Overblog Follow this blog
Administration Create my blog

Etranges Epoques I & II - L'Appel de Cthulhu

November 27 2012

Si vous êtes un habitué de ce blog, vous êtes désormais familiarisé avec le jeu de rôles L'Appel de Cthulhu !

Vous savez donc que le jeu à pour cadre l'Amérique du Nord des Années Folles ! Pourtant, ce n'est pas toujours la règle ! En effet, l'éditeur US Chaosium a développé d'autres décors de campagnes ! Passons les rapidement en revue avant de s'attarder sur Etranges Epoques I & II.

Il y a le cadre Cthulhu by Gaslight qui se situe durant l'Angleterre Victorienne. On est dans le monde de Sherlock Holmes et de Jack l'Eventreur. Les forces Cthulhuesques sont en pleine rémergeance et mettent en place les complots du cadre des Années Folles.

Il y a aussi le décor Cthulhu Now ! Là, on est dans les années 1990, date de sortie du supplément. On peut considérer que Delta Green en est le prolongement, théorie du complot, technologies informatiques. Mais si les moyens des investigateurs ont porogressé, l'horreur est toujours tapie dans les coins de la réalité !

Puis, il y a des cadres plus anecdotiques : Cthulhu An Mil, au Moyen-Âge ou Cthulhu Invictus chez les Romains !

Les suppléments Strange Eons ressortent de la même logique de dépaysement. Le Mythe est transposé à diverses époques pour des scénarii qui demeureront des coups d'essais isolés. Le premier de ces Strange Eons a été publié du temps de Descartes Editeur - fin des années 1990 - début du XXIème siècle. Cette fois, Sans-Détour récidive et pulbie son treizième volume qui regroupe Etranges Epoques I & II.

Il y a dans cet intéressant volume une douzaine de scénarii avec, vous l'aurez compris, des cadres et des époques différentes. Vous "voyagerez" de la Préhistoire au XXVème siècle. Vous irez tantôt en Orient (Japon et Chine médiévales) ou au Nouveau-Monde (Guerre de Sécession, Festival de Woodstock). Vous croiserez des personnages illustres (Philippe II d'Espagne ou William Shakespeare)... !

Et si vous êtes courageux (et Gardien des Arcanes), rien ne vous empêche de concevoir vos propres histoires dans ces nouveaux cadres de jeu. Je signale au passage qu'on peut trouver de même sur internet (sur tentacules.net notamment) des scénarii se déroulant, par exemple, dans le pays de Babylone ou dans le lointain futur !

Les seules limites sont votre imagination !

A bientôt !

Etranges Epoques I & II - L'Appel de Cthulhu
Read more

Les enfants de la veuve - Paula Fox

November 24 2012

Voici un roman contemporain, Les enfants de la veuve, qui, comme son titre peut le laisser supposer aborde le thème de la famille.

J'ai déja eu l'occasion de vous parler de Paula Fox à l'occasion d'un billet sur Le dieu des cauchemars, roman se déroulant à la Nouvelle-Orléans et abordant, si ma mémoire est bonne, les relations entre une nièce et sa tante à la dérive.

Cela semble être des thématiques récurrentes chez cette auteure : la famille, la déliquescence des individus et les regrets qu'ils expriment. L'écrivaine déploie aussi un certain art de la psychologie !

Dans Les enfants de la veuve, l'"action" tourne autour d'un dîner au restaurant, réunissant, Laura la mère, Desmond le beau-père, Carlos le frère, Clara la fille et Peter l'ami puis de l'annonce du décès de la doyenne, la vieille Alma.

La famille dont il est question possède son lot de non-dits, de rancunes, bref tout n'est pas pour le mieux... comme dans toutes les familles.

Alma est l'ancêtre, celle qui a 16 ans a quitté son Espagne natale pour venir à Cuba épouser lors d'un mariage arrangé un riche homme de 22 ans son ainé. Elle eut trois enfants, Carlos, Eugénio et Laura et fut une mère absente. Aujourd'hui elle meurt dans une maison de retraite.

Laura est une mère autoritaire, manipulatrice qui étouffe sa fille Clara qu'elle eut d'une première union avec Ed Hansen. Elle s'est remariée avec Desmond, un homme obnubilé par la boisson et la hantise de vieillir.

Carlos est le frère de Laura et le bon oncle de Clara. Il est homosexuel. Son frère Eugénio lui souffre de troubles psychiques.

Il y a Clara, la fille, qui tente de faire bonne figure face à Laura. Elle a été élevée par sa grand-mère Alma et semble regretter cette période de sa vie qui lui a été très pénible.

Enfin, il y a Peter Rice, ami de Laura dans une relation complexe pas vraiment amoureuse mais teinté de rapports de domination et de soumission.

Tout est en place pour cette tragédie familiale. L'auteure nous fait apercevoir lors de brèves instants de lucidité des protagonistes ce qu'ils cachent derrière leurs masques.

A recommander à tous les amateurs de récits mettant en avant les relations humaines !

A bientôt !

Les enfants de la veuve - Paula Fox
Read more

Le Portrait de Dorian Gray - Oscar Wilde

November 17 2012

Oscar Wilde, auteur anglais de la fin du XIXème siècle, est avant tout un écrivain de théâtre. Cependant, il a, au cours de sa carrière littéraire, composé un roman virtuose, un unique roman, le Portrait de Dorian Gray.

Ce roman présente des similitudes avec des oeuvres plus précoces dans le siécle, d'autres auteurs, notamment La peau de chagrin de Balzac. Dans les deux cas, les personnages doivent une forme d'immortalité -et de déchéance morale - à un talisman, là une peinture, là un morçeau de peau animale.

Mais les ressemblances s'arrêtent là car chacune de ces deux oeuvres s'inscrit dans un contexte particulier. Dans le cas du roman de Wilde, on est au coeur de la société britannique victorienne. Les dandy sont à la mode !

Résumons l'intrigue (mais rien ne remplacera votre lecture) : le jeune Dorian Gray est une beauté de la nature. Le peintre Basil Hallward va exécuter son portrait, qui sera le summum de son art. Durant la séance, Dorian emet un voeu sans même s'en rendre compte : que le portrait vieillisse à sa place. Dès lors, en effet, à chaque fois que le jeune apollon recevra un coup du destin et à fortiori chque fois qu'il commettra un forfait moral, ce sera le tableau, devenu receptacle de son âme, qui en portera les stigmates.

On ne peut qu'admirer dans ce roman le style élégant et raffiné d'Oscar Wilde - servi par une excellente traduction - qui reflète une société huppée où les personnages ne sont pas avares de maximes révélatrices d'un certain cynisme face à la fin de siècle. On retrouve un peu l'ambiance des romans de Huysmans par moments (et Gray a parfois quelques manies communes à lui et Des Esseintes) !

Ce qu'il est important de souligner c'est que tout au long de l'ouvrage court une réflexion poussée sur les rapports entre réalité (vérité ?) et art, entre intériorité et apparence (la psychanalyse verra bientôt le jour à peine un à deux décennies plus tard !). Tout se passe comme si l'art s'emparait du réel, comme si il y avait substitution de l'un par l'autre ! L'un traduit l'autre (dans le cas de l'apparence et de l'intériorité).

Dorian Gray est influencé par le personnage de Lord Henry. Il va mener une vie d'hédoniste -qui basculera dans la débauche - en butte à une société anglaise où règne le puritanisme. Mais, notamment grâce au Portrait, les apparences sont sauves (pour un temps !).

Si l'on exagère un peu, on pourrait presque établir une mise en abyme, un lien entre Lord Henry corrupteur du jeune Dorian et Oscar Wilde accusé - et incarcéré - pour avoir "détourné" le fils du Marquis de Queensbury !

Enfin, on pourrait tout aussi bien dire que ce roman est un peu une promenade de Platon chez les dandy, une réflexion sur l'incarnation et la représentation des choses.

Bonne lecture et à bientôt !

Read more

Vie de Zola IX - de l'"Histoire d'une famille" au cycle de la Cité : "les Trois Villes"

November 11 2012

Tandis que Zola terminait sa grande saga des Rougon-Macquart, l'époque, le XIXème siècle finissant est marqué par l'incertitude sociale, le nationalisme, le renouveau mystique et le malaise des foules ! Se succèdent mouvements sociaux partout en Europe, scandales financiers (Panama) et attentats anarchistes...

Zola décide de commencer un nouveau cycle en reprenant la formule de sa fresque précédente, à savoir suivre une même famille de roman en roman. Cette formule sera toutefois ici simplifiée (moins de ramifications).

Pierre Froment, prêtre de son état, est successivement le héros de Lourdes (1894), de Rome (1896) et de Paris (1898). Zola a par ailleurs effectué une visite à Rome en 1894, la ville lui ayant fait forte impression notamment par son aspect baroque et ses survivances du monde antique !

En 1895 - 1896, Zola reprend son activité de journaliste dans le Figaro, dix-huit articles traitant d'art moderne et de politique (dont un article sur l'antisémitisme qui gagne du terrain).

Le cycle de la Cité se clôt par Paris qui interroge sur les défauts de la République parlementaire, les vices de la Cité moderne et la montée de l'anarchisme.

Je vous donne rendez-vous au prochain billet sur la vie de Zola, le dixième , qui concluera cette biographie avec la retentissante affaire Dreyfus et le cèlèbre J'accuse !

A bientôt !

Read more

Star Wars : The Clone Wars - Saison 4

November 10 2012 Published on #Star Wars, #Série-télé

Il est temps pour moi d'aborder de nouveau une galaxie lointaine, très lointaine, avec ce billet sur la série d'animation Star Wars The Clone Wars et sa saison 4 !

Il arrive, pour certaines séries télé avec des acteurs live qu'au fil des saisons la recette s'émousse. On pourrait citer X-Files et sa saison 9 de trop ou Stargate SG-1, série pour laquelle j'ai tendance à trouver les acteurs un peu cabots à partir de la saison 6 !

Mais pour la série de Dave Filoni, The Clone Wars, c'est tout l'inverse qui se produit ! La série se bonifie au fil du temps, tant bien du côté scénaristique que du point de vue de la réalisation.

Du point de vue scénaristique, la série a mis en place un certain nombre de choses, de personnages et de situation au cours des trois saisons précédentes : Asajj Ventress, les Death Watch, le Sénat Séparatiste, Savage Opress, Cad Bane, Mère Talzin. La saison 4 réutilise ces motifs et les combine pour créer des situations inédites. Ce qui est plaisant, c'est qu'habituellement, le cadre de Star Wars impose ses propres règles mais ici les scénaristes ont tendance à vouloir éviter la sécurité d'un parcours balisé et osent des trucs inédits : la renaissance de Dark Maul par exemple, Ventress qui devient chasseuse de prime ou Obi-Wan qui change - provisoirement - de visage !

Toujours du point de vue de l'histoire, il y a nombre de références à d'autres œuvres culturelles, des films en particulier : citons les Dents de la Mer, Les Voyages de Gulliver, Apocalypse Now, Cube, Usual Suspects, Sucker Punch, Predator et aussi les moments les plus noirs de notre histoire. Les scénaristes ont à disposition, il faut dire, la large bibliothèque d'ouvrages culturels du Skywalker Ranch. Ces allusions sont parfois appuyées, parfois juste un plan ou quelques notes !

L'audace est également présente au niveau de la réalisation. Les ingénieurs de Lucasfilm Animation, à Singapour, réalisent des prouesses techniques qui rejettent Toy Story au rang des antiquités, et cela pour une série télé !

Cette saison 4 s'organisent en arc de 3 ou 4 épisodes. Il y a d'abord la Bataille de Mon Calamari, puis celle d'Umbara (et son général fou !), ensuite une confrontation avec des esclavagistes (qui reprend une BD de Henry Gilroy) puis l'infiltration d'Obi-Wan et enfin, le retour de Dark Maul ! Il y a aussi quelques histoires isolées, des stand-alones, autour des droides par exemple !

Bref, j'adore cette série - et cette saison en particulier ! C'est pourquoi je la classe parmi mes coups de coeur et vous la recommande fortement ! Et puis diable si la série ne respecte pas certaines données de l'Univers Etendu. Si la lettre n'y est pas toujours, l'esprit est respecté. C'est toute une galaxie très lointaine qui prend vie sous nos yeux, avec une foule de petits détails !

A bientôt !

Star Wars : The Clone Wars - Saison 4
Read more

Star Wars : Dark Plagueis - James Luceno

November 9 2012

James Luceno est un auteur prolifique de l'Univers Etendu de Star Wars doublé d'un expert en la matière ! Il le prouve avec ce roman qualifié par nombre de fans de la saga comme "le meilleur de la série".

Dans La Revanche des Sith, lors de la scène de l'Opéra Galactique, le Chancelier Palpatine/ Dark Sidious, afin d'attirer le jeune Anakin Skywalker dans ses griffes, lui mentionne la légende de Dark Plagueis qui "avait réussi à éviter la mort pour ceux qui comptaient pour lui".

Et bien, le roman dont il est question dans le présent billet revient sur le parcours de Plagueis, qui est le maître Sith de Sidious, depuis le jour où il renversa Dark Tenebrous, jusqu'à celui, contemporain de l'Episode I, La Menace fantôme, où il fût lui même vaincu par son apprenti !

Ce roman fait parfaitement la transition entre la trilogie romanesque de Drew Karpyshyn, sur Dark Bane, qui établit la Régle des Deux Sith et la prélogie cinématographique. Il montre qu'en réalité, il y avait un autre acteur dans l'ombre, Plagueis, et change radicalement le regard que l'on peut avoir sur la Chute de l'Ancienne République. Dans le même temps, il révèle sur la jeunesse de Palpatine et apporte des éclaircissements sur la conception d'Anakin.

Et puis, il y a pléthore de références à d'autres romans, comics, jeux vidéos de la période et ce livre permet de tous les relier. Je citerais pêle-mêle : Dark Bane, The Old Republic, Vent de Trahison, Dark Maul, Actes de guerre, Saboteur, l'ombre du chasseur, Bounty Hunters, Starfighter etc...

C'est vraiment le roman qu'on ne peut laisser de côté si on est fan de Star Wars !

A bientôt !

Star Wars : Dark Plagueis - James Luceno
Read more

Le Sous-marin de l'Apocalypse - Michael DiMercurio

November 3 2012

Voici un roman de guerre, signé par un ancien officier de l'US Navy, Michael DiMercurio, à classer dans la catégorie des thrillers technologiques à la Tom Clancy.

Le roman débute par le naufrage du sous-marin US Stingray, commandé par "Patch" Pacino du fait d'un officier russe, en pleine Guerre Froide. L'incident est étouffé et 30 ans plus tard, son fils, Michael Pacino, va se retrouver confronté à un amiral russe, rebelle et nostalgique de l'URSS et prêt à déclencher l'apocalypse nucléaire. L'amiral Novskoy est celui-là même qui a envoyé le Stingray par le fond.

Vous l'aurez compris, on a ici tous les éléments d'une tragédie à l'antique, le fils voulant venger le père.

Et l'amiral Novskoy a les moyens de son projet dément. Il usurpe le commandement du Kaliningrad, un sous-marin à double coques, à la propulsion révolutionnaire et armé de torpilles Magnum nucléaires et intelligentes.

Le récit est construit à la manière cinématographique, alternant les scènes d'un lieu à l'autre et ménageant efficacement le suspense.

L'équipage du Devilfish, le submersible de Michael Pacino devra payer le prix fort dans cet engagement. Le capitaine menera l'affrontement en compensant son désavantage technologique par l'usage de manoeuvres non-conventionnelles.

Je concluerais ce billet en précisant que l'auteur connait bien son sujet. Il y a de nombreuses descriptions techniques sur le fonctionnement d'un sous-marin, de sa navigation, de ses missiles et torpilles, de la chaine et des procédures de commandement. En plus, on trouvera dans le livre des plans des navires et un glossaire.

A bientôt !

PS : En cherchant une photo pour illustrer ce billet, je découvre qu'il existe un film de 1961 intitulé "Le Sous-Marin de l'Apocalypse" mais qui est sans rapport avec notre roman ^^.

Le Sous-marin de l'Apocalypse - Michael DiMercurio
Read more

Yvain ou le Chevalier au Lion - Chrétien de Troyes

November 1 2012

Les premiers textes de la littérature française sont des épopées. Il y a dans cette catégorie un texte fondateur, mythique, La Chanson de Roland.

Mais au XIIème siècle, les choses évoluent ! La langue vernaculaire va peu à peu remplacer un latin devenu incompréhensible par les masses et cette période voit l'apparition des premiers roman.

Mettre en roman signifie "mettre en langue vernaculaire". Le temps est alors à la poésie des troubadours dans le sud et de leurs équivalents trouvère dans le nord. S'il est une cour qui est très influente à ce moment dans le domaine culturel, c'est la cour de Marie de Champagne, la fille d'Aliénor d'Aquitaine, épouse d'un roi de France puis d'un roi d'Angleterre.

C'est dans cette cour que Chrétien de Troyes -dont on sait peu de choses - va composer ses romans. On retrouve dans son oeuvre des influences évidentes de la fin'amor, l'amour courtois des troubadours.

Avec l'amour courtois, le chevalier met sa force et son courage au service de la Dame. Il y a ici reproduction du serment de vassalité féodal. Peut-être une façon de domestiquer les manières un peu rustres de certains seigneurs ?

Chrétien compose son oeuvre entre 1165 et 1180. Il faut citer ses romans : Erec et Enéide, Cligès ou la fausse morte, Yvain ou le Chevalier au Lion, Lancelot ou la Charette et Perceval ou le conte du Graal. Le dernier roman est inachevé du vivant de Chrétiens et aura plusieurs continuateurs. il marque une inflexion du domaine courtois vers le domaine mystique et religieux. De plus, il aurait existé d'autres oeuvres de Chrétien qui ont été perdues (c'est le temps des manuscrits et des versions avec variantes) notamment un Tristan et des poèmes.

Yvain, texte en vers, raconte les exploits d'un chevalier qui part en quête de prouesse à la suite du récit de Calogrénant. Il va être découvrir la Fontaine au Pin (un motif récurrent dans la matière celtique lié à la Fée Mélusine) et affronter un chevalier. Puis, il va conquérir le coeur de Laudine avec l'aide de sa servante Lunete. La première partie du récit s'arrête lorsqu'Yvain promet à Laudine de demeurer avec elle.

Ce roman est le récit d'une ascension héroique puis d'une chute et d'une reconquête. La chute procède en plusieurs temps. Yvain manque à sa promesse à la Dame et part pour un tournoi à la Cour d'Arthur. Il oublie sa Belle qui va le renier. Ceci le conduit dans la folie. Yvain vit alors comme une bête dans une forêt sombre. Il semble avoir perdu toute humanité.

Yvain va recouvrir sa dignité en portant secours à un lion . Le lion affronte un serpent (symbole du Diable) et devient ensuite le compagnon d'Yvain. Revenu en grâce, le chevalier va multiplier à nouveau les exploits, affronter monstres et géants, secourir Lunete et reconquérir sa Dame ! Pour cela, il ira au Chateau de Pesne-amour (sorte de manufacture diabolique avant le capitalisme) et affrontera même Gauvain.

Puis Chrétien achève son récit car "en conter plus serait mentir".

Une lecture que l'on peut faire à tout âge. Lorsque j'étais au collège, j'avais eu accès à une version expurgée Folio Junior. Il est vrai que la matière celtique et l'imaginaire arthurien font toujours réver !

A bientôt !

Read more