Overblog Follow this blog
Administration Create my blog

Catwoman à Rome... - Jeph Loeb & Tim Sale

November 29 2016 Published on #Bande-dessinée, #Comics, #DC Comics

Voici un album DC Comics consacré à une figure de Gotham City ! Non, pas Batman mais Catwoman dont le statut, entre super-héroïne et super-vilaine reste flou ! Et en fait, dans Catwoman à Rome..., scénarisé par Jeph Loeb et dessiné par Tim Sale, illustrateur au style si particulier, l'action ne se déroule pas à Gotham mais à Rome !

Car Selina Kyle se rend dans la cité plurimillénaires pour résoudre une énigme, obtenir des réponses sur ses origines et un secret de famille ! Elle est accompagnée pour cela par le Sphinx, aka Edward Nigma et va se frotter à la mafia !

Très vite, Selina et son alter-ego Catwoman vont poser des questions sur le Romain qui régnait sur la pègre de Gotham, c'est à dire Carmine Falcone et pour cela remonter à la source, en Italie et interroger le "chef des chefs" !

On (re)découvre le personnage de Catwoman dans cet album et on admire au passage ses magnifiques formes féminines mises en valeur par des tenues de cuir que ne renieraient pas les pratiquants du Sado-masochisme ! La belle vénéneuse utilise aussi ses talents de cambrioleuse/voleuse pour dérober une bague de pouvoir dans la Basilique Saint-Pierre ! Rien que cela !

Mais un ennemi mystérieux se mets sur sa route par le biais de sbires très dangereux ! Un ennemi qui a apparemment accès à tout l'arsenal des vilains de Gotham ! C'est un des points faibles de cet album car pour ma part avait deviné qui était ce méchant dans l'ombre ! Et pourtant, je suis très loin d'être un spécialiste du BatVerse - l'Univers de Batman !

Il est aussi amusant de constater la présence récurrente de Batman dans cet album mais uniquement sous la forme de rêves de l'héroïne ! C'est un point clé de l'intrigue, expliqué à la fin et qui montre aussi l'obsession de miss Kyle pour le Justicier à la chauve-souris !

Je ne suis pas particulièrement fan des comics DC - auxquels j'ai toujours préféré les productions Marvel - aussi mieux implantées historiquement en France depuis les années 1970 ! Mais cette histoire est plaisante et bien menée ! Cela reste un très agréable moment de lecture !

La prochaine fois, nous parlerons peut-être de Wonder Woman !?

A bientôt !

Catwoman à Rome... - Jeph Loeb & Tim Sale
Read more

Star Wars Icônes - Tome 3 : Luke Skywalker

November 21 2016

Delcourt - qui n'a plus la licence Star Wars concernant les nouveautés à paraître chez Marvel depuis 2014, continue de racler les fonds de tiroir dans le troisième album de la série "Icônes" ! Le point positif, c'est qu'on a enfin en albums des récits qui étaient auparavant parus dans "La Saga en BD" et dans "Star Wars Comics Mag"; le moins, c'est que ces histoires sont très dispensables !

Après Han Solo, après La Princesse Leia, on retrouve le troisième membre du "Big Three", à savoir Luke Skywalker, dans huit récits complets mais là encore très courts !

Le premier récit - le plus long de l'album - sur une quarantaine de pages, s'intitule "Général Skywalker", est l'oeuvre du scénariste Ron Marz et des dessinateurs Adriana Melo et Nicola Scott qui fournissent ici des crayonnés très "moches" ! C'est originellement le contenu des issues US du comics "Empire", numéros 26 et 27  et cela se déroule environs sept mois après la Bataille de Yavin ! Evidemment, je ne l'ai pas précisé mais ce sont tous des récits "Légendes" et qui se déroulent à différents moment de la vie de Luke !

Dans "Général Skywalker", Luke et des pilotes sont en mission sur un monde de jungle, une planète isolée, pour installer un poste d'écoute ! L'Empire débarque et les héros ne doivent leur salut qu'à l'arrivée d'un vétéran de la Guerre des Clones, un Soldat Clone donc, échoué là des décennies plus tôt ! Passée la stupeur, le Robinson décide de rallier l'Alliance ! On a donc ici un des récits qui lancent des ponts entre la Prélogie et la Trilogie Classique ! C'est le meilleur récit de l'album et c'est tout dire !

Dans "Pente Glissante", de Scott Lobdell et Sean Murphy, Luke s'entraîne sur Dagobah avec Yoda et subit un nouveau test face à un chasseur de Prime ! Luke soupçonne son maître Yoda d'avoir tout fomenté et réussit l'épreuve !

Dans "Menaces fantômes", de Joe Casey et Francisco Paronzini, Luke est confronté à un vieil ennemi des Jedi que l'on a vu dans La Menace Fantôme ! Cela se passe du temps de la Nouvelle République !

Puis, Luke, Han et Leia affronte une menace droïde dans le récit suivant : "L'Effondrement de Nouveaux Empires" - aussi durant l'Ere de la Nouvelle République - décidément plein de menaces - et une fois de plus les héros l'emportent ! C'est cette fois une histoire de Jim Pascoe et Ramon Bachs !

La cinquième histoire s'intitule "Fais-le ou ne le fais pas" dans lequel le dernier des Jedi fait part de ses doutes, concernant l'avenir à sa soeur Leia ! Cette fois, Jay Laird et Timothy II Green sont à la tâche !

Puis presque pour finir, on a deux récits qui se déroulent sur Tatooine durant l'enfance et l'adolescence de Luke - mettant tous les deux en scènes les dangers du coin, à savoir tempêtes de sable et dragon Krayt !

Dans "Tempête de sable, de Jason Hall et Sunny Lee, par une étrange circonstance, un Luke enfant rencontre un Anakin enfant dans le désert - voyage temporel, manifestation de la Force ou hallucination dûe à la fièvre des sables. Le récit ne tranche pas et le lecteur fera sa propre interprétation !

Enfin, "La Ballade de Luke" montre Luke ado et son ami Windy à nouveau perdus dans le désert et cette fois secourus par Ben Kenobi ! Le tout raconté par Phil Norwood et Shannon Denton

Le dernier récit, "La Main de Luke" de Henry Gilroy - collaborateur des séries animées Star Wars - et Dario Brizuela montre Han Solo qui raconte à son fils curieux, Anakin Solo, pour qu'il aille au lit, le destin de la Main de Luke, confrontée au bras du Wampa, au bras de Ponda Baba, à la main de Vador et au pied de l'Empereur - ce qui nous rappelle à quel point les amputations sont monnaies courantes dans la Saga - ce qui doit avoir une explication psychanalytique à n'en pas douter !

Voilà pour ce rapide tour d'horizon de l'album ! Si vous êtes complétiste comme moi alors vous achèterez cet album mais si vous ne l'êtes pas et possédez les précédents magazines de BD ou si vous ne prenez que quelques opus de comics, c'est dispensable !

A bientôt !

Star Wars Icônes - Tome 3 : Luke Skywalker
Read more

Trajectoires Eclectiques N°2

November 20 2016 Published on #Divers

Je vais maintenant vous parler un peu de ma "Trajectoire" et plus particulièrement de mon parcours scolaire et universitaire !

Pour alimenter ce blog, je lis beaucoup, je regarde beaucoup de films et de séries, bref je tente de m'instruire ! Je ne prétends pas avoir une culture phénoménale néanmoins je pense que je suis un peu au-dessus de la moyenne en ce domaine ! En vérité, je suis boulimique de savoir tout en ayant bien conscience que la culture ne nous rends pas forcément meilleurs - par exemple, certains nazis étaient très cultivés !

Dans la même logique, je suis très attiré par les études dans le cadre de l'institution universitaire ! Mes proches ne comprennent pas toujours cette démarche voyant plus le côté pragmatique - avoir un job ! - que le point de vue de l'enrichissement personnel ! Il est vrai cependant que je suis aussi en bonne partie autodidacte !

A l'origine, je suis parti avec un Bac D - l'ancien Bac S filière biologie ! Puis, j'ai fait des études de biologie avant de dédoubler mon cursus à partir de la Licence en Licence de biologie cellulaire et physiologie d'une  part et d'autre part, Licence de Biologie moléculaire et neurosciences ! A ce moment là de me vie, je pensais faire de la recherche en neurosciences... Hélas, je fut recalé à l'entrée du DEA par des profs bornés et obtus sous prétexte que j'avais 25 ans et donc "trop vieux pour la science" ! Les mêmes qui m'ont recalé qui sont ceux qui viennent sur les plateaux télé pour essayer de convaincre les jeunes de faire des études scientifiques !

En réalité, comme a pu me le confirmer ma soeur qui travaille dans la recherche mais aux Etats-Unis, la recherche française - CNRS en tête - ce sont une "bande de rigolos", une caste qui s'autopromeut et s'autoreproduit ! Du moins dans les sciences dures car dans les sciences humaines, je n'ai pas encore été confronté aux cas ! Un peu comme la mafia mais l'honneur en moins !

Et je ne parle même pas du niveau culturel des chercheurs ! La logique de l'enseignement veut que l'on s'ultraspécialise, bref qu'on se mette des oeillères ! Cela donne de jeunes chercheurs qui n'ont aucune culture générale ou très peu sorti de leur domaine d'études ! Je disais plus haut que je ne savais pas si j'étais réellement "cultivé", je le suis en tout cas plus que ces types blasés qui ne pensent qu'à leur plan de carrière ! Si, il y a quelques figures cultivées, les Etienne Klein, les André Brahic, les Hubert Reeves - qu'on mets en avant dans les médias et qui ont 40 ans de carrière - mais c'est la minorité et l'exception !

Donc je fis ces études de biologie/biochimie de 1990 à 1997 ! Ensuite, de 1998 à 2007, je me confrontais au monde du travail, avec des périodes de creux/chômage, travaillais comme animateur scientifique - où je renforçais ma connaissance de l'Histoire des Sciences et mon sens de la vulgarisation ! Et aussi pas mal de jobs alimentaires !

En 2007, j'obtins un poste que j'occupe encore actuellement et reprenais mes études tout en étant salarié ! Je faisais un cursus de Lettres modernes de 2007 à 2013 ! Puis deux années sabbatiques au niveau études seulement !

Ces études de Lettres se conclurent - provisoirement ? - par des mémoires sur Louis Aragon et Paul Valéry ! En effet, j'avais pris goût à la lecture depuis fin 2005 - ou 2006 ? Je réalisais que ce que je voulais en faisant de la recherche en biologie, c'était plus fournir des papiers, le plaisir de la rédaction que le travail de la paillasse ! En un sens, les chercheurs avaient eu raison de m'écarter du DEA même si ils ne le firent pas pour les bonnes raisons mais selon des motifs clairement discriminatoires qui aujourd'hui les conduiraient devant les tribunaux pour peu que je puisse le prouver  - à savoir la dépression nerveuse que je traversais en 1992/1993 !

Je trouvais ce plaisir de l'écriture dans mes études de Lettres, dans la rédaction de nouvelles et dans le travail en bibliothèque et rencontrais des professeurs et enseignants-chercheurs qui me paraissaient plus compréhensifs et humains que ceux de biologie  - En même temps, leur ai caché ma dépression qui remonte à plus de 15 ans et dans la même configuration , la plupart de ces chercheurs travaillent aussi au CNRS ! Il est vrai aussi que dans les sciences humaines, il n'y a pas des enjeux économiques ou des vies humaines dans la balance !

Après ces études de Lettres que je terminais avec une mention Bien et après un "repos" relatif de deux ans - où je continuais à lire beaucoup et était plus actif sur mes blogs, je commençais des études d'Histoire et de Philosophie en double cursus depuis septembre 2015 ! J'y suis encore !

A terme, je voudrais aller au bout de cursus d'Histoire, de Philosophie et aussi de Sociologie et de Psychologie ! Bref les sciences humaines me bottent ! C'est possible aussi par le fait que mon patron de permets d'aménager mon emploi du temps, que je suis certains de ces cours par correspondance aussi !

Et évidemment, j'adore la trans/pluri/interdisciplinarité ! L'intelligence, ce serait selon l'étymologie, "relier" des choses qui n'ont apparemment pas de lien (sans tomber dans le délire hein !) - mais il parait que c'est une fausse étymologie ! "Relier" des faits séparés - dans le génie ou la folie ?

A un moment, je compte m'engager dans un doctorat au moins de Lettres - si je n'ai pas la même désillusion qu'en biologie ?! Ou un travail pluridisciplinaire ? J'ai déjà des idées de sujets ou de champs d'études : la Grande Guerre, l'Epistémologie??? J'hésite encore !

Et après mes 65 ans - et la retraite ? , pourquoi pas l'Université Inter-Âge ou l'Université Populaire du coin !?

A bientôt !

Trajectoires Eclectiques N°2
Read more

Homeland - Saison 5

November 19 2016 Published on #Série télé

On retrouve Carrie Mathison - toujours brillamment interprétée par Claire Danes - dans la Saison 5 d'Homeland qui reprends deux ans et demie après la fin de la Saison 4 et le départ de notre héroïne de la CIA !

Elle vit désormais à Berlin, où elle élève sa fille et travaille pour un riche philanthrope qui aide les réfugiés et les victimes de l'Etat Islamique. Une série toujours autant en prise avec l'actualité donc ! Mais la vie "tranquille" de Carrie ne va pas se poursuivre car Saul Berenson - joué par Mandy Patinkin, revient dans sa vie !

Il y a  en effet eu un vol de documents confidentiels dans l'Agence de la CIA de Berlin dirigée par Allison Carr - jouée par l'excellente Miranda Otto - et donc Saul vient lui prêter main forte pour que ces fichiers ne soient pas diffusés sur la voie public - ce que rêve de faire la journaliste américaine Laura Sutton (Sarah Sokolovic). La CIA va collaborer avec la BRP allemande.

Mais il y a un traître à la CIA de Berlin et cette personne est prête à éliminer Carrie pour que la jeune femme ne puisse pas voir le contenu des documents qui révèlent l'existence de cette taupe à la solde des Russes ! Peter Quinn (Rupert Friend) vient prêter main forte à Carrie mais se retrouve en mauvaise posture au sein d'une filière de terroristes affiliés à DAESH et qui projettent un attentat au gaz sarin !

La tension va monter de plusieurs crans lorsqu'un avion privé transportant un possible remplaçant de Bachar Al-Assad explose du fait des Russes et de leur taupe ! Un des héros se retrouve ensuite utilisé pour tester sur lui-même les effets du gaz toxique !

Plusieurs critiques maintenant ! On pourrait être lassé des thématiques de ce genre de série - un tantinet anxiogène au regard de l'actualité ! Après Charlie Hebdo, le Bataclan et la Promenade des Anglais, on n'a peut-être pas envie que la fiction nous rappelle cette actualité - et surtout pas au nom du divertissement sans réel réflexion ou véhiculant des idées "fausses" ! Homeland vient après 24 Heures Chrono dont elle reprends un peu les recettes !

La série évite soigneusement de faire l'amalgame entre religion et terrorisme mais n'évite pas les clichés ou de donner une fausse vision des musulmans - mais je ne parle évidemment pas d'islamophobie !

Enfin, le film repose la problématique qui a cours depuis 2001 sur le fait de savoir si on doit sacrifier nos libertés, notre identité, notre éthique au nom de la sécurité nationale ! La conclusion de cette Saison 5 donne un amer constat sur ce point !

La série Homeland se veut réaliste ! - jusqu'à l'écoeurement !? - et elle dépeint un monde contemporain très sombre où les héros luttent contre l'adversité, les trahison et les impondérables !

Je vous donne rendez-vous pour la Saison 6 qui débutera en Janvier 2017 !

A bientôt !

PS : Et la vie sentimentale de Carrie est toujours aussi compliquée ! Dans cette Saison toutefois, ses problèmes de bipolarité passent un peu au second plan !

Homeland - Saison 5
Read more

Star Wars - Les Seigneurs des Sith - Paul S. Kemp

November 16 2016 Published on #Star Wars

Progressivement, le nouveau canon Star Wars s'étend, réinitialisé en 2014 - et je vais vous parler cette fois-ci du troisième roman de ce nouveau "standard" - après Riposte et Tarkin  - chroniqués de ci de là - à savoir Star Wars : Les Seigneurs des Sith - et en attendant Sombre disciple !

Ce roman est l'oeuvre de Paul S. Kemp - qui a auparavant signé des romans Star Wars - The Old Republic dans l'Univers "Légendes" ! Pour Les Seigneurs des Sith qui se déroule 14 ans avant la Bataille de Yavin - donc entre les Episodes III et IV - Kemp s'est appuyé sur des éléments des séries animés The Clone Wars  et Rebels en particulier le groupe d'insurgés de Cham Syndulla sur Ryloth !

On suit une "petite" cellule de "rebelles" - enfin pas vraiment "petite" car disposant tout de même de moyens mais disons locale et pas encore un mouvement global et unifié comme le sera l'Alliance Rebelle ! Cham Syndulla et ses "Combattants de la Liberté" vont tendre un piège à l'Empereur et à Vador qui se rendent en personnes sur Ryloth à bord du destroyer stellaire, le Périlleux ! Avec un certain panache, les résistants parviennent à détruire le destroyer, tuant du même coup des centaines voire des milliers d'Impériaux !

Hélas, les deux têtes de l'Empire s'échappent et se posent en catastrophe dans une zone désertique de la planète ! Cham et ses rebelles vont alors les traquer en bénéficiant de l'aide d'un dignitaire impérial mouillé jusqu'à l'os !

La suite est une démonstration de force du pouvoir des deux Seigneurs Sith ! Palpatine et Vador réussissent en effet le tout de force d'anéantir une horde de lyleks, comprenant des centaines de ces prédateurs locaux gigantesques, faits de griffes et de tentacules ! L'Empereur se montre en outre un excellent bretteur au sabre-laser et un individu sans pitié qui ne va pas hésiter à éradiquer tout un village de Twi'leks !

Cham échouera dans son entreprise de décapiter l'Empire et sa Résistance en prendra un sérieux coup ! On comprend à la fin qu'une fois de plus Palpatine a tout manigancé, a allumé la flamme d'une cellule rebelle locale pour mieux ensuite la souffler ! On voit en effet dans la série Rebels dans quel état de désarroi se trouve Cham Syndulla tandis que Ryloth est régulièrement bombardé par l'Empire !

Cela reste un bon roman - qui se lit bien ! - avec une intrigue qui ne concerne qu'un coin déterminé de la Galaxie mais établit des connexions entre différents médias ! Et renforce l'aura de malfaisance des méchants de la Saga !

A bientôt !

PS : A noter qu'il existe également une BD "Les Seigneurs des Sith" dans la série "La Légende des Jedi" dans l'Univers "Légendes" mais qui se passe 4000 ans plus tôt et n'a donc rien à voir ! Vous en parlerais un autre jour !

Star Wars - Les Seigneurs des Sith - Paul S. Kemp
Read more

Atelier Cuisine - Saison 2 - Séance 2

November 15 2016 Published on #Cuisine

Nous nous retrouvons, moi avec Damien, Chrystelle, Luc et Sylvie, encadrés par Marie pour le deuxième Atelier Cuisine de cette Saison - en réalité, c'est le troisième mais comme je n'ai pas pu venir au précédent, en octobre 2016 à cause d'une rhino-pharyngite !

Un fois encore, nous nous sommes tous affairés aux fourneaux, dans la bonne humeur, pour préparer un bon et copieux repas pour un coût de reviens de seulement 5 euros par personne !

Le menu, cette fois, tournait autour de classiques spaghettis bolognaises ! Je n'en donne pas la recette ici et vais plutôt vous parler de l'entrée : potage aux carottes - et du dessert : tiramisu aux fruits !

Tout de suite, les recettes, tirées du site Marmiton et surtout, testées et approuvées !

Potage aux carottes

Temps de préparation : 20 minutes
Temps de cuisson : 30 minutes


Ingrédients (pour 6 personnes) : - 5 oignons
- 1 kg de carottes
- 1 bouillon KUB
- 1 bouillon de volaille
- 1 grosse poignée de riz
- poivre
- crème fraîche : 1 pot de 20 cl

Préparation de la recette :

Faire revenir les oignons en rondelles et également les carottes en rondelles.
Couvrir de 2 litres d'eau.
Ajouter le bouillon Kub et le bouillon de volaille, le riz.
Poivrer.
Cuire 30 min.
Passer au mixeur.
Ajouter de la crème au moment de servir.

Et ensuite, le dessert !

Tiramisu aux fruits

Temps de préparation : 15 minutes
Temps de cuisson : 0 minutes

Ingrédients (pour 6 personnes) : - 15 biscuits à la cuiller
- deux jaunes d'oeuf
- trois blancs d'oeuf
- 4 cuillères à soupe de sucre fin
- un mascarpone
- 1/2 boite de fruits au sirop
- 1 cuillère à soupe de rhum
- du cacao amer (Van Houten par ex)

Préparation de la recette :

Récupérer le jus de la boîte au sirop de fruits, y verser un peu de rhum.
Imbiber légèrement les biscuits de cette préparation et les disposer dans un plat. Verser les fruits au sirop égouttés.
Battre les jaunes d'oeufs, avec un peu de sucre environ 4 cuillères à soupe. Ajouter le mascarpone et battre mais cette fois-ci légèrement.
Ensuite monter les blancs en neige et les incorporer délicatement à la préparation que vous verserez sur les biscuits et fruits. Avec un tamis (style passoire pour les tisanes) saupoudrez de cacao sur toute la surface du plat.
Mettre au frais quelques heures avant de servir.

Voilà ! En vous souhaitant un très bon appétit !

Sortez vos couverts !

A bientôt !

PS : J'ai repris trois fois du potage aux carottes !

Atelier Cuisine - Saison 2 - Séance 2
Read more

Les Lieux de l'Action - Star Wars Episode I

November 14 2016 Published on #Star Wars

Star Wars a frappé l'imaginaire collectif - et suscité nombre de vocations dans les domaines créatifs - à bien des égards ! C'est en effet un monde très riche, de personnages, d'objets, de vaisseaux, d'intrigues et aussi... de lieux !

Car les planètes de La Guerre des Etoiles marquent les esprits et restent ancrées dans nos mémoires par leur caractère unique - souvent une planète, un climat, à l'image de Tatooine, de Hoth, d'Endor - pour n'en rester qu'à la Trilogie Originale !

Ces mondes sont nés dans l'imaginaire d'artistes visionnaires derrière leur chef de file et meneur, George Lucas ! Nathan et LucasBooks ont par ailleurs initié toute une politique de publications autour des différents éléments des films ! C'est dans cette lignée que s'inscrivent les guides "Les Hauts Lieux de..." qui présentent les lieux de chaque film à l'aide de magnifiques dessins très détaillés - panoramiques et surplombants - sur de pleines doubles pages ! Aujourd'hui, intéressons-nous à Les Lieux de l'Action de l'Episode I - La Menace Fantôme !

Cet Episode I tourne autour de trois planètes : Naboo où tout démarre, l'inévitable Tatooïne et la clinquante Coruscant, siège du pouvoir galactique ! Le livre nous montre de lieux essentiels à l'intrigue de cet opus - dans l'ordre d'apparition à l'écran - qu'il s'agit d'endroit très vastes comme les plaines de Naboo, les déserts de Tatooine ou la ville de Theed ou plus confidentiels comme la maison d'Anakin ou l'échoppe de Watto !

Vous vous amuserez sans doute comme moi à rechercher les petits détails sur les cartes et les schémas en coupe et en apprendrez beaucoup sur les à-côtés de l'intrigue du film ! Dessins et photos abondent dans ce magnifique livre ! Hangar de Theed, ville d'Otoh Gunga, parcours de la course de modules, vaisseau-amiral droïde, Temple des Jedi, Sénat Galactique, tout cela vous attend dans ce guide qui vous permets de vous replongez dans le récit de l'Episode I ! Un parfait complément aux autres séries de guides : "Tout sur" et "Vaisseaux et engins de...".

Il existe un guide pour l'Episode I, pour l'Episode II, pour l'Episode III ainsi que pour la Trilogie Originale  -et en 2016 est même paru un épais volume regroupant tous ces livres additionné des plans du Réveil de la Force ! Mais avec les Episodes VIII et IX à venir en 2017 et 2019, cela est encore appelé à évoluer et à être complété !

Je ne peux que vous souhaiter une bonne lecture !

A bientôt !

Les Lieux de l'Action - Star Wars Episode I
Read more

Robin des Bois, prince des voleurs - Kevin Reynolds

November 13 2016 Published on #Cinéma

Si on dit "Robin des Bois", on pense d'abord au dessin-animé de Walt Disney mais aussi à Errol Flynn pour les plus anciens ! Le justicier de la Forêt de Sherwood - dont on en sait plus vraiment si il a existé ou pas - demeure un figure du folklore populaire associé à un Moyen-âge fantasmé ! Il est aussi "celui qui vole aux riches pour donner aux pauvres" !

Mais une de ses incarnations les plus récentes est tenue en 1991 par Kevin Costner, dans  Robin des Bois, prince des voleurs, de Kevin Reynolds dont on a surtout retenu la chanson phare du film (Everything I Do) I Do It for You  du rocker Bryan Adams ! Costner surfait alors sur la vague du succès en enchaînant des films comme Danse avec les loups ou Bodyguard avant de se fourvoyer dans Waterworld ! Revenons sur le héros de Sherwood !

L'action se déroule en 1194 alors que le roi d'Angleterre Richard Coeur de Lion est emprisonné suite à la troisième croisade. Un de ses compagnons, Robin de Locksley, parvient à s'échapper et va défendre les intérêts du roi, une fois Robin de retour dans son pays !

En effet, le shérif de Nottingham, en absence de Richard, a fait main basse sur l'Angletette et règne en tyran ! L'histoire est bien connue ! Avec une bande de "brigands" menés à l'origine par Petit Jean, Robin va s'opposer au shérif ! Ils vont former les Joyeux Compagnons avec notamment Frère Tuck. On retrouve également Marianne avec qui Robin entretient une relation amoureuse !

Je ne détaillerais pas toutes les péripéties du film pour vous en laisser la surprise ! Signalons toutefois quelques "nouveautés" par rapport au récit de base !

Tout d'abord, il y a la présence du Maure Azeem - incarné par Morgan Freeman - compagnon de captivité de Robin qui le suit en Angleterre et apporte une touche d'exotisme !

Du côté des méchants, on a la sorcière Mortianna ainsi qui bande de mercenaires celtes ! Une bonne touche d'originalité donc !

Au casting signalons aussi Mary Elizabeth Mastrantonio - qui joue Marianne - et surtout le grand Alan Rickman, énorme acteur décédé en janvier 2016 aussi connu pour ses rôles de méchant dans Piège de cristal et du professeur Rogue dans la saga  Harry Potter  - certes dans le film commenté ici, ce n'est pas son meilleur rôle !

Je vous ai parlé de la musique, signée Michael Kamen et surtout de la chanson de Bryan Adams, Oscar de la meilleure chanson originale en 1992 !

Le film connu un bon succès commercial mais un succès critique plus mitigé ! Une oeuvre anecdotique au final !

A bientôt !

Robin des Bois, prince des voleurs - Kevin Reynolds
Read more

Lucky Luke : En remontant le Mississippi - Morris & Goscinny

November 13 2016 Published on #Bande-dessinée

En remontant le Mississippi est le seizième album de Lucky Luke, paru en en album en 1961 - après comme de coutume une prépublication dans Spirou. C'est encore un travail de concert entre Morris et Goscinny.

Lucky Luke avait déjà connu l'aventure du rail dans un album précédent ! Cette fois, il va connaître l'épopée des Steam Boats en prenant part à la rivalité de deux capitaines de navire,  Barrows et Lowriver. Ces derniers ont en effet entrepris une course entre la Nouvelle-Orléans et Minnéapolis et le perdant devra quitter la rivière définitivement laissant le monopole à l'autre ! Mais Lowriver est une crapule et Luke prends donc le parti de Barrows.

On suit donc dans cet album les péripéties de la course et les tours auxquels recours le capitaine gredin ! Il embauche en effet toute une galerie de personnages aussi malhonnêtes que lui ! Il y a ainsi Cards Devon le tricheur au poker, Têtenfer Wilson le bagarreur, Explosion Harris un poseur de bombes et enfin Pistol Pete, un tueur à gages !

Le fleuve est aussi un personnage à part entière de ce récit et Ned le pilote de la "Daisy Belle", le bateau de Barrows, assisté de Sam qui lui sert son café, ne manque pas d'anecdote sur la rivière ! Tantôt elle s'assèche - permettant à Jolly Jumper de devenir le premier cheval pilote de bateau, tantôt elle déborde - ce qui génère autant de péripéties !

Au niveau du graphisme, Lucky Luke a son design quasi définitif après les tâtonnements des premiers albums ! Le scénario de Goscinny confère aussi un gage de qualité à ce récit et la série a trouvé son rythme de croisière - sans mauvais jeux de mots ! On va bientôt aborder les albums mythiques comme Billy The Kid, Le 20eme de cavalerie ou Calamity Jane  !

Le récit se veut aussi un clin d'oeil aux romans de Mark Twain et notamment à son personnage de Tom Sawyer !

A bientôt !

Lucky Luke : En remontant le Mississippi - Morris & Goscinny
Read more

Doctor Strange - Scott Derrickson

November 12 2016 Published on #Cinéma, #Fantastique, #Marvel, #Comics

Le réalisateur Scott Derrickson - jusque là connu pour des films d'horreur ! - est aux commandes du très psychédélique - dont dans l'esprit de la BD originale ! -  Doctor Strange, sorti sur les écrans en octobre 2016 ! Avec ce film commence véritablement la Phase 3 du Marvel Cinematic Universe - et les possibilités narratives s'en trouvent multipliées d'autant !

Le Docteur Strange est un personnage crée en 1963 dans les pages de Strange Tales par Stan Lee et Steve Ditko, les mêmes qui venaient de lancer Spider-Man avec le succès que l'on sait ! Dès les premières pages de ce Docteur Strange, on constate qu'on nage effectivement dans la mouvance psychédélique chère aux hippies des années 1960 avec des pages qui semblent tout droit sorties d'un trip au LSD !

Stepĥen Strange est un neurochirurgien d'exception - qui voit sa carrière brisée en pleine gloire suite à un accident de la route ! Il se replie alors vers les arts mystiques espérant trouver un remède pour soigner ses mains meurtries ! Dès lors, il va faire la rencontre de l'Ancien et découvrir que la réalité va bien plus loin que ce que nous révèlent nos sens et notre raison !

Voilà l'Origin-Story du bon Docteur, appelé à devenir le Sorcier Suprême, gardien de notre dimension contre les périls du Multivers ! C'est cette histoire qui figure dans le comics original et qui est adaptée dans le film,d ans les grandes lignes mais avec quelques différences !

Différence notable, dans le film, l'Ancien n'est pas un vieillard barbu mais une femme dans la quarantaine, crâne rasé, incarnée par Tilda Swinton ! Mordo lui n'est pas  - encore ? - un vilain !

Tilda Swinton est au casting mais elle n'est pas la seule figure prestigieuse d'une distribution de rêve ! Strange est incarné par Benedict Cumberbatch et le rôle du méchant du film, Kaecilius, est tenu par Mads Mikkelsen - dont j'attends par ailleurs avec impatience de voir l'autre prestation, dans Rogue One, à la fin de l'année 2016 ! Cumberbatch est très convaincant dans sa prestation, de même que la plupart des acteurs hormis peut-être Rachel McAdams un peu sous-employée !

Docteur Strange n'a donc aucun superpouvoir ! Du moins rien qui n'ait été causé par des radiations ou de la technologie ! Ses pouvoirs, il les doit à la magie qu'il parvient à maîtriser grâce à sa grande intelligence - "par l'étude et la pratique", sa mémoire photographique et sa détermination !

Le film étends les possibilités du MCU principalement parce qu'il introduit le Multivers et une infinité de dimensions dont on a pas fin de parler !

On retrouve évidemment la cape de lévitation, le Sceptre de Wattomb et l'Oeil d'Agamotto qui est en réalité une Pierre de l'Infini - donc la cinquième dans le MCU - celle qui contrôle le temps - moi qui vous parlait récemment des "boucles temporelles", il y en a une belle dans ce film !  La problématique du Temps est centrale dans ce film et Kaecilius poursuit une quête de l'Immortalité, un motif au coeur de maints récits depuis L'Epopée de Gilgamesh ! Le vilain commets ainsi le pêché d'Hubris ou démesure !

Strange, Mordo et l'Ancien vont tout faire au cours du film pour défendre les Sanctum Sanctorum, des lieux sacrés qui forment un réseau de défense contre Dormammu, le grand méchant dans l'ombre à qui Kaecilius a voué allégeance ! On nous gratifie aussi de splendide effets spéciaux - qui font aussi penser à ceux d'Inception avec ses perspectives délirantes !

C'est au fond un film surprenant que pour ma part j'ai beaucoup aimé ! Je n'ai qu'une hâte, revoir le Docteur dans de prochains films du MCU - au côté des Avengers par exemple !

A bientôt !

Doctor Strange - Scott Derrickson
Read more
1 2 > >>