison 3 de cette dernière après s'être rendu compte qu'il risquait de perdre son âme et de redevenir une bête si il continuait à entretenir une liaison avec la Tueuse de vampire. Encore une variation sur le thème éternel des amants maudits !

Angel a plus de 200 ans. Il a été transformé en vampire par Darla au fond d'une ruelle, après une énième beuverie, au milieu du XVIIIème siècle. Ensemble, le couple de vampires va semer la terreur en Europe. D'ailleurs la saison 2 de la série propose des flash-backs nombreux sur cette période. Mais Angel fait l'erreur de s'en prendre à une jeune gitane et se voit affublé d'une malédiction par les gens du voyage : il aura désormais une âme et devra vivre avec le fardeau sur la conscience des horreurs qu'il a commises !

Dans la saison 1 de la série Angel, le vampire arrive à Los Angeles, la cité des Anges, et monte une agence de détective avec Cordélia et Doyle. Angel est interprété par David Boréanaz (qui fera ensuite la série Bones) et Cordélia par Charisma Carpenter. Doyle meurt au milieu de cette saison et est remplacé par l'Observateur déchu Wesley Windham-Pryce.

La série est beaucoup plus noire que sa série-mère, plus adulte aussi. Tandis que Buffy tissait des métaphores sur les affres du passage de l'adolescence à l'âge adulte, Angel s'attarde davantage sur des problématiques urbaines : solitude, anonymat des grandes métropoles, corruption, quête de la gloire passagère...

La saison 2 - qui fait l'objet de ce billet - voit l'agence d'Angel -équipe à laquelle s'est maintenant joint l'afro-américain et chef de gang Charles Gunn et le patron du karaoké Caritas Lorne - s'installer à l'Hôtel désaffecté Hypérion !

Cette saison marque le retour de la vampire Darla, ressuscitée par les méchants du cabinet d'avocats Wolfram & Hart, à la fin de la saison 1 et dont on s'aperçoit vite qu'elle est redevenue humaine. Très vite, Darla va être tourmentée tout comme Angel par son passé. Le justicier ténébreux va tout faire pour la sauver car celle-ci est atteinte d'une maladie mortelle -une leucémie si je me souviens bien - et va finalement redevenir une vampire sanguinaire !

Dans cette saison, Angel manque de basculer à nouveau du côté obscur. Il limoge ses associés. Mais il aura bien vite une révélation et tout rentrera dans l'ordre.

A noter que la fin de la saison développe une intrigue sur quatre épisodes dans le monde parallèle de Pyléa d'où est originaire Lorne et introduit le personnage de la jeune physicienne Winnifred -abrégé en Fred - qui sera au centre d'un triangle amoureux dans la saison 3. Le cadre de Pyléa a permis de tourner ailleurs que dans le milieu urbain et nocturne, à la campagne (en effet, là-bas, Angel le vampire ne craint plus la lumière du jour car les règles métaphysiques y sont différentes). On peut regretter toutefois l'aspect carton-pâte des décors qui n'est pas sans rappeler les films d'Errol Flynn ou un Ivanhoé avec un budget de série-télé !

Une bonne saison... Meilleur que la saison 1. On en apprend davantage sur le passé d'Angel et les rapports entre les personnages s'approfondissent. La série garde un côté sombre qu'elle associe à un côté fun - ironique - avec son lot de démons aux noms et aux mœurs improbables tous plus folkloriques les uns que les autres : vampires, démons et avocats diaboliques...

A bientôt !

COMPTE A REBOURS : 8

Angel - Saison 2
Read more

Vinland Saga - Makuto Yukimura

February 15 2011

Vinland Saga est une série qui remporte un vif succès au Japon, un manga historique, oeuvre de Makoto Yukimuta, débutée en 2008 et dont la traduction française chez l'éditeur Kurokawa compte à ce jour 8 tomes (le 9ème sort très bientôt).

Pour ma part, je n'ai lu à ce jour que le premier tome. Je ne m'y connais pas trop en manga, étant resté à Dragonball et Saint Seiya, néanmoins j'ai été ravi de cette lecture et fait de ce pas emprunter les tomes 2 et suivants à ma bibliothèque municipale qui a fait là un très bon investissement !

L'intrigue se passe au XIème siècle après JC et relate l'invasion de l'Angleterre par les Vikings, les Normanni.

De fait, dans ce premier tome, il y a plusieurs intrigues et des récits cadres ainsi que des flash-backs? Ce premier volume pose les intrigues et laisse des questions en suspens.

Le héros est le jeune Thorfinn. Il est un jeune guerrier au service d'Askelaad et doit encore faire ses preuves. Il en aura l'occasion au cours du siège d'un bastion franc près du Rhône. Les Normanni s'allient en effet à un seigneur franc contre un autre seigneur local et partent avec le butin de la place-forte se doutant pertinemment que leur "commanditaire" se retournera contre eux après la victoire.

Une fois qu'il a prouvé sa valeur, Thorfinn défie Askelaad en duel suivant les coutumes norroises car ce dernier a assassiné son père -le père de Thorfinn - jadis en usant de traitrise. Askelaad garde Thorfinn à son service car il sait que le jeune homme a un trop grand sens de l'honneur pour se venger à la déloyal et comme cela il le tient à l'oeil.

Malheureusement, Thorfinn ne parvient pas, à ce stade, à accomplir son dessein.

Thors, le père de Thorfinn, était un guerrier droit et redoutable, surnommé le "troll" qui a pourtant jadis déserté lorsqu'il a eu des enfants pour devenir fermier. Mais une guerre se prépare contre les Anglais - Vinland Saga relate l'invasion de l'Angleterre - et Thors ne pourra se désister. C'est lors de ces préparatifs qu'il sera assassiné par Askelaad dans des circonstances qui seront narrées plus tard.

Au cours du flashback qui narre la vie de Thors et sa mobilisation, on découvre aussi le personnage de Leif qui raconte sa découverte du Vinland, une terre situé au bout du monde à l'ouest avec des habitants étranges portant plumes et calumets !

Bref un bon manga qui repose sur des bases historiques. Y figure tout un vocabulaire viking, expliqué au moyen de notes de bas de pages. Le dessin est soigné, vif et précis. On a envie de lire la suite !

A bientôt !

... Ah oui, j'oubliais ! Je voulais lancer un COMPTE A REBOURS : 9

Vinland Saga - Makuto Yukimura
Read more

Ce livre va vous sauver la vie - A. M. Homes

February 13 2011

Voici un livre que j'ai failli classer dans la catégorie "Coups de coeur". Mais comme je suis assez bon public en littérature, je me suis dit qu'il fallait que j'élève mes critères d'exigence et Ce livre va vous sauver la vie est certes un roman, frais, plaisant, optimiste et agréable à lire mais il y manque un petit quelque chose pour vraiment m'enthousiasmer !

Amy M. Homes collabore à Vanity Fair et a publié fictions et essais dans The New Yorker, Granta, Harper's, MacSweeney, Artforum et The New York Time. Le roman qui fait l'objet de ce billet est son premier roman post 11 septembre.

C'est pour cette raison qu'elle s'est attaché à dépeindre une certaine Amérique sui se pose des questions. Le cadre est Los Angeles, une ville où tout peut arriver.

Le livre pose une quantité impressionnante de personnages qui gravitent autour de Richard Novak. C'est un roman qui interroge sur les gens et la façon dont les rapports humains se tissent entre eux. Il me sera impossible de citer dans ce billet tous les personnages qui figurent dans ce livre. Je vais pourtant essayer de vous en présenter très sommairement un certain nombre.

Au début du roman, dont l'intrigue s'étale sur un été, Richard Novak est une sorte de reclus, qui vit dans les hauteurs de Los Angeles, à la vie bien réglée entre les repas de sa diététicienne et le suivi des cours de ses actions via internet. Deux évènements vont venir chambouler ce train-train morne : d'une part, il va avoir une douleur à la poitrine, d'autre part, un trou va se creuser sous sa maison.

Dès lors, Richard sera amené à sortir de chez lui et les rencontres vont se succéder : Anhil, le vendeur de donuts, Cynthia, la mère de famille qui étouffe dans son existence, le docteur Lusardi qui s'avérera être un usurpateur, Nic, le voisin qui est en fait une célèbrité littéraire retirée, Sylvia, la diététicienne, Sydney la professeur de gyrotonique avec qui Richard entretiendra une brève aventure, Malibu, le chein errant recueilli sur la plage... Autour de Richard gravitent donc ces personnages et d'autres et autour de ces personnages tournent encore d'autres individus : la famille d'Anhil, celle de Cynthia...

Richard Novak, longtemps reclus, va pourtant lier des rapports authentiques et désintéressés avec ces gens mais son vrai défi sera de renouer avec son fils, Ben, un post adolescent qu'il a abandonné des années plus tôt lorsqu'il (Richard) a quitté New-York et le domicile familial.

Il y a aussi de la psychologie dans ce roman, même si l'adage veut qu'il ne s'agisse que de héros de papier. Pourtant, dans ce domaine, A. M. Homes fait preuve de pas mal de subtilité !

Un livre que je vous recommande car c'est une lecture plutôt réconfortante en cette époque d'individualisme forcené. Comme le dit le titre, ce livre va vous sauver la vie !

A bientôt !

Ce livre va vous sauver la vie - A. M. Homes
Ce livre va vous sauver la vie - A. M. Homes
Read more

Antoine de Saint-Exupéry

February 6 2011 Published on #Biographies, #Littérature XXème

J'ai lu il y a peu une BD signée Hugo Pratt, datant de 1994 (une de ses dernières BD donc) et ayant pour sujet Saint-Exupéry et comme titre "Le Dernier Vol".

Je me propose ici de revenir sur la vie de cet écrivain (Saint-Exupéry, pas Hugo Pratt!) surtout connu pour Le Petit Prince, disparu mystérieusement lors d'un vol au dessus de la Méditerranée le 31 juillet 1944.

Par ailleurs, je signale que j'ai déja fait un billet sur Vol de nuit.

Pour rédiger ce billet, je me base sur la préface de Frédéric d'Agay, dans la BD sus-citée.

La magie du Petit Prince s'ancre dans le monde de l'enfance et celle d'Antoine de Saint-Exupéry fut très heureuse : "féerie et facétie des jeux, douceur de l'amour maternel". Le souvenir de la mère et la maison familiale compta énormément pour l'écrivain-aviateur : il est l'enfant blond, le prince-héritier d'une jeune veuve, Marie de Fonscolombe, comtesse de Saint-Exupéry, qui occupe Saint-Maurice avec ses cinq enfants. Elle a hérité de sa famille provinciale des dispositions artistiques héréditaires qui en font un peintre et un poète, grande sensibilité à la nature et ouverture aux autres.

A Saint-Maurice, Antoine vit dans les jeux. Parfois, il échappe au parc et c'est ainsi qu'il passera son baptême de l'air sur l'aérodrome d'Ambérieu sur un Berthaud-Wroblewski, piloté par le jeune Gabriel Wroblewski, à la fin du mois de juillet 1912, malgré l'interdiction formelle de sa mère.

Antoine, "Tonio", ira chez les Jésuites de Sainte-Croix du Mans, puis chez les Jésuites de Notre-Dame-de-Mongré puis chez les Marianistes de la Villa Saint-Jean à Fribourg en Suisse. Tout cela de 1909 à 1917. Il se montre un élève indocile et peu appliqué. Durant la Première Guerre Mondiale, il écrit des poèmes contre le Kaiser.

Après avoir passé deux "bachots", il intègre à Paris, à la rentrée 1917, l’École Bossuet pour préparer Navale et Centrale mais échoue à ces deux concours et s'inscrit comme auditeur libre aux Beaux-Arts pour devenir architecte.

En 1921, il effectue son service militaire au 2ème Régiment d'Aviation de Chasse de Strasbourg et apprend à piloter avec Robert Aeby, pilote de la Compagnie transaérienne de l'Est, sur Farman F-40 le 18 juin 1921, puis sur Sopwith-F-CTEE le 9 juillet de la même année.

Il passe son brevet de pilote militaire en juillet 1921 à Rabat au 3ème Régiment d'aviation. C'est là qu'il découvre le Maroc et ses déserts. Mais il doit bientôt retourner à Paris pour terminer son service militaire.

De 1923 à 1927, ce sont les heures les plus tristes de sa vie : fiançailles brisées avec Louise de Vilmorin, emplois administratifs et commerciaux éloignés de ses désirs et de ses besoins...

En 1926, il publie sa première nouvelle, L'Aviateur,dans une revue littéraire Le Navire d'Argent. Il passe un brevet de pilote de transport public lui permettant de travailler à la compagnie Latécoère à Toulouse, qui assure le transport du courrier entre Toulouse et Saint-Louis-du-Sénégal. Avec Mermoz, Guillaumet, ils font escales en Espagne, au Maroc, en Mauritanie et au Sénégal avec les risques que le métier comporte.

La création de cette ligne fera 40 morts et est comme une petite conquête coloniale.

En 1928, Saint-Exupéry est nommé Chef d'Aéroplace à Cap-Juby au Rio de Oro, Sahara espagnol. Là, il parvient à s'entendre avec les tribus maures les plus hostiles et avec le gouverneur espagnol. Peu à peu, Saint-Exupéry est séduit par le désert et ses étranges lois. De là naitront Le Petit Prince et Citadelle.

A la fin du mois de novembre 1928, Saint-Exupéry rentre en France avec un manuscrit, ce sera Courrier Sud,édité par Gallimard en juillet 1929. En octobre 1929, il est nommé directeur de l'exploitation de l'Aéropostale Argentina et s'embarque pour Buenos Aires : premières lignes vers la Patagonie et le Brésil, survol de la Cordillère des Andes...

A trente ans, il est fait chevalier de la légion d'honneur et participe au sauvetage de Guillaumet sur la Cordillère des Andes. Il fera le récit de ce sauvetage dans Terre des hommes.

A la fin de l'été 1930, il rencontre la jolie veuve Consuleo Gomez-Carillo et leur histoire d'amour commence dans un avion ! Elle évolue dans le milieu du peintre van Dongen et des surréalistes à Paris. Il l'épousera en France en avril 1931 mais la vie commune sera souvent difficile en raison de l’extrême fantaisie de l'épousée.

Saint-Exupéry écrit ensuite Vol de nuit, sur les responsabilité d'un directeur d'aviation vis-à-vis de ses pilotes, un second manuscrit qui enthousiasme André Gide. Le livre obtient le Prix Femina en décembre 1931, Hollywood achète les droits et en 1932 sort "Night Flight" avec Clark Gable.

Par la suite, Saint-Exupéry redevient pilote de l'Aéropostale (Casablanca, Port-Etienne puis les hydravions Marseille-Alger) puis pilote d'essai chez Latécoère. Il entre ensuite au service de la propagande chez Air France en 1934. Le monde aéronautique connait alors des difficultés que Saint-Exupéry vit très mal ! Il va quitter la compagnie ce qui entraine pour lui de grosses difficultés financières. Il se met alors à écrire des articles pour réhabiliter l'aviation française et un scénario de film. Il effectue également un cycle de conférences.

Puis il tente de battre le record de vol Paris-Saîgon mais son avion s'écrase. Il s'en tire miraculeusement avec son mécanicien et sont sauvés par un Bédouin. Par la suite, il fait du journalisme, en 1936, pour L'intransigeant.

En février 1938, il prépare un nouveau raid vers la Terre de Feu et se rend à New-York d'où il s'envole. Nouvelle accident au Guatemala qui le laisse amer.

André Gide lui suggère alors de rassembler ses articles de journaliste dans un recueil : ce sera Terre des hommes, qui obtiendra le Grand Prix de l'Académie Francaise en décembre 1939. Parallèlement, la popularité de l'écrivain-pilote est très grande aux Etats-Unis. C'est de retour après une tournée triomphale aux USA que Saint-Exupéry est mobilisé.

Après la défaite de l'Europe face aux nazis, Saint-Exupéry s'empare d'un Farman et débarque à Alger le 20 juin 1940. Il ne rejoins pas De Gaulle (car le pilote pense que le pays devrait rester un et uni).

Au cours de l'été 1940 , il s'embarque de Lisbonne sur le Siboney avec le cinéaste Renoir et débarque à New-York le 30 décembre 1940.

On lui reproche alors de ne pas militer pour De Gaulle et les attaques contre lui sont violentes notamment d'André Breton. Saint-Exupéry en est vivement affecté. Il donne des articles, des conférences, rencontre des hommes influents du Parlement, du Gouvernement ou de l'Armée Américaine, afin de pousser les États-Unis à entrer en guerre. Il travaille sans relâche à Pilote de guerre. Il se met aussi à écrire le Petit Prince et Citadelle.

Mais Saint-Exupéry se sent usé et pressé. En mai 1943, le Général Giraud lui confie une mission confidentielle au Maroc afin de déterminer ceux qui sont pour De Gaulle et ceux qui sont en sa faveur dans l'Armée Française. Il arrive radieux à Oujda ou l'armée américaine a installe une base d'entrainement des pilotes sur le nouvel appareil, le Lightning P 38 de Lockheed.

Déçu par le Général Giraud, lassé des injures des gaullistes, Saint-Exupéry regagne Alger après un entrainement plus difficile que prévu. Il demande à Robert D. Murphy, envoyé particulier du président Roosevelt à participer aux missions de guerre avec la groupe 2/33. Le 21 juillet 1943, il effectue sa première mission mais le 2 août, il est mis en réserve de commandement. Il est certes âgé mais est surtout mis sur la touche par certains Français hostiles. Il en souffre beaucoup.

Il réintègre l'escadrille du 2/33 en Sardaigne en mai 1944 grâce a des interventions auprès du haut commandement américain.. Malgré ses ennuis physiques, il pilote "comme un jeune homme", très heureux. Il reprend ses missions au sud de la France.

Le 17 juillet, le 2/33 s'installe à Borgo, en Corse.

C'est le 31 juillet 1944 qu'il disparaitra au cours d'une mission; Plusieurs hypothèses, les plus logiques comme les pires ont été formulées à propos de cette disparition. Or on a tout lieu de croire qu'il est tombé en Méditerranée, au large des côtes provençales, après une attaque de la chasse allemande.

Quoiqu'il en soit, il nous laisse un témoignage extraordinaires des premiers temps de l'aviation ou les vertus des hommes sont souvent poussées au bout et un monument de la littérature enfantine qu'il est inutile de nommer.

Je dédie ce billet à mon oncle Hervé qui nous a quitté.

A bientôt !

Antoine de Saint-Exupéry
Read more