Overblog Follow this blog
Administration Create my blog

Histoire de Byzance - De Constantin Ier à Théodose Ier

May 31 2014 Published on #Histoire Antique

Abordons maintenant une page d'Histoire entre la fin de l'Antiquité et le début du Moyen-Âge, la fondation de Constantinople sur le site de l'antique Byzance qui était à l'origine une cité fondée par Byzas, originaire de Mégare, en 667 avant JC.

Constantin vint sur le devant de la scène en 306 après J.-C., après la mort de son père l'empereur romain Constance Chlore. A ce moment, ses propres troupes le proclamèrent nouvel empereur. Mais il dut affronter le fils de l'ancien empereur Maximien, Maxence, lui aussi proclamé empereur à Rome.

Constantin affronta son rival en 312 à la bataille du pont Milvius. A l'occasion de cet évènement, il aurait eu une vision d'un symbole chrétien et sortit vainqueur de la confrontation. Toutefois les versions diffèrent selon que l'on s'intéresse au récit qu'en fait Lactance ou Eusèbe de Césarée. Quoiqu'il en soit, Constantin n'allait pas tarder à se convertir et fait du christianisme la religion d'état.

Constantin élimina ensuite un autre rival, Maximin II et se retrouva maitre de l'Occident tandis que Lucinius fut maitre de l'Orient.

Un an plus tard, en 313 après J.-C., Constantin promulgua, avec Lucinius, le célèbre édit de Milan qui accordait la liberté religieuse aux citoyens, autant au christianisme qu'aux cultes païens. Les propriétés, les livres et tous les biens confisqués aux premiers chrétiens leur furent rendus et l’Église chrétienne eut un statut juridique. Les églises allaient se multiplier à Rome, Jérusalem, Constantinople et Alexandrie.

En 322, Constantin pénètre en Orient, au prétexte de repousser les Goths. Lucinius lui déclare alors la guerre. Mais l'Auguste d'Orient subit une succession de défaites, jusqu'en décembre 324, où il est capturé puis exécuté lors de la bataille de Chrysopolis.

En 324 toujours, Constantin pose la première pierre de sa nouvelle capitale, la "deuxième Rome", Constantinople, qui sera inaugurée en 330 et ouvre l'ère de l'Empire d'Orient ! La ville se situe à une position stratégique, au rond-point de voies commerciales à l'entrée du Bosphore.

En réalité, Constantin ne reçut le baptême qu'au moment de sa mort en 337. Sa "conversion" fut-elle sincère ou un calcul politique ? Les historiens sont partagés !

Des hérésies virent le jour sous le règne de Constantin Ier dont la principale fut l'arianisme qui clame que Jésus-Christ, en tant que Fils de Dieu fut crée et non engendré. Pour trancher la question, Constantin réunit le premier concile œcuménique, le Concile de Nicée en 325. L'arianisme fut finalement condamné. La dispute entre hérétiques et nicéens n'était pas terminée !

A la mort de Constantin, l'Empire fut partagé entre ses trois fils : Constance II reçut l'Est, dont l'Asie Mineure et l’Égypte, Son frère ainé, Constantin II reçut la Gaule, la Grande-Bretagne et l'Espagne tandis que son cadet Constant sera responsable du plus vaste ensemble : l'Afrique, l'Italie, le Danube, la Macédoine et la Thrace. Constantin et Constant adoptèrent le Symbole de Nicée tandis que Constance soutint l'arianisme. Ce dernier parvint à éliminer ses deux frères et à occuper le trône à lui seul. Par la suite, il devait persécuter les païens. Il lutta aussi contre les Perses sassanides qui attaquaient les frontières orientales de l'Empire.

Julien lui succéda en 361 comme empereur et reçut le surnom de l'Apostat. Celui-ci s'était épris de littérature hellénique et s'opposa à la nouvelle religion officielle de l'Empire. Julien avait fait ses preuves durant la guerre contre les Alamans de l'autre côté du Rhin et fut proclamé par ses soldats empereur des Gaules. Il se retrouva en rivalité avec Constance et lui succéda quand celui-ci mourut en affrontant les Perses. Julien mit tous ses effort à restaurer le paganisme. Mais il mourut sans voir son œuvre achevée à l'été 383 lors de la campagne contre les Perses. On raconte qu'il fut en réalité blessé par une flèche tirée par un soldat de son propre camp, un soldat chrétien. Ce fut le dernier règne de la dynastie de Constantin.

Le successeur de Julien fut le chrétien nicéen Jovien, de 363 à 364, qui n'était que le chef de la garde impériale de Julien. Jovien fut aussi choisit par ses soldats par acclamation.

Puis, les deux fils d'un général de Constant succédèrent à Jovien après sa mort soudaine : le nicéen Valentinien (364 - 375) qui gouverna l'Occident et son frère, l'arien Valens (364 - 378) qui se chargea de la partie orientale. A cette époque, les deux parties de l'Empire furent menacées par les Goths qui s'étaient déjà établis non loin de la capitale orientale.

Des erreurs tragiques provoquèrent la mort de Valens à la bataille d'Andrinople, livrée contre les Goths. Pour la première fois, les Goths avaient tué un empereur romain !

Pendant ce temps, en Occident, Gratien avait succédé à son père Valentinien en 375. Il devait régner jusqu'en 383. A la mort de Valens, il nomma Théodose Auguste d'Orient qui était né en Hispanie et fut plus tard surnommé le Grand. Théodose devait occuper le trône de 379 à 395 et fut la deuxième grande figure impériale du IVème siècle. Il instaura définitivement le christianisme comme religion d’État et fut le dernier à régner sur les deux parties de l'Empire. Sur le plan religieux, il défendit l'orthodoxie nicéenne contre l'arianisme. Sous son règne, le paganisme fut interdit le 28 février 380 par l'édit de Théodose.

Nous poursuivrons plus tard cette histoire de Byzance, avec Théodose et ses successeurs, Arcadius et Honorius, dans un prochain billet !

A bientôt !

Histoire de Byzance - De Constantin Ier à  Théodose Ier
Read more

Histoire du cinéma - Le réalisme poétique

May 30 2014 Published on #Cinéma

Nous continuons notre voyage dans l'histoire du cinéma français en nous aventurant dans la période 1936 - 1940 avec ce qu'on a appelé le "réalisme poétique" !

Le terme a été inventé par Georges Sadoul et cela englobe un corpus assez cohérent.

Ce réalisme poétique consiste en une utilisation du studio de cinéma comme un monde clos. La réalité doit être filtrée afin d’en donner une version plus vraie que nature.

Mais, c’est aussi un cinéma marqué par le pessimisme. Dans la période qui suit la Crise de 1929, C’est de la même manière le cinéma du Front Populaire.

La période historique est une période de crise économique, sociale et politique. Les conséquences du Krach boursier de 1929 méritent d'être ici rappelées : montée du nazisme en Allemagne et prise du pouvoir par Hitler en 1933.

En 1934, en France, ont lieu des affrontements entre les ligues d’extrême-droite et les communistes.

On constate alors qu'en cinq ans, le cinéma épouse le marasme de la société française.

Parmi les réalisateurs de cette période, citons Julien Duvivier qui filme La Belle Équipe qui sort en 1936 où on assiste à la mise à mort de microcosmes. Comme d'autres, en 1940, Duvivier part aux États-Unis.

Une autre figure de l'époque est Marcel Carné. Une équipe prestigieuse se forme autour de lui (avec notamment Jacques Prévert !).

Parmi ses films, il y a Drôle de drame en 1937 puis Quai des Brumes en1938. C’est le mythe de Jean Gabin – l'image de l’ouvrier poursuivi par la fatalité

Pour Hôtel du Nord, en 1938, le canal Saint-Martin est reconstitué en studio. Il y a aussi Le Jour se lève en 1939.

De fait, ce cinéma tient à distance la réalité et s'enfonce dans une rêverie morbide. Il aura des influences sur le cinéma américain et le néo-réalisme italien (films de Visconti). Et enfin, il subira des attaques politiques (esthétique démoralisante qui aurait conduit à une IIIème République finissante) !

Bientôt, le cinéma français connaitra l'Occupation allemande et devra faire des compromis, sinon des compromissions ! Je vous renvoie à un précédent billet sur le sujet !

A bientôt !

Histoire du cinéma - Le réalisme poétique
Read more

Buffy contre les Vampires - Saison 9 Tome 3 : Protection

May 30 2014 Published on #Bande-dessinée, #Comics, #Buffy contre les vampires

Dans la Saison 9 en comics de Buffy contre les Vampires, miss Summers se questionne sur son avenir et sur sa mission - à vrai dire elle ne fait que cela depuis la Saison 1 - et après la destruction du Germe, les cartes sont rebattues !

Dans ce tome 3, Buffy est recrutée par une autre Tueuse déjà connue, Kennedy, l'ex-copine de Willow, pour des missions comme garde du corps. Après tout, les Tueuses ont des capacités physiques et une résistance hors du commun alors pourquoi pas ?

Buffy et Kennedy sont engagées par Théo Daniels, un petit génie de la net économie et fondateur d'une Start-Up baptisée TinCan qui a créé une sorte de réseau internet connecté aux dimensions infernales ! Or toujours à cause de la disparition du Germe, ce réseau est l'un des seuls liens qui subsiste avec cet au-delà ! Or Wolfram & Hart (ce qui fait le lien avec la série Angel !) cherche à tuer Théo. Les Tueuses vont devoir protéger le jeune homme ! Elles vont faire plus que cela et faire sauter les serveurs !

Buffy s'adjoint les services de Koh, le démon introduit dans un tome précédent, et va devoir affronter une sorte de trahison due au code d'honneur intransigeant de celui-ci !

Enfin, une autre histoire conclut le tome 3 qui introduit le personnage de Billy, le premier homme à faire partie de la lignée des Tueuses. La particularité de Billy est d'être homosexuel. A part cela, je le trouve assez insipide et même agaçant. Que cela soit clair, je ne suis pas homophobe bien au contraire. Mais je ne vois vraiment pas ce que Billy apporte à l'histoire à part transformer la BD Buffy en tribune revendicative ! Or ce n'est pas le rôle d'une BD de divertissement selon moi et dans la même optique l'histoire d'amour lesbienne entre Willow et Tara était beaucoup mieux écrite et mille fois plus attachante ! Un mauvais point !

Voilà, le scénario est toujours chapeauté par Joss Whedon et le dessin de Georges Jeanty !

A bientôt !

Buffy contre les Vampires - Saison 9 Tome 3 : Protection
Read more

Cinq pièces faciles - Bob Rafelson

May 29 2014 Published on #Cinéma

Cinq pièces facile est un film américain de Bob Rafelson de 1970 qui dépeint le personnage de Robert Dupea qui inaugure une nouvelle générations de "héros" du Nouvel Hollywood du cinéma outre-atlantique, la tradition des personnages tout autant rebelles que ne trouvant pas leur place dans une société en déliquescence, American Way of Lifet et Rêve Américain qui a mal tournée avec la Guerre du Viet-Nam, les mensonges de Nixon et la société de consommation !

Robert Dupea est issu d'une famille bourgeoise de virtuoses du piano, et est interprété par un jeune Jack Nicholson. C'est un être - on l'a dit - en rébellion et qui cherche à fuir son milieu d'origine choisissant de vivre de petits boulot et comme ouvrier dans l'industrie pétrolière. Il se saoule, joue au poker, trompe sa petite amie Rayette et parle un langage vulgaire et a de violentes colères !

Au milieu d'origine bourgeois de Robert - milieu sclérosé, névrosé, rongé par l'ennui, bref produisant l'enfermement, le "héros" choisit un langage vulgaire mais direct, libre en un certain sens, sans conventions et opte pour des travaux au grand air.

Le paternel de la famille Dupea est gravement malade, enfermé dans son propre corps. Robert entreprend alors un voyage - road-movie ? - vers les origines qui montre autant de lieux délabrés de l'Amérique.

Face au monde, Robert ne croit en rien, ni en son travail, ni en sa famille, ni en lui-même et c'est ce qui explique qu'il joue des "pièces faciles" sans aucune émotion !

A bientôt !

Cinq pièces faciles - Bob Rafelson
Read more

La plus belle histoire du monde - Reeves, de Rosnay & Coppens

May 29 2014 Published on #Sciences

La plus belle histoire du monde est un ouvrage qui se présente sous la forme d'interviews par le journaliste Dominique Simonnet de trois spécialistes dans leurs disciplines : l'astrophysicien Hubert Reeves, le biologiste Joel de Rosnay et le paléontologue Yves Coppens. Ce sont tous les trois des spécialistes de la vulgarisation.

A tour de rôle, chacun des trois savants présente un moment de l'histoire de l'univers, de la vie et de l'homme.

C'est Hubert Reeves qui entame les hostilités avec l'évocation du Big Bang il y a 15 milliards d'années, la formation des galaxies il y a 12 milliards d'années, puis la "naissance" du système solaire - et de la Terre - il y a 4,5 milliards d'années. La question d'une finalité, d'un déterminisme, se pose rétrospectivement.

Puis Joel de Rosnay évoque l'apparition de la vie depuis les prémices de la chimie organique - dévoilée par l'expérience de Miller en 1952 - l'apparition des acides aminés dans la soupe primitive, puis celle des premières "gouttes" - pas encore des cellules. Ensuite, il y a 3 milliards d'années, l'apparition de la vie s'amorce et le vivant se diversifie, se complexifie. C'est le sujet du livre - et des trois parties du livre - depuis l'inerte, le vivant et la conscience !

Enfin, Yves Coppens clôt le livre avec l'histoire des hominidés, l'apparition des Australopithèques il y a 7 millions d'années puis les homo, habilis, erectus et sapiens. Je n'y reviens pas - j'en ai parlé dans un billet récent sur le paléolithique !

Nos trois auteurs livrent ensuite chacun leurs conclusions provisoires sur l'avenir de l'homme, les défis de demain et la constitution d'un "évolution culturelle". Bref l'avenir reste ouvert !

A bientôt !

La plus belle histoire du monde - Reeves, de Rosnay & Coppens
Read more

Introduction à la Préhistoire - Le Paléolithique

May 28 2014 Published on #Préhistoire

Je vais vous parler maintenant de la Préhistoire, sur les traces de Leroi-Gourhan ou Yves Coppens et donc de l'hominisation et du Paléolithique.

Il ne sera donc pas question d'étapes antérieures beaucoup plus longues : évolution géologiques, apparition de la vie, disparition des dinosaures ! "Ma" Préhistoire concerne l'Homme !

Le Paléolithique se divise en trois sous-périodes : paléolithique archaïque, moyen et supérieur et est l'époque de la "Pierre taillée".

Avant cela, il y a 7 millions d'années, les ancêtres des hommes, les Homininés, branche de la famille des Hominidés, se séparent des Grands Singes dans l'embranchement des primates. Il y aura d'un côté chimpanzé, bonobo, gorille et orang-outang et de l'autre la voie qui mène aux Australopithèques dont Lucy est une représentante.

Les ancêtres des homo vivent en Afrique. Il y eu surélévation de la Vallée du Rift. La partie est se trouva surélevée par rapport à la partie ouest. Ce fut un endroit de steppes et de savanes et les ancêtres des australopithèques adoptèrent la station debout pour donner moins de prise au soleil et voir loin. La main se libéra et le cerveau se développa ! C'est la théorie d'Yves Coppens très simplifiée !

Le paléolithique ancien s'étend entre 1,2 millions d'années et 100000 ans avant notre ère.. De la lignée Australopithecus se dégage la lignée d'abord homo habilis puis de celui-ci évolue homo erectus qui part d'Afrique, colonise l'Europe et domestique le feu en 400000 avant notre ère. Ensuite apparait homo sapiens.

Pendant le paléolithique moyen (entre 110000 et 40000 avant notre ère), Homo erectus cohabite avec les hommes de Néandertal et la question de croisements entre les lignées fait débat ! Vers 110000, c'est le début de la Glaciation de Würm qui se termine 50000 ans plus tard. L'homme taille alors la pierre et fabrique des silex.

Enfin, il y a le paléolithique supérieur qui précède le néolithique - avec comme séparation, l'épipaléolithique et le mésolithique. Il y a plusieurs cultures et cette ère s'étend jusqu'en 10000 avant notre ère. En 10000 les premiers hommes traversent le Détroit de Béring et s'établissent en Amérique. En 30000, la Grotte Chauvet s'orne de peintures rupestres et vers 18000 c'est la Grotte de Lascaux. Cet art pariétal aurait des fonctions shamaniques et initiatiques. Il faut aussi signaler la production de Vénus, symboles de fertilité.

Parmi les cultures qui se succèdent - notamment en Europe, il y a l'Aurignacien, le Gravettien, le solutréen et la Magdalénien qui voit se modifier les techniques de taille de silex et de chasse. L'homo sapiens sapiens, l'homme actuel, apparait : c'est l'Homme de Cro-magnon qui vit de chasse, pêche et cueillette et va au néolithique se sédentariser d'abord au Proche-Orient.

Voilà, je suis conscient de nombreuses approximations dans ce que je dis plus haut mais je livrerais sans doute un jour des billets plus fournis et précis. Ce n'est ici qu'une rapide introduction pour les néophytes dont je suis en la matière !

A bientôt !

Introduction à la Préhistoire - Le Paléolithique
Read more

Les IIIème et IVème Dynasties Egyptiennes

May 26 2014 Published on #Histoire Antique

L'Ancien Empire pose les bases au cours des IIIème et IVème dynasties de la civilisation Égyptienne. Il faudra désormais compter avec l’Égypte sur la carte du monde ! Nous disposons de peu d'informations pour cette période mais avons néanmoins sous les yeux une de ses réalisations : les pyramides !

Le fondateur de la IIIème dynastie est le pharaon Djoser. On le désigna plus tard sous les appellations "Le Magnifique" ou "Le Saint" car il fit véritablement sortir l’Égypte du Néolithique.

L'une des premières décisions de souverain de Djoser fut de construire son mausolée dans la nécropole de Memphis, la pyramide à degrés de Saqqara. Son règne marque aussi la fin des dynasties thinites et sa base de pouvoir est Memphis.

Djoser étendit aussi les frontières de l’Égypte, dans le Sinaï et au sud jusqu'à Assouan et la Basse-Nubie.

Imhotep fut le maitre d’œuvre de la pyramide à niveaux qui en comptait six. La réputation de l'architecte fut telle qu'il devint à la Basse Époque un dieu guérisseur et de la médecine. La pyramide est un palais pour l'au-delà. Elle transforma la visibilité des tombes royales.

La troisième dynastie s'étend de 2686 avant JC à 2613 avant JC. Les souverains successifs furent Djoser, Sékhemkhet, Khaba, Sanakht et Houni. Les règnes des successeurs de Djoser furent plus courts en durée.

La IVème dynastie commença avec Snéfrou, le fils et successeur de Houni. Ce fut le début d'une époque qui vit la construction des pyramides de Dahchour et de Gizeh.

Snéfrou entretenait des relations commerciales avec la ville phénicienne de Byblos, en Méditerranée d'où il importait du cèdre du Liban. Il eut aussi des contacts violents avec les "perfides" Nubiens. L'instabilité politique disparait de la vallée du Nil et la nouvelle dynastie commence un règne fort. Disposant de grandes quantités de ressources, l’Égypte peut se lancer dans des projets "pharaoniques" !

Le culte solaire devient la religion d’État sous Snéfrou davantage que le recours aux étoiles circumpolaires. Le pharaon confie sa vie éternelle à l'astre et ceci induit des modifications dans les monuments funéraires.

Le règne de Snéfrou fut donc un règne réussi et Khéops lui succède qui fait bâtir sa pyramide qui devient une des Sept Merveilles du Monde. Khéops s’identifiait à Rê et finit peut-être même par être déifié de son vivant.

La IVème dynastie dura de 2613 avant JC à 2494 avant JC. Les souverains successifs furent Snéfrou, Khéops, Djédefré, Khéphren, Mykérinos et Chepseskaf. Les pyramides de Khéphren et Mykerinos occupent aussi le plateau de Gizeh/

Sous la IVème dynastie, le Royaume du Nil est dirigé par des administrateurs royaux qui se rendent dans les villages pour des missions spécifiques. La gestion locale est réservée aux riches familles et il n'y a pas vraiment de gestion centralisée. Parmi les attributions locales, il y a notamment contrôle des inondations et exploitations des champs. Une fois tous les deux ans, les fonctionnaires royaux procèdent néanmoins au décompte du bétail pour les impôts. C'est en effet l’impôt qui donne ses ressources au pharaon et à l’État. A cette fin, on crée de nouveaux centres de production agricole !

Dans la gestion de l’État, le pharaon était secondé par un vizir en charge des fonctionnaires. Sous la IVème dynastie, seuls les "fils de roi" occupèrent la fonction, de vizir, descendants du souverain et aussi personnes de confiance !

Le titre de pharaon se transmet au fils ainé mais il y eut quelquefois des tensions de succession.

La fin de la IVème dynastie et le début de la Vème furent marqués par la figure politique d'une reine, Khentkaous. Elle fut enterrée elle aussi dans un grand mastaba sur le plateau de Gizeh.

A bientôt !

Les IIIème et IVème Dynasties Egyptiennes
Read more

Ce qui nous lie - Samantha Bailly

May 25 2014 Published on #Littérature XXIème, #Romance

Ce qui nous lie de Samantha Bailly - une collègue de Lettres modernes de Caen -est un livre qui explore brillamment les relations humaines.

Des liens, il y en a de nombreux autour d'Alice Duval, l’héroïne de ce roman attachant : lien avec sa grand-mère, amitié fraternel avec John, l'ami d'enfance, relations avec les collègues de travail, ex-petits amis etc...

D'autant plus qu'Alice, à la mort de sa grand-mère, acquiert un "don", elle peut désormais voir des "fil" partant des plexus solaires des gens et les reliant les uns les autres en fonctions de leurs attachements. Alice, dans un premier temps, va utiliser cette capacité - malédiction ? - pour briser des liens, les amours de dupes de femmes trompées en démasquant les petits amis infidèles !

Puis Alice va évoluer, va vivre, endurer des blessures et décider d'utiliser son don pour rapprocher les gens. Car ce livre, c'est aussi l'histoire de l'évolution d'une jeune fille - de l'âge de l'auteure - un portrait très juste et à vrai dire très sentimental !

Alice évolue au sein de Linker, une société spécialisée dans les ressources humaines. Là, la jeune femme rencontre son boss, Raphaël et ne parvient pas à voir ses liens ! Or lui aussi possède un don ! Une relation compliquée qui va nourrir la jeune femme s'installe !

Un livre très juste, qui plaira à beaucoup de lectrices par son côté fleur bleue. Mais on n'est pas seulement dans un roman sentimental et il y a une véritable réflexion sur les relations humaines. L'auteure, Samantha Bailly, fait preuve de lucidité et de beaucoup de maturité dans son analyse !

Qui plus est, c'est très vivant et bien écrit ! ... J'adore !

A bientôt !

Ce qui nous lie - Samantha Bailly
Read more

X-Men Legacy - Prodigue

May 25 2014 Published on #Comics, #Marvel, #Coups de coeur

Voilà un album des X-Men, X-Men Legacy - Prodigue, dans la collection 100% Marvel auquel je ne m'attendais pas et qui s'avère une bonne surprise.

Il est question de David Haller, le fils du défunt Charles Xavier, Légion de son pseudo de mutant, qui est un personnage très intéressant de par sa personnalité, ses motivations et son pouvoir.

Deux cents personnalités se trouvent dans le cerveau de Légion. Et puis il y a la propre personnalité de David au milieu de ces deux cents monstres aux pouvoirs incroyables crées par son subconscient ! Le cerveau de David est symbolisé par la prison du Qortex où les deux cents individus sont enfermés. Là, David peut dominer leurs personnalités et acquérir à chaque possession d'un de ses esprits un nouveau pouvoir. Mais que l'un de ces monstres prennent le dessus sur David et il contrôlera le corps de Légion et ce sont des psychopathes ! Dit comme cela, cela semble un peu compliquer mais en réalité, c'est très simple !

Bref, David Haller -Légion - est un mutant de niveau Oméga et un danger potentiel que Xavier voulait éduquer. Or Xavier est mort dans Avengers VS X-Men et David est seul !

L'histoire met donc en avant David qui choisit d’œuvrer pour la bonne causes, des X-Men qui se fourvoient et lui mettent des bâtons dans les roues - et surtout le personnage de la voyante aveugle Blindfold et son frère maléfique Luca !

Je n'en dirais pas trop sur l'intrigue en elle-même mais disons qu'il s'agit d'une vaste manipulation et d'un conflit entre frère et soeur. Luca veut éradiquer les mutants en se servant de Légion et pour cela il doit se débarrasser de Blindfold !

Au final, un scénario brillant et complexe de Simon Spurrier et un dessin de Tan Eng Huat et Jorge Molina !

Mon dernier coup de coeur Marvel !

A bientôt !

X-Men Legacy - Prodigue
Read more

Star Wars - Legacy Saison II - Tome 2 : La Voie de la Liberté

May 23 2014 Published on #Bande-dessinée, #Comics, #Star Wars

On retrouve Ania Solo, une descendante de Han Solo et de Leia Organa qui essaie toujours de mener sa barque dans la Galaxie lointaine !

Dans le tome précédent, Ania et son équipe, le Mon Calamari Sauk et le droïde assassin AG-37, accompagnés de deux chevaliers Jedi Impériaux avaient échappé à un destin tragique des mains de Dark Wredd.

Dans ce tome 2, Ania et le Chevalier Jao Assam -qui a une vision de l'Impératrice assassinée par Wredd, se lancent à la poursuite du Sith.

Or les Sith de Dark Krayt semblent partout, infiltrant les institutions planétaires. Dark Wredd les élimine un par un voulant restaurer la Règle des deux abandonnée depuis la chute de Palpatine et Vador.

L'équipe se sépare un temps, Saulk suivant sa propre route et Ania et Jao se rendent d'abord sur la planète Nalyd qui comporte une étrange faune d'araignée géantes filiformes et de méduses volantes : Assez exotique et bien dans l'esprit Star Wars !

Puis tout ce petit monde se regroupe sur Dac (Mon Calamari), décimés dans la série précédente par un virus mortel Sith. Là les natifs sont réduits en esclavages pour construire une flotte pour Dark Luft, un autre Sith.

Mais où est Dark Wredd ? Il échappe encore aux héros et on s'attend à le retrouver dans le tome 3, le dernier de la série !

Bon, j'ai conscience de vous avoir spoilé ! Mais bon, je n'ai pas tout dit ! Il y a le détail des évènements qu'il vous reste à découvrir.

Le dessin est cette fois de Brian Albert Thies et il pique un peu les yeux !

Une série somme toute assez moyenne mais qui apporte quelques idées nouvelles ! Et on ne sait toujours pas qui est exactement Ania Solo !

A bientôt !

Star Wars - Legacy Saison II - Tome 2 : La Voie de la Liberté
Read more
1 2 3 4 > >>