Overblog Follow this blog
Administration Create my blog

Chroniques martiennes - Ray Bradbury

January 31 2016 Published on #Littérature XXème, #Science-fiction

Revenons maintenant sur l'Âge d'Or de la Science-Fiction dans les années 1950 aux États-Unis. A cette époque, il était habituel de publier de courts récits - des nouvelles - dans des magazines bon marchés, des pulps et nombre d'auteurs prestigieux comme Isaac Asimov ou Ray Bradbury ont débuté comme cela !

Chroniques martiennes est donc un recueil de SF écrit par Ray Bradbury, publié pour la première fois aux USA en 1950. La plupart des récits ont en effet été composés entre 1945 et 1950 ! Chaque nouvelle, à laquelle est associée une date, raconte une histoire qui s'intègre à une histoire globale que l'on lit comme un roman !

Il y a une trentaine de nouvelles s'étendant de 1999 à 2026, commençant par l'arrivée des premières fusées terriennes. On découvre les autochtones et Mars apparaît un peu comme un nouveau Far-West ! Ce livre est surtout une réflexion sur l'avenir de l'Humanité et son rapport à l'altérité.

Les Terriens arrivent de plus en plus nombreux sur Mars tandis que la civilisation indigène est déclinante, et bien vite dépassée, finit par disparaître ! puis une guerre se déclarent sur Terre et les colons, hormis quelques uns repartent !

Je ne détaillerais pas ici les nouvelles - parce que c'est une tâche harassante, pas utile et je veux préserver la surprise ! Il n'y a pas vraiment de personnage principal mais quelques uns réapparaissent dans au moins deux nouvelles !

Ce livre a fait l'objet d'une adaptation télévisuelle en 3 parties en 1980 - que j'avais vu à l'époque et qui m'avait marqué (on assiste entre autre à l'explosion de la Terre !).

C'est une œuvre classique du genre que Chroniques martiennes. On ne peut se dire fan de SF sans l'avoir lu - au même titre que Fondation, Dune ou La Planète des Singes !

A bientôt !

Chroniques martiennes - Ray Bradbury
Read more

Anima - Druuna : Les Origines - Serpieri

January 30 2016 Published on #Bande-dessinée, #Erotique

Nous allons maintenant nous intéresser à l’œuvre de Paolo Eleuteri Serpieri, artiste-dessinateur au trait de crayon de haute volée ! Cette œuvre est aisément reconnaissable puisqu'elle associe science-fiction, horreur et érotisme !

Les récits de Druuna - du nom de l’héroïne éponyme, évoluant toujours dans le plus simple appareil - se passent dans un futur apocalyptique où l'Humanité a régressé dans la bestialité et où le monde est dominé par des mutants portant autant de déformations physiques et mentales improbables !

L'album "Anima" sous-titré "Druuna : Les Origines" est un ajout récent à la saga ! Ce livre est publié par Glénat dans une superbe édition. Le dessin -disais-je - est de haute volée et l'album contient à la fin un making-of de crayonnés !

C'est une BD qui n'est pas bavarde ! Il n'y a quasiment aucun dialogue et on suit la belle amazone qui s'envole sur sa monture ailée et subit une série de rencontres plus ou moins agréables : serpent, homme sauvage à la libido débridée, puma, mutant... En fuite, Druuna se réfugie dans un temple où elle s'"associe" à une sorte de prêtresse prête à être sacrifiée par d'autres mutants ! Puis, le duo traverse le cabinet d'un artiste-peintre, figuration de Serpieri lui-même !

Il y a dans cet album de plus une intéressante mise en abyme ! C'est une œuvre qui interpelle sur le devenir de l'homme, sa part animale, le tout teinté d'un érotisme affiché à la limite de la pornographie !

L'humour n'est pas non plus absent chez ce maître italien de l'érotisme dans cet album 0 ! Ce tome contient aussi un petit récit additionnel plus ancien !

Il y a des références au Jardin d’Éden (le Serpent, la Pomme) mais un Jardin d’Éden qu'on aurait perverti !

Voilà un billet qui viendra agrémenter ma rubrique "Érotisme" ! Je n'ai pas jugé bon de le faire figurer dans mon blog secret vu que l'album est vendu à l'Espace Culturel Leclerc et à la FNAC et pas en Sex-Shop ! Cela reste une lecture pour "public averti" !

A bientôt !

Anima - Druuna : Les Origines - Serpieri
Read more

Die Hard - Piège de Cristal - John McTiernan

January 30 2016 Published on #Cinéma

Die Hard - Piège de Cristal en VF - est un film d'action américain de John McTiernan sorti sur les écrans en 1988. Il inaugure une franchise, comptant à ce jour 5 long-métrages et lance aussi la vague des films de terroristes "en milieu clôs", sous-genre des années 1990 dans lequel on peut citer Piège en haute mer et Piège à grande vitesse avec Steven Seagal ou Mort subite avec Jean-Claude Vandamme.

Le policier John McLane - interprété par Bruce Willis - espérait passer une agréable soirée de Noel en rejoignant sa femme qui travaille pour une firme japonaise installée au Nakatomi Plaza. Seulement voilà, des gangsters se faisant passer pour des terroristes prennent le building d'assaut et s'enferment avec des otages . McClane se retrouve coincé dans les étages et va devoir jouer d'astuces, du flingue et des poings pour buter un à un les méchants et stopper Hans Grüber !

C'est pêchu et diablement efficace ! Explosions, fusillades, traques et scènes de pugilat se succèdent à un rythme effréné !

C'est véritablement le film qui a lancé la carrière de Bruce Willis qui devait par la suite jouer dans d'autres mégaproductions (Sixième Sens, Armaggedon, L'Armée des 12 Singes ou encore Le 5ème Élément pour ne citer que quelques films !). Il était auparavant connu surtout pour la série Clair de Lune avec Sybil Shepherd !

Dans ce film, on retrouve également Alan Rickman qui campe un Hans Grüber savoureux. L’acteur décédé en janvier 2016 était habitué aux rôles de méchants (Rogue, le Shérif de Nothingham) qu'il incarnait à la perfection !

Le film verra plusieurs suites ! Si la qualité culminera avec l'opus 3, Une Journée en Enfer, avec notamment Samuel L. Jackson et Jeremy Irons, excellents dans leurs rôles respectifs, cette qualité s'effondrera par la suite avec l'opus 5 et surtout dans le 5ème film qui voit McClane opérer en duo avec son baroudeur de fiston ! J'ai notamment éreinté ce 5ème opus dans un billet sur ce blog il y a un petit moment !

Die Hard, en bref, c'est du bon film d'action des années 1980 - 1990 où Bruce Willis se pose en successeur et continuateur des exploits d'un Stallone, d'un Lundgren ou d'un Schwarzenegger !

Mais avec le temps, la formule s'est perdue !

A bientôt !

Die Hard - Piège de Cristal - John McTiernan
Read more

Star Wars - Le Bestiaire - Whitlatch & Carrau

January 30 2016 Published on #Star Wars

Il existe une grande quantité d'ouvrages et de guides de référence Star Wars ! Sur les costumes, sur les maquettes, sur les planètes, sur Dark Vador, sur les comics etc... On trouve notamment un Bestiaire dont il va être question ici !

Star Wars - Le Bestiaire est un ouvrage de 180 pages, richement illustré, œuvre de Terryl Whitlatch - qui est biologiste dans le civil - et de Bob Carrau. On y parcourt planète par planète la faune de ces mondes, présentée à la manière de zoologistes !

On se limite toutefois aux planètes des six premiers films et c'est déjà bien suffisant ! On va donc sur Tatooine, Hoth, Bespin, Yavin, Dagobah ou encore Coruscant !

Vous (re)découvrirez des bestioles bien connu des cinéphiles : le Bantha, le Rancor, le Wampa mais aussi des créatures moins connues seulement entraperçues ou carrément extrapolées !

Par exemple sur Naboo, vous aurez une riche faune : Falumpaset, Motts, Peko-Peko, Pikobi, Gullipode, Nuna, Kaadu, Fambaa, Hrumph, Muudabok, Ollopom, Pomerelle, Shiro, Touke, Clodhopper, Zalaacas, Shaupaut, Otta, Veermok, Narglatch, Blarth, Awha, Titavien, chacun présenté dans son écosytème !

Je vous ai détaillé plus haut le "Marais gungan" mais les autres mondes comme Tatooine ou Hoth par exemple sont aussi détaillés - quoique Naboo remporte la palme de la biodiversité !

Le but de ce livre est de faire "effet de réel", de se présenter comme un authentique traité de zoologie mais avec des animaux tous imaginaires - à part le Poney d'Endor ! C'est assez réussi et c'est du très bel ouvrage !

C'est paru chez Huginn & Muninn qui s'est fait une spécialité des beaux livres de la culture geek !

A bientôt !

Star Wars - Le Bestiaire - Whitlatch & Carrau
Read more

Star Wars - Clone Wars - Tome 2 : Victoires et sacrifices

January 29 2016 Published on #Star Wars, #Comics, #Bande-dessinée

La série de dix albums Star Wars - Clone Wars continue avec le tome 2 : "Victoires et sacrifices" qui contient plusieurs récits et dans lesquels nous retrouvons Asajj Ventress et Durge !

Au niveau du scénario, Haden Blackman alterne avec John Ostrander et Tomas Giorello et Brian Ching sont au dessin. Il y a en fait trois récits dans ce volume relatant des batailles de la Guerre des Clones !

Le premier récit s'intitule "Le Nouveau Visage de la Guerre" qui montre les exactions des Séparatistes qui touchent des populations civiles à l'instar des Gungans de la Lune de Naboo : Ohma-D'Un (colonisée entre les Épisodes I et II dans le jeu vidéo de Lucas Learning : "Le Nouveau Monde Gungan") !

Les Séparatistes utilisent un gaz toxique et au moins un Jedi perd la vie dans cette bataille, Maître Glaive. C'est chronologiquement la première fois que Ventress affronte Obi-Wan et Anakin dans l'Ancien Canon (si l'on mets de côté la série de Genndy Tartakovsky). La victoire appartient à la République mais nécessite les "sacrifices" du titre !

Dans "Dans le rayon de l'explosion", le second récit, Obi-Wan et quatre Jedi légendaires (qui n'apparaissent d'ailleurs que dans cette histoire !) se mettent sur la piste d'un antidote au gaz d'Ohma-D'Un sur la planète Queyta, un monde de lave préfigurant Mustafar ! Là encore, les Jedi devront faire des sacrifices.

Le dernier récit ne fait pas partie de la série régulière Clone Wars mais est un one-shot : "Shaak Ti". On suit les aventures de la première Jedi Togruta présentée dans l'univers Star Wars avant Ahsoka Tano. L'action se passe sur le champ de bataille de Brentaal IV ou Shaak Ti est associée à un groupe hétéroclite - dont fait partie Quinlan Vos - pour contrer un chef de guerre Séparatiste dans sa forteresse ! C'est intéressant et cela change des éternels Obi-Wan/ Anakin, donne un autre point de vue !

La série Clone Wars continue et développe de nombreuses intrigues ! L'Univers Étendu ne cessait alors de s'étendre - avant d'être reclassé "Légendes" !

A bientôt !

Star Wars - Clone Wars - Tome 2 : Victoires et sacrifices
Read more

L'Incroyable Hulk - Louis Leterrier

January 28 2016 Published on #Cinéma, #Marvel

"Hulk écrase" est une des phrases dont raffole ma nièce Marie ! Je vais vous parler ici d'un des deux premiers films - avec Iron Man - de la Phase I du Marvel Cinematic Universe.

Il y avait déjà eu un film peu convaincant, le Hulk de Ang Lee en 2003 et avant cela dans les années 1970 la série éponyme avec Bill Bixby et Lou Ferrigno (qui fait d'ailleurs de la figuration, en vigile dans le film de 2008 de Louis Letterier).

L'Incroyable Hulk, film de 2008 de Louis Leterrier donc, est la dernière incarnation de Hulk sur grand écran en solo (avant les deux films Avengers). Bruce Banner, le savant irradié aux rayons Gamma est incarné par Edward Norton et Betty Ross par la charmante Liv Tyler. Il y a aussi un Général Ross irascible et un bien méchant et coriace soldat d'élite Blonsky joué par un acteur que personnellement j'adore, Tim Roth !

Le docteur Bruce Banner est devenu Hulk par accident dans une expérience visant à reproduire le sérum du Super-Soldat, autrement dit Captain America ! Il se réfugie dans une favela au Brésil et est traqué par le Général aidé du soldat d'élité russe. Un mystérieux Mr Blue,avec qui Banner est en contact via son ordinateur lui laisse entrevoir un possible traitement curatif ! Le héros devra louvoyer pour atteindre son objectif entre l'armée américaine et le Shield !

Mr Blue s'avère en fait être une sorte de savant fou - du moins inconscient - qui contraint, transforme Blonsky en l'Abomination ! Un combat de Titans à lieu dans les rues de New-York !

On a droit évidemment à un Hulk en images de synthèse - amélioré depuis le film de 2003 - et qui le sera encore dans les films suivants de Marvel Studios où Banner est joué par Mark Ruffalo.

Un film fracassant où ça castagne dur ! Edward Norton et Liv Tyler sont convaincant dans leurs jeux d'acteurs de même que Tim Roth !

Actuellement, pour des questions de droits, nous ne sommes pas prêt d'avoir un nouveau film Hulk en solo mais le Titan Vert sera de retour dans Thor : Ragnarok qui s'annonce comme un road-movie à travers les 9 Royaumes !

Voilà, je suis à jour sur tous les films du MCU. Il me reste encore toutefois à vous pondre un billet sur le premier film Avengers de Joss Whedon en 2012 pour être complet et exhaustif !

D'ailleurs un film qui place des éléments du MCU : le Shield, Tony Stark...

A bientôt !

L'Incroyable Hulk - Louis Leterrier
Read more

La Guerre des Etoiles - La Saga Star Wars vue de France - Huginn & Muninn

January 24 2016 Published on #Star Wars, #Cinéma, #Coups de coeur

La Saga Star Wars a eu un retentissement mondial dès sa sortie. Quelques auteurs - Antoine Bardet, Stéphane Faucourt et Jérôme Wybon - pour les Éditions Huginn & Muninn nous livrent un bel ouvrage qui retrace le phénomène dans l'Hexagone : La Guerre des Étoiles - La Saga Star Wars vue de France !

C'est au final un livre d'un peu plus de 200 pages qui relatent une époque que j'ai connu : les sorties des films de la première trilogie, les figurines Miro-Meccano, les pubs dans Pif Gadget, le disque des Petits Ewoks de Dorothée, le Star Wars Holiday Special intitulé chez nous Au temps de la Guerre des Étoiles et diffusé sur TF1 un jour de l'an, les premières BD dans Titans etc...

Le livre commence son propos avec l'arrivée des premiers films, raconte les péripéties du doublage, les noms francisés approximatifs (Chiquetabba, Erdeu-Dédeu, Luc Courleciel...), les premières critiques et l'accueil dans la presse, la chanson de René Joly etc...

Un chapitre est consacré aux Ewoks liés au phénomène Récré A2 et Dorothée ! En 1984, un téléfilm aux États-Unis, L'Aventure des Ewoks, est diffusé sur Grand Écran en France, prolongeant le phénomène des petites peluches. Il y aura aussi les premières séries animées mais seuls les Ewoks seront diffusés à la télé en 1987 mais pas l'autre série des studios Nelvana intitulée Droids !

L'incontournable chapitre sur les jouets et les figurines Miro-Meccano /Palitoy puis Kenner est évidemment présent ! On y retrouve des photos des packaging et des publicités dans la presse. A ce jour, plus de 500 figurines différentes ont été produites ! Un mot sur Attakus, le leader de la statuette complète ces infos !

Des chapitres sur le merchandising plus généralement suivent ! Ce fut le génie de Lucas de s'octroyer cet aspect du commerce d'un film ! Il y eu une pause entre 1986 et 1991 - où il n'y eu guère que le jeu de rôles - et paradoxalement, c'est à ce moment que j'ai commencé ma propre collection ! On s’intéresse ici notamment à l'"alimentaire" : paquets de céréales, chewing-gum, cartes choco BN, cartes La Vache qui Rit etc... Le merchandising fut particulièrement invasif en 1999 pour la sortie de l’Épisode I, provoquant même une certaine overdose !

On parle aussi évidemment des comics : depuis Titans et Marvel chez les Editions LUG puis la reprise par Dark Horse relayé par Delcourt et plus récemment à nouveau Marvel et Panini comics - je vous renvoie à mes nombreux billets sur les BD Star Wars ! On trouve aussi quelques page sur l’illustrateur Benjamin Carré.

On parle aussi des romans mais là le chapitre est loin d'être exhaustif !

enfin, on détaille le fandom, depuis Patrice Girod et son Lucasfilm Magazine lancé en 1995 et qui connut près de 80 numéros, les conventions (Star Wars Réunion, Cusset et son Génération Star Wars etc...), la 501ème et le club des constructeurs de R2D2 !

L'Histoire de Star Wars s'écrit en France et dans le monde depuis bientôt 40 ans, dans les films et autour et c'est un phénomène qui n'est pas près de s'arrêter - mythe moderne - relancé de plus belle par Le Réveil de la Force et ses 1,7 milliards de chiffre d'affaire !

A bientôt !

La Guerre des Etoiles - La Saga Star Wars vue de France - Huginn & Muninn
Read more

Le Procès - Franz Kafka

January 24 2016 Published on #Littérature XXème

"On avait dû calomnier Joseph K., car sans avoir rien fait de mal, il fut arrêté un matin." C'est par ces mots que commence un roman incontournable du XXème siècle, Le Procès de Franz Kafka.

Cet auteur a tellement compté dans la littérature qu'on lui a attribué l'adjectif "kafkaïen" qui est passé dans le langage courant ! Le Procès fut publié à titre posthume en 1925, son auteur étant décédé de la tuberculose l'année précédente. Kafka avait par ailleurs demandé à son ami et exécuteur testamentaire, Max Brod de brûler ses manuscrits. Heureusement, celui-ci n'en fit rien et on a pu avoir accès à nombre de chef d’œuvre !

Le Procès raconte l'histoire de Joseph K. personnage à la majuscule autobiographique, qui est arrêté sans en connaître la raison et subit un procès absurde. Il ignore les motifs de l'accusation et ce qu'on lui reproche ce qui rend la chose encore plus absurde !

En un sens, ce roman dénonce les absurdités du totalitarisme et de la bureaucratie qui écrase les hommes. Kafka travaillait dans un bureau sur des statistiques et voyait ainsi l'effet délétère qu'a le fait de réduire les destins à des nombres !

On pourrait proposer d'autres interprétations du Procès, sur la question juive, sur le rôle des femmes et du mariage. Je me bornerais ici à la condamnation de la Bureaucratie ! Ce livre c'est aussi la mise en avant d'une Humanité défaillante. L'Homme y est écrasé par le système. Ce roman en annonce d'autres avec une longueur d'avance, notamment 1984 d'Orwell.

Avec le développement actuel de l’État Sécuritaire, on voit que Kafka avait vu juste !

A bientôt !

Le Procès - Franz Kafka
Read more

Wonder Boy - Sega

January 23 2016 Published on #Jeu vidéo, #Coups de coeur

Lorsque j'étais ado, j'avais une connaissance, Sébastien, qui travaillait comme serveur dans un bar-restaurant durant l'été et qui profitait de ses pauses pour jouer à une borne d'arcade où il pulvérisait tous les records sous mes yeux ébahis !

Cette borne d'arcade, c'était Wonder Boy, un jeu Sega de 1986, sorte de jeu de plateforme au scrolling horizontal effréné de gauche à droit où vous dirigez un jeune sauvageon !

Le Wonder-Boy, c'est le jeune "Tom-Tom", un enfant de la préhistoire qui part à la rescousse de sa fiancée Tanya qui a été capturé par un monstre !

Dans ce jeu, il n'y a aucun temps mort, le garçonnet court de gauche à droite sur l'écran, jette des hachettes sur les monstres pour les dégommer - le moindre contact est mortel -, escalade le relief, saute sur des nuages, le tout en 2D ! Comme souvent dans ces jeux, il y a un enchaînement précis de gestes à mémoriser ! Et le rythme s’accroît encore lorsque le héros met la main sur un skate-board qui lui permet de filer à toute vitesse !

Vous parcourez des forêts, des îles, des essaims de nuages en évitant serpents, escargots, guêpes et autres bestioles !

Le jeu a été adapté par Activision sur ZX Spectrum, Commodore 64 et Amstrad CPC ainsi que par Sega sur Master System et Game Gear !

Ce jeu inaugure toute une série de jeux "Wonder Boy". Pour ma part, je n'ai connu que le premier opus ! A signaler la musique qui fait une fois de plus partie de ces musiques obsédantes et rythmées !

En route, garçon !

A bientôt !

Wonder Boy - Sega
Read more

Rocky - Sylvester Stallone

January 22 2016 Published on #Cinéma

Rocky est un film de 1976 de John G. Avildsen, écrit et interprété par Sylvester Stallone. C'est une sorte de mise en images du "Rêve Américain".

Le film raconte l'histoire d'un boxeur de seconde zone, Rocky Balboa, qui se voit donner une chance de remporter le titre. Il est opposé à Apollo Creed, le champion afro-américain.

On suit le quotidien misérable de Rocky, déconsidéré notamment parcequ'il est une "fausse patte", un gaucher, surnommé l'"Étalon Italien". On assiste à son entrainement dans les quartiers pauvres avec des méthodes "à l'ancienne" !

On nous dresse une galerie de personnages attachants : Adrian (Talia Shire), Paulie (Burt Young), le vieil entraineur Mickey (Burgess Meredith) et Apollo Creed (Carl Weathers).

La musique mérite aussi de retenir notre attention : composée par Bill Conti (Gonna Fly Now), elle marque les esprits !

Le film a donné lieu à pléthores de suites, de Rocky 2 : La Revanche au tout récent Creed : L'Héritage de Rocky Balboa ! Mais n'a t'on pas un peu trop tiré sur la corde !?

L'apogée du film est le combat final Rocky contre Creed. Rocky perd le combat mais tient les 15 rounds et la décision est délivrée par les juges ! Ceci amènera un match retour ! A noter que les matchs - inspirés des combats de Mohammed Ali - sont saisissants de réalisme !

Le film a reçu de nombreuses nominations - Oscars du Meilleur Acteur et du Meilleur Scénario pour Stallone qu'il ne décrochera pas - mais obtiendra tout de même en récompenses de l'Academy: Oscars du Meilleur Film, Montage et Réalisateur !

A bientôt !

Rocky - Sylvester Stallone
Read more
1 2 3 4 > >>