Overblog Follow this blog
Administration Create my blog

Star Wars Rebels - Saison 3

March 29 2017 Published on #Série télé, #Star Wars, #Coups de coeur

La série animée de Dave Filoni, Star Wars Rebels,  essuie toujours de nombreuses critiques mais mine de rien, elle en est déjà à sa Saison 3 et la qualité est en hausse ! Moi, pour ma part, j'aime beaucoup cette série et ne comprends pas les accusations de "Série pour les Gamins" !? En même temps, si les fans qui disent cela - "Série pour gosses" - sont les mêmes que ceux qui ne jouent que des Sith dans le jeu Star Wars - The Old Republic, bonjour le degré de maturité ! Enfin bref...

A la fin de la Saison 2, nos héros, Hera Syndulla, Kanan Jarrus, Ezra Bridger, Zed Orrelios, Sabine Wren, Chopper, Rex, le Commandant Sato, bref notre petite cellule de Rebelles, ont installé une base secrète sur la planète cachée Atollon ! On voit la Rebellion encore se développer dans cette Saison 3 ! Avec de "nouveaux" personnages dans cette Saison - ou plutôt la réintroduction de héros de la Guerre Civile Galactique des Episodes IV à VI... Jugez plutôt : Wedge Antilles, Mon Mothma ou le Général Dodonna !

La Rébellion commence à se structurer et devient une menace pour l'Empire ! Celui-ci réagit et dépêche le Grand Amiral Thrawn - tout frais sorti de l'Univers "Légendes" - pour débusque les Rebelles ! Ce Thrawn là est différent du Thrawn que l'on connaissait avant mais partage tout de même pas mal de caractéristiques : Grand Stratège, génie militaire, connaisseur et amateur d'art, d'un grand self-contrôle ! D'ailleurs Timothy Zahn doit revisiter bientôt son personnage dans le roman Thrawn dans le nouvel univers Canon !

Sur Atollon, Kanan fait la rencontre d'un être bien singulier (non pas l'Araignée !) mais le Bendu, une énorme créature qui représente en quelque sorte la neutralité de la Force ! Kanan, devenu aveugle à la fin de la Saison précédente, va alors apprendre quelques leçons de ce mystérieux colosse à la philosophie si particulière, ni Jedi, ni Sith ! Un peu d'originalité dans la série qui l'éloigne du manichéisme !

Les intrigues des Saisons précédentes sont reprises, notamment l'intrigue autour de Maul - qui trouve son épilogue dans cette Saison ! L'ancienne apprenti de Dark Sidious se retrouve ici lié à Ezra Bridger dont il va abuser de la gentillesse pour servir ses causes, principalement retrouver Obi-Wan Kenobi dont il apprends qu'il est vivant et sur Tatooine ! Ultime confrontation entre le vieux Jedi - sous l'apparence d'Alec Guiness ! - et fin du voyage pour Maul ! Définitif cette fois !

Une autre intrigue lancée depuis longtemps - depuis la série The Clone Wars (comme celle de Maul en fait !) - est celle autour des Mandaloriens ! Sabine va récupérer un artefact très symbolique de son peuple et retrouver sa famille pour se dresser contre l'Empire ! Mais là, la suite sera dans la Saison 4 !

Thrawn traque donc les Rebelles ! Ceux-ci sont aidés par un traitre dans les rangs de l'Empire ! Fulcrum a pris une nouvelle identité ! Mais de qui s'agit-il ? De Kallus, du Gouverneur Pryce ou de l'Amiral Konstantine ?

La Rebellion se construit ! L'équipe du Ghost rallie Wedge Antilles et Hobbie Klivian à l'Académie ! Mon Mothma, elle, fait sécession du Sénat, est déclarée "traitre à l'Empire" et lance un appel de ralliement ! De même, les Rebelles retournent sur Lothal et planifient une attaque sur les usines du nouveau Tie Defender !

Des passerelles sont également lancées avec Rogue One - même si la série se situe encore chronologiquement avant ! - et on voit Saw Gerrera enquêtant avec nos héros sur le monde désormais mort de Geonosis sans se douter qu'un projet ultra secret de l'Empire a été construit là !

Bref une très bonne Saison dont le seul défaut est d'être trop courte ! Pourtant, il y a bien le minimum syndicale de 20 épisodes ! Mais que voulez-vous, quand on aime, on ne compte pas ! Et comme d'habitude, on a droit à un magnifique double épisode final - d'une durée totale de 44 minutes qui est l'occasion d'une grande bataille spatiale ! Thrawn a trouvé l'emplacement de la base des Rebelles et passe à l'attaque ! Ceux-ci ne doivent leur salut qu'à l'arrivée inattendu de deux types d'alliés dont il a été question plus haut dans ce billet !

Je vous dis rendez-vous à la Saison 4 et à bientôt !

Star Wars Rebels - Saison 3
Read more

Killing Time - Studio 3DO

March 28 2017 Published on #Jeux vidéo

Killing Time est un jeu vidéo datant de 1995 sur la console 3DO et 1996 sur PC, développé par le Studio 3DO ! C'est un jeu de type FPS se déroulant dans une ambiance horrifique ! Dans Killing Time, fusil à la main, vous allez dessouder des centaines de fantômes, démons et zombies sur une île isolée en proie à une malédiction antique !

L'action se déroule dans les années 1930 et vous incarnez un jeune étudiant égyptologue ! Le Dr Hargrove a précédemment découvert un puissant artefact antique aux immenses pouvoir, l'Horloge à eau de Thoth" ! Mais la commanditaire de l'expédition, Tess Conway, a dérobé l'objet et l'a apporté sur l'île de Matinicus, dans le Maine ! Par la suite, les choses vont déraper !

Tess espère pouvoir utiliser le pouvoir de l'Horloge pour réaliser tous ses souhaits mais quelque chose s'est mal passé sur l'île où elle a réuni tous ses amis ! Un pouvoir extraordinaire - et maléfique ! -  a été libéré, transformant tous les habitants en zombies et démons ! Sur ces entrefaits, vous, le héros, arrivez et devez vous saisir de toutes les armes que vous trouvez pour abattre les hordes de monstres et de revenants !

Un jeu à l'atmosphère pour le moins lugubre mais qui penche surtout vers l'action propre au genre ! Vous éliminez véritablement des hordes et des hordes d'ennemis ! Faisant cela,vous progressez dans les niveaux ! Parmi les armes, signalons la mitraillette Thompson et les cocktails Molotov, le lance-flamme et même une clé Ankh magique très puissante !

De temps à autre, le fantôme d'Angela Conway, la nièce de Tess, apparaît et vous délivre une comptine qui est une énigme, à chaque fois, vous aidant à progresser si vous en comprenez le sens ! D'autres fantômes interviennent de temps à autres livrant des indices sur l'intrigue !

Un FPS assez standard - avec un scénario donc ! Y ai joué à l'époque mais me suis vite lassé car même si il y a constamment de nouveaux types de monstres, le jeu est assez répétitif !

Bienvenue sur l'île de Matinicus ! Sortez vos guns !

A bientôt !

Killing Time - Studio 3DO
Killing Time - Studio 3DO
Read more

Les Schtroumpfs Olympiques - Peyo

March 27 2017 Published on #Bande-dessinée

Les Schtroumpfs Olympiques est un album des petits lutins bleus de Peyo - le onzième album ! - qui fut à l'origine une commande publicitaire ! En effet, en 1979, à un an des Jeux Olympiques de Moscou, le comité belge souhaita avoir les petits personnages de Peyo comme mascottes  - en accord avec la filiale belge de Coca-Cola ! Peyo réalisa - ou plutôt fit réalisé par ses collaborateurs car il souffrait d'un diabète - l'album Le Schtroumpf Olympique qui ne prendra la déclinaison plurielle que plus tard !

Le récit ressorti en 1983 dans un autre album regroupé avec deux autres histoires : Pâques Schtroumpfantes - récit de 1968 et Le Jardin des Schtroumpfs, histoire de 1982. Entre temps, les J.O. de Moscou avaient eut lieu, boycottés par plus de 50 pays suite à l'invasion soviétique de l'Afghanistan !

Dans Les Schtroumpfs Olympiques, le Schtroumpf Costaud décide d'initier les petits Schtroumpfs au sport et suit l'idée du Grand Schtroumpf d'organiser des Schtroumpfs Olympiques - avec baiser de la Schtroumpfette à la clé - qui fait son grand retour !

Deux équipes vont se constituer, les Jaunes et les Rouges, sans compter le Schtroumpf Chétif qui constitue l'équipe Verte à lui tout seul ! L'entraînement ne va pas sans mal car les Petits Lutins Bleus rechignent un peu mais finissent par se "mettre à la tâche" pour ne pas décevoir le Schtroumpf Costaud !

Les Jeux ont alors lieu et c'est celui qu'on attendait pas qui remporte toutes les épreuves ! Tout est question de confiance en soi ! Pauvre Schtroumpf Chétif qui me rappelle à bien des égards ma position vis-à-vis du sport à l'école !

Pâques Schtroumpfantes raconte un sacré méli-mélo ! Le Schtroumpf à Lunettes, le Schtroumpf Patissier et le Schtroumpf Farceur ont décidé tous les trois, chacun de leur côté, d'offrir un oeuf au Grand Schtroumpf pour Pâques ! Mais malicieux, les uns et les autres substituent leurs cadeaux à l'insu des autres ! Au final, on ne sait plus quel oeuf est quoi et le quiproquo est garantie !

Le Jardin des Schtroumpfs voient nos petits amis unis comme un seul Schtroumpf et vont pique-niquer ! Ils décident de s'aménager un coin de verdure mais Gargamel les devance et leur construit durant la nuit un "Jardin des Plaisir" qui s'avère ne fait un ensemble de chausses-trappes pour les capturer ! Mais heureusement, "l'Union fait la Force !" .

Voilà, pour ma part j'arrive bientôt à des albums "inédits" pour moi des Schtroumpfs - chez Hachette-Collection ! En effet, gamin, j'achetais tous les albums - jusqu'au Bébé Schtroumpf, suivait le dessin-animé dans Récré A2 et possédait même quelques unes des figurines en plastique mou - ce qui me valut quelques railleries de mon pote Yann ! En 1984, je passais à autre chose et arrêtais l'achat des albums ! Ai repris la collection courant 2016  - collection qui se continue !

A bientôt !

Les Schtroumpfs Olympiques - Peyo
Read more

Brève histoire de l'anthropologie - Florence Weber

March 26 2017 Published on #Sociologie, #Essai

Florence Weber nous livre un passionnant essai qui retrace une Brève histoire de l'anthropologie en à peu près 300 pages ! On va donc suivre l'évolution d'une discipline popularisée par Claude Levi-Strauss !

Avec le voyage, dès la Renaissance - et même avant - naît le goût de découvrir la culture des autres - ainsi que le besoin de témoigner sur soi ! Longtemps l'Europe a fait preuve d'ethnocentrisme vis-à-vis des "peuples primitifs" mais les choses changent ! On distingue classiquement dans la discipline anthropologique, une approche par familiarisation - où l'ethnologue veut se rapprocher de ses sujets d'études et une approche par distanciation où le savant est un "indigène" qui tente de prendre du recul !

On peut remonter jusqu'à l'Antiquité pour trouver les premiers témoignages érudits sur d'autres cultures ! C'est ainsi le cas d'Hérodote et de son Enquête  - qui s'intéresse aux Perses et aux Scythes. Déjà on note l'importance des échanges, des marchands et des espions et interprètes !

Les échanges entre peuples se poursuivent notamment au Moyen-Âge avec l'expansion de l'Islam et la conquête Mongole ! Peu à peu la science qui n'est pas encore "anthropologique" s'émancipe des textes religieux, en Europe surtout avec le Christianisme mais aussi en Terre d'Islam où on doit à des savants tels que Ibn Khaldûn de brillantes Sommes ! C'est aussi durant cette période que parait le récit de Marco Polo !

1492 est un tournant avec la Découverte de l'Amérique (l'Ile d'Hispaniola en réalité !) par Christophe Colomb ! Un véritable choc de civilisations va se produire et les indiens vont être décimés par les Conquistadors Espagnols de Cortés ! Des hommes tels que Sepulveda considère ces indigènes - en outre souvent/parfois ? cannibales  - comme des sous-hommes et les exterminent ! D'autres, les missionnaires - ou des écrivains comme Montaigne ! - prennent leur défense ! Ces drames dans le Nouveau-Monde se produisent tandis que l'Europe est déchirée par les Guerres de Religions !

Florence Weber analyse ensuite le siècle des Lumières qui voit l'apparition des Cabinets de Curiosités et des "Manuels de Voyage" ! De grandes expéditions d'exploration sont montées et l'ethnologie n'est pas distincte des sciences de la Nature ! Ce mouvement se poursuit au XVIIIème siècle avec l'exploration du Pacifique puis de l'Afrique Centrale au XIXème siècle !

Mais pour revenir à la constitution des Sciences humaines et au siècle des Lumières, l'explorateur de terrain est en rivalité ouverte avec le "philosophe en chambre" qui spécule avec son seul esprit ! Ceci sera un frein aux découvertes ! Dans le même chapitre, il est aussi question de la Légende du Capitaine Cook et de sa mort des mains des Indigènes sur fond de culte païen !

Au XIXème siècle se pose la question de l'Européanocentrisme, dans une atmosphère coloniale ! On se tourne vers les "peuples primitifs" mais avec condescendance et la question de savoir si l'Européen est supérieur à l'Africain, l'Asiatique se pose ! La notion de "race" apparaît et est vite décrédibilisée scientifiquement mais sera récupérée au XXème siècle notamment par les nazis mais aussi les racistes de tous poils ! Dans cette même période, l'anthropologie se structure, des musées et des collections ethnographiques se constituent ! Les sous-disciplines de l'anthropologie apparaissent: anthropologie physique, science préhistorique, étude des langues et des cultures, anthropologie sociale...

C'est au XIXème siècle aussi que les Etats-Unis étudient les Amérindiens et les Russes explorent la Sibérie ! Après la découverte de l'Amérique, puis du Pacifique, c'est au tour de l'Afrique - hors-côtes - qui est exploré ! Les Etats-Unis, la France et la Grande-Bretagne deviennent les grands lieux de la discipline !

C'est au tout début du XXème siècle que sont établies les premières chaires d'anthropologie ! Le livre de Florence Weber cite les précurseurs, Boas, Morgan, Tylor, Malinowski,.. Les méthodes s'affinent et on se passe progressivement des interprêtes pour s'immerger directement ! Dans le même temps, Emile Durkheim fonde la sociologie en reprenant un terme d'Auguste Comte !

Au XXème siècle également, les méthodes changent ! On pratique désormais l'immersion participante et l'"enquête directe" !

L'anthropologie n'est évidemment pas sans rapport avec la politique et ceci est particulièrement clair depuis la Seconde Guerre mondiale ! Comme dans toutes les disciplines, un certain nombre d'intellectuels vont se compromettre avec Vichy et les nazis, d'autres comme Germaine Tillon ou l'historien Marc Bloch entrer dans la Résistance - avec aussi le fameux Réseau du Musée de l'Homme ! Enfin, d'autres savants - comme claude Lévi-Strauss - parce que Juifs - vont trouver refuge aux Etats-Unis !

C'est durant ce conflit qui fit plus de 60 millions de victimes que les concepts de races font resurgir ! Le problème n'est pas tant la race que le racisme ! En effet, la race est peut-être une réalité biologique mais ce qui est plus problématique c'est d'assimiler et de confondre la génétique, le physiologique avec le fait culturel  - pour ensuite établir des "hiérarchies de races" ! Claude Lévi-Strauss dans Race et Histoire a dissocier race et culture ! Dans la même période, le nazisme instrumentalisa de même les études sur le folklore qui s'en trouvèrent de fait disqualifier !

Lévi-Strauss revint en France en 1947 avec une grande quantité de matériaux anthropologiques , fruit de ses travaux des années 1930 au Brésil ! Mais avec lui la théorie passe au premier plan et élude un peu la manière et la façon dont les enquêtes ont été menées ! Il est en effet un partisan du Structuralisme. De plus, comme Michel Leiris, il est très critique de la civilisation occidentale !

Après la guerre, ce fut le temps de la Guerre Froide et de la Décolonisation ! Les anthropologues souhaitaient éviter de prendre position pour juste fournir des données qui éclaireraient les débats. Mais avec une nouvelle génération, ce n'est plus possible ! La Guerre d'Algérie et la Guerre du Viet-Nam vont rebattre les cartes de la discipline !

Plus récemment, le politique ne quitte pas la discipline ! Génocide du Rwanda basé sur une catégorisation en ethnie artificielle, guerres soviétiques en Afghanistan puis le 11 septembre 2001 et les guerres impérialistes qui s'en suivirent avec des anthropologues embarqués avec les militaires !

De nos jours, les anthropologues occidentaux étudient aussi l'Occident, les campagnes, les banlieues avec les mêmes méthodes que pour les peuples d'Amazonie ! De même, les subaltern studies voient des indigènes étudier leurs propres cultures !

Voilà ! Un ouvrage très complet qui relate l'Histoire d'une science complexe et délicate à mettre en oeuvre ! On y croise Durkheim, Lévi-Strauss et Bourdieu ! Indispensable si vous faites des études de sociologie !

A bientôt !

Brève histoire de l'anthropologie - Florence Weber
Read more

Nell - Michael Apted

March 25 2017 Published on #Cinéma

Nell est un film américain de Michael Apted, tourné en 1994 et sorti en 1995. C'est un drame psychologique qui reprends la thématique de l'enfant sauvage !

"L'homme est un animal politique" disait Aristote ! Les sociologues et les psychologues reconnaissent que nous nous construisons en interaction avec autrui ! Cependant, il existe des cas d'enfants retournés à "l'état de Nature" cher à Rousseau, élevé par exemple par des loups ou d'autres animaux ! Dans la littérature, on a Mowgli et Tarzan, mais dans la "vraie vie", il y a le cas mondialement célèbre de Victor de l'Aveyron - histoire dépeinte dans L'Enfant sauvage, film de François Truffaut de 1970. Ces enfants partagent tous la caractéristique d'être touchants à leur manière !

Et il y a eu des cas aux Etats-Unis, notamment la jeune Genie, découverte à Los Angeles en 1970, victime de maltraitances, négligence et isolement social sévère ! L'histoire du film Nell  s'inspire de ce cas ! Dans le rôle de la jeune femme, on retrouve Jodie Foster !

Le film commence lorsque le Docteur Lowell - joué par Liam Neeson - vient constater le décès d'une vieille femme qui vit en recluse dans une forêt de Caroline du Nord ! Il découvre alors qu'elle ne vivait pas seule mais avec une jeune femme qui de ce fait a eu peu ce contact avec le monde et n'est en tout cas pas scolarisée ! Nell manque de socialisation, ne parle pas et a été élevée dans la crainte des hommes ! Lowell va alors prendre la jeune femme sous son aile avec l'aide d'une psychologue qui elle préconise l'internement !

Le bon docteur est évidemment contre l'idée de mettre Nell dans un asile et peu à peu il va réussir à l'amadouer ! Nell est donc l'histoire d'un parcours de vie atypique! Peut-être vue comme un documentaire - un peu ! - mais surtout comme un rapprochement entre deux êtres dissemblables !

Un film qui se regarde ! Mais pas un chef-d'oeuvre non plus ! On préférera le film de Truffaut ! Foster (Le Silence des Agneaux) et Neeson (La Liste de Schindler) étaient alors au sommet de leurs carrières !

Aussi de beaux paysages forestiers de Caroline du Nord !

A bientôt !

Nell - Michael Apted
Read more

Histoires inavouables - Ovidie & Jérôme d'Aviau

March 20 2017 Published on #Erotique, #Bande-dessinée, #Coups de coeur

Histoires inavouables est un album de bande-dessinée érotique, publié en 2013 par Delcourt suite au succès d'un premier album - d'auteurs différents mais dans le même registre - Premières fois ! On trouve dans ce nouvel album une dizaine d'histoires courtes - faites pour émoustiller le lecteur - ou la lectrice - et qui sont l'oeuvre d'Ovidie au scénario et de Jérôme d'Aviau au dessin - lui déjà présent sur Premières fois  - dont je vous parlerais une autre fois !

Pour commencer, disons d'abord qui est Ovidie ! C'est une femme aux multiples talents, auteur, scénariste, ancienne actrice porno et réalisatrice de films X - elle est aussi une féministe revendiquée qui milite pour une sexualité épanouie pour tous et toutes, loin de la production porno bradée sur le net ! Elle est née Eloise Becht le 25 août 1980 et a choisi son pseudonyme d'après la rate Ovidie dans la BD Destin farceur de Ptiluc ! Des études de philo lui valurent le titre de l'"intello du porno" ! Elle a publié un manifeste féministe intitulé Porno Manifesto ou elle lutte contre les clichés et la domination masculine dans le milieu du X ! Sa réalisation la plus notable dans ce domaine est le film de 2000, Orgie en noir, inspiré d'un film américain des années 1960, lui-même tiré d'un roman d'Ed Wood. Enfin, Ovidie a aussi tourné dans des films plus traditionnels comme La nuit des horloges de Jean Rolin.

Jérôme d'Aviau - dont j'apprécie le dessin aux lignes très épurées, en noir & blanc et assez agréable ! - est né le 2 novembre 1970. Il a débuté par une carrière de graphiste dans le jeu vidéo dans les années 1990. Puis, il se lance dans un blog de BD, Poipoipanda, puis publie dans les magazines Psikopat  et Tchô. Il contribue en 2007 à la réalisation en tant que dessinateur, de la BD Nous n'irons plus ensemble au Canal Saint-Martin qui vise à expliquer la Shoah aux enfants. Il est également impliqué sur le feuilleton en bande-dessinée Les Autres gens, initié par le scénariste Thomas Cadène ! Enfin, il participe à la demande de l'éditeur Delcourt, en 2008 et 2013, aux deux albums Premières fois et Histoires inavouables.

Que sont donc ces Histoires inavouables ? Dans "L'inconnue du Lyon-Paris", deux inconnus se donnent rendez-vous dans un train afin de se livrer à des jeux sexuels avant de se séparer pour ne plus jamais se revoir. Dans "Brandon", un serial-dragueur emmène deux filles chez lui en pensant que la nuit sera chaude mais se fait bien rouler !

Dans "Metrosexuelle", Jolène, une étudiante américaine se procure du plaisir dans le métro parisien en frottant son entrejambes partout ! Dans "Tel est pris..." un couple s'essaie à l'échangisme mais le mari va se révéler jaloux alors que c'était sa femme qui était d'abord réticente ! Voilà pour quelques unes des historiettes dont certaines sont basées sur des expériences vécues par Ovidie ! Lesquelles ? On ne sait pas !

La technologie est au coeur de "Sexting", d'après la pratique éponyme qui consiste à envoyer à ses amants/maîtresses des photos de soi nu(e), via téléphone portable, assorties de commentaires bien salaces ! Hélas, l'héroine se trompe ici de destinataire à sa plus grande confusion !

Dans "Franche amitié virile", une soirée film X entre deux potes dérape en jeux homosexuels, une manière pour Ovidie de dénoncer l'homophobie encore très présente dans nos sociétés si on en juge par l'hypocrisie de la "Manif pour tous" !

Le safe-sex est à l'ordre du jour dans les récits d'Ovidie - dont l'usage du préservatif n'est qu'un des aspects ! Capote anglaise de rigueur donc, aussi bien dans les productions Dorcel que dans les histoires "A la Belle Etoile" où une femme mure se fait lutiner par le fils de sa meilleure amie, dans "Tel est pris..." dont il est question plus haut ou enfin dans "Raziel" du nom du bulldog qui a avalé la capote utilisée par l'amant et animal auquel la femme est obligé de promener pour faire ses besoins afin que son mari ne découvre le pot aux roses !

Il y a aussi la nouvelle "Déjeuner dominical" où on voit que ça trompe et couche à tout-va dans les familles entre beau-frère et belle-soeur n'en déplaise au patriarche !

"Coincée" enfin où une nana voulant se donner du plaisir en solitaire est bien embêtée lorsqu'elle coince son sex-toy improvisé dans son intimité !

Un très bon album, très varié, avec des traits d'authenticité ! Très réjouissant en fait ! Merci Ovidie !

A bientôt !

Histoires inavouables - Ovidie & Jérôme d'Aviau
Histoires inavouables - Ovidie & Jérôme d'Aviau
Histoires inavouables - Ovidie & Jérôme d'Aviau
Read more

Ce vain combat que tu livres au monde - Fouad Laroui

March 19 2017 Published on #Littérature XXIème, #Littérature étrangère

Ce vain combat que tu livres au monde est un roman du marocain Fouad Laroui en prise direct avec l'actualité puisque c'est le récit d'une Radicalisation.

Malika et Ali sont deux Français d'origine marocaine qui forment un couple heureux et qui décident un jour de vivre ensemble . Seulement voilà, Ali est informaticien de haut niveau et doit partir pour un contrat avec Dassault sur Toulouse ! Hélas, son nom est biffé de la liste des spécialistes ! Est-ce parce qu'il est d'origine arabe, parce que son cousin Brahim fréquente une mosquée douteuse ? Quoi qu'il en soit, le jeune homme va très mal le vivre, tomber dans la dépression et donc la radicalisation, briser son couple et partir rejoindre DAESH !

La thèse de l'auteur serait que le monde arabo-musulman est dans une sorte de phase dépressive, une perte de repères et donc influençable ! On a par ailleurs droit à de longs exposés sur la situation des Arabes depuis la Grande Guerre, spoliés par les Accords Sykes-Picot qui bafouèrent la promesse de Lawrence d'Arabie de fonder une grande nation arabe ! Est aussi évoqué la fin du panarabisme avec la mort de Nasser et le démantèlement du parti Baath et de l'administration sunnite au début des années 2000 par Bush Jr. et ses hommes de terrain, sunnites qui allaient donner les cadres de DAESH ! Et évidemment, le problème qui dure depuis 1948 entre Israël et Palestiniens !

L'avantage de ce livre est de confronter les discours et il apparaît clairement que la religion n'a rien à voir avec les visées de DAESH, ce n'est qu'un prétexte ! La rancoeur domine et les recrues de cette secte sont davantage des individus en "perte de repère" - comme le monde musulman mentionné plus haut, des jeunes de banlieues rejetés par la société occidentale qui se rêve un destin et que des gourous manipulateurs, les imams salafistes, recrutent  ! On voit enfin qu'il est important de ne pas pratiquer l'amalgame - comme Ali évincé parce qu'Arabe - sous peine de précipiter ces gens dans les bras des intégristes !

Au final un roman qui fait réfléchir, qui est une longue descente aux enfers, absurde et barbare, et qui ne peut que mal se terminer !

J'en recommande vivement la lecture !

A bientôt !

Ce vain combat que tu livres au monde - Fouad Laroui
Read more

Star Wars : Poe Dameron - Tome 2 : Sous les verrous

March 18 2017 Published on #Star Wars, #Bande-dessinée, #Marvel, #Comics, #Coups de coeur

On retrouve les talentueux Charles Soule et Phil Noto à l'oeuvre sur le tome 2 de la série consacrée au pilote de la Résistance que l'on a découvert dans Le Réveil de la Force, à savoir Poe Dameron - que pour ma part, je ne trouve pas charismatique du tout et même un peu caricatural ! - et son Escadron Black !

Pourtant, même si je trouve le héros de cette série régulière bien fade, la façon dont les deux auteurs mènent leur barque rends ses aventures intéressantes ! Mandaté par la Sénatrice - pardon Générale ! - Organa, notre bon Poe est toujours sur la piste de Lor San Tekka supposé lui révéler où se cache le dernier Jedi, le légendaire Luke Skywalker !

La piste est encore chaude et les Blacks se rendent cette fois sur Mégalox Béta, une planète à forte gravité qui abrite une prison gérée par des instances privées ! Là on retrouve une "vieille connaissance" du nouvel Univers Canon, le Hutt Grakkus, collectionneur d'artefacts Jedi de son état et que l'on avait déjà vu dans la série régulière Star Wars  (Tome 2 - "Epreuve de Force sur Nar Shaddaa") où il posait déjà des problèmes à un jeune fermier de Tatooine !

Grakkus le Hutt est prêt à révéler les infos qu'il détient sur Lor San Tekka à condition qu'on le fasse évader ! Seulement un autre individu accepte le marché et c'est une course de vitesse qui s'engage entre Poe et ses hommes et l'agent Terex du Bureau de la Sécurité du Premier Ordre !

Peu à peu, le nouveau Canon s'installe, entrecroise les histoires, autoréférence ses personnages secondaires, ses planètes et plus largement ses intrigues ! Ainsi, parmi les caids de la prison, on a la surprise - et la joie pour ma part! - de retrouver le criminel Papa Toren et ses étranges petits créatures volantes (que l'on avait découverts dans la BD Lando du même Charles Soule accompagné de Maleev !). C'est aussi cela qui fait qu'un univers partagé est crédible et vivant ! Et ce nouveau Canon prends le même chemin que l'ancien Univers Légendes dont il lui arrive parfois de recycler des éléments et des idées !

Pour compléter l'album, on a droit à un récit one-shot, intitulé "Avis de tempête" toujours scénarisé par Soule mais dessiné par Angel Unzueta ! Poe se rends seul et désarmé sur la planète Phéryon afin de rencontrer une amie journaliste qui a des infos à vendre sur le Premier Ordre ! Il s'avérera que c'est un leurre et que la femme en question poursuit d'autres buts !

Une série Star Wars dont je n'attendais rien et qui s'avère au final une bonne surprise ! Soule est un artiste récurrent sur les nouveaux comics Star Wars chez Marvel ! Et Panini continue à faire un excellent travail éditorial de traduction et de mise en forme des albums cartonnés !

Je vous recommande cette série si vous être fan de Star Wars car elle constitue une excellente introduction à l'Episode VII dans une période post-Retour du Jedi qui reste encore à explorer !

A bientôt !

Star Wars : Poe Dameron - Tome 2 : Sous les verrous
Read more

Funhouse - P!nk

March 16 2017

P!nk - de son vrai nom Alecia Beth Moore - est une petite blonde pétillante, chanteuse pop de son état ! Je vais aujourd'hui vous entretenir de son cinquième album studio, sorti fin 2008 et intitulé Funhouse chez LaFace Records !

Un album de notre chanteuse qui rencontra le succès autant public que critique ! Il obtint trois nominations aux Grammy Awards ainsi que cinq autres aux MTV Vidéo Awards ! Il fut suivi par un album live qui couvrait un concert en Australie : le Funhouse Tour : Live in Australia !

La chanteuse se livre dans cet album - qu'elle considère comme celui ou elle se montre la plus vulnérable car la plupart des chansons de la galette ont trait à la séparation récente alors d'avec son mari, Carey Hart, un champion de motocross. C'est le cas des singles "So What" et "Please Don't Leave Me". Moore est particulièrement fière de la chanson "Crystall Ball" qu'elle a enregistré en une seule prise sans remixage !

Outre "Sober" - le deuxième single de l'album -  et "Please Don't Leave Me", on trouve les titres "It"s All Your Fault", "Ave Mary A" sur les problèmes du monde, "One Foot Wrong" sur un mauvais trip à l'acide !

Ce que je retiens, mon titre préféré, c'est le single "Funhouse" qui donne son titre à l'album ! P!nk voit en effet la vie comme une scène de comédie ! Elle chante" This use to be a Funhouse ! But now it"s full of evil clowns !" (Ceci était un lieu d'amusement ! Mais maintenant, c'est rempli de clowns maléfiques" ! Il ne s'agit pas tant d'une référence à Ca de Stephen King, j'y vois plutôt une allégorie de l'Amérique d'un George Bush Jr. qui terminait alors son mandat - et c'est valable aussi pour les USA de Donald Trump ! Résistons !

Cela reste un album très festif mais non dénué de profondeur !

A vrai dire, je ne suis pas un grand fan de musique - ai néanmoins acheté la collection complète de 50 fascicules et CD TOP 50 ! Je tiens à remercier mon camarade et voisin Rico pour m'avoir prêté cet album de P!nk !

A bientôt !

Funhouse - P!nk
Read more

Bad Dudes Vs. Dragon Ninja - Data East

March 16 2017

Bad Dudes Vs. Dragon Ninja, plus connu sous nos contrées sous le titre Dragon Ninja est un  Beat'em up de Data East, qui vous mets dans la peau d'un duo qui doit secourir le Président Ronnie enlevé par des ninjas ! Le jeu se joue en effet à deux joueurs en simultanée (il est toutefois possible d'y jouer à un seul joueur évidemment !) !

C'est un jeu à scrolling horizontal, sorti en 1988, héritier de jeux plus ancien comme le Kung Fu Master de 1984 ou encore Shinobi ! Les héros peuvent donner des coups de poings, de pieds et sauter ou encore libérer leur "énergie intérieure" en maintenant le bouton pour frapper appuyé quelques secondes puis en libérant le coup ! Il est également possible de ramasser des armes comme des couteaux ou des nunchakus ! Vous disposez d'une barre d'énergie qui représente votre vie et qu'il est possible de recharger en récupérant certains bonus !

De même, les ennemis sont équipés et variés ! Il en existe différents types :  le ninja bleu de base qui charge directement, ceux avec des épées, ceux qui lancent des shurikens, les ninjas acrobates femelles, les chiens d'attaques, et les ninjas de feu ! Généralement, un seul coup suffit pour éliminer un ennemi !

A la fin de chaque niveau, comme de coutume, vous affrontez un boss. Le premier est Karnov, le héros russe du jeu éponyme de Data East. Celui-ci crache du feu !

Le Président Ronnie a donc été kidnappé car les ninjas ont frappé la Maison Blanche ! Les Bad Dudes se lancent sur sa piste, à travers les rues de New York, sur le toit d'un camion avec remorque, des égouts, une forêt, un train de marchandises, une grotte et une usine souterraine - autant de niveaux ! - avant de délivrer le  Président Ronnie (Faut-il y voir une incarnation de Ronald Reagan ?).

Le jeu a été adapté par Ocean Software notamment sur Atari ST ! J'y ai  joué sur borne d'arcade et sur la version Atari ST ! Cette dernière est très belle et - niveaux graphismes - identique à la borne d'arcade, seulement du coup, l'animation est très lente ! Ce qui gâche beaucoup le plaisir ! En accroissant ainsi la difficulté d'un jeu déjà difficile à terminer en temps normal !

Entre 1981 et 1993, je fréquentais les salles d'arcades et dépensais moults crédits dans ces jeux ! Mais en retirais alors un certain plaisir ! Aujourd'hui, en 2017, la console la plus bas de gamme fait mille fois mieux niveau performances que ces bornes d'alors !

A bientôt !

Bad Dudes Vs. Dragon Ninja - Data East
Bad Dudes Vs. Dragon Ninja - Data East
Read more
1 2 > >>