Overblog Follow this blog
Administration Create my blog

Posts with #comics tag

Star Wars : Poe Dameron - Tome 3 : La tempête approche

September 14 2017 Published on #Star Wars, #Comics, #Bande-dessinée

La série Star Wars Poe Dameron continue sa publication chez Panini avec ce tome 3 intitulé "La tempête approche" et qui contient les issues US #8 à 13 !

Précédemment, on a suivi les aventures de Poe Dameron sur la piste de Lor San Tekka et Luke Skywalker sur Ovanis et Megalox Béta ! On rencontrait ainsi un nouvel antagoniste de nos héros, le perfide Terex, du Bureau de la Sécurité du Premier Ordre. Ce tome 3 nous permet de découvrir le passé de ce vilain !

Poe part sur une nouvelle mission ! En effet, un des droïdes du réseau d'espions - pardon, d'"agents" ! - mis en place par C3PO posséderait des informations sur la position du Suprême Leader Snoke... Il s'agira donc de rapatrier ce droïde depuis Kaddak sur la Bordure Extérieure. Problème: il y a un traître dans l'Escadron Black et Poe en est très contrarié !

Parallèlement, on revient sur le passé de l'agent Terex, peu après la fameuse Bataille décisive de Jakku ! Celui-ci rejoint des membres de la pègre et monte son propre gang, les Rancs ! Or ceux-ci opèrent depuis Kaddak ! Ce n'est nullement un hasard car en réalité cette histoire d'informations sur Snoke est un traquenard tendu par Terex pour découvrir l'emplacement de la base de la Résistance !

Mais Poe flaire le piège et découvre dans le même temps l'identité du traître ! Un combat a lieu au dessus d'une planète puis à sa surface tandis que l'Escadron Black débarque en renfort ! Au passage, un des amis de Poe, Temmin "Snap" Wexley, fournit un coup de main à son leader en activant le programme de personnalité de Sac d'Os, son vieux droïde commando qu'on a déjà pu voir à l’œuvre dans le roman Riposte ! Mine de rien ce nouvel univers Canon tisse des liens entre ses différents supports et ses multiples récits ! Il faudra cependant du temps pour que cela atteigne la complexité - et le foutoir ? - de l'ancien UE estampillé désormais "Légendes" !

Terex est mis en déroute et même sanctionné par ses supérieurs ! Hélas, l'Escadron Black ne s'en tire pas non plus indemne et perds un de ses membres au combat !

Voilà ! Au départ, je n'étais pas trop fan de cette série Poe Dameron, et n'en attendais à vrai dire pas grand chose, n'aimant pas trop le personnage du pilote de la Résistance que je trouvais trop insipide ! Mais en réalité, c'est plutôt une bonne surprise que ces récits bien menés dans une série qui se prolonge et atteint désormais la vingtaine de numéros aux USA ! Et progressivement, nous allons arriver aux événements du Réveil de la Force !

Évidemment, c'est encore Charles Soule qui est au scénario et Phil Noto au dessin - et ils remplissent le contrat !

A bientôt !

Star Wars : Poe Dameron - Tome 3 : La tempête approche
Read more

Marvel's Jessica Jones - Saison 1

August 20 2017 Published on #Série télé, #Marvel, #Comics, #Coups de coeur

Progressivement, la chaîne de vidéos à la demande Netflix déploie ses séries Marvel qui s'inscrivent toute dans l'Univers Cinématographique Marvel - le fameux MCU ! - mais un peu à la marge puisqu'il s'agit de héros urbains !

Après Daredevil, voici Jessica Jones, la détective privée d'Alias Investigations, crée à l'origine par Brian M. Bendis et porté à la télé par Melissa Rosenberg fin 2015 ! Disons le d'entrée, cette série télé est une vraie réussite, remarquablement ficelée point de vue scénario, sachant ménager son suspens et ses rebondissements tout au long de ses 13 épisodes ! Les acteurs sont également irréprochables avec une Krysten Ritter qui endosse à la perfection le rôle de l'héroïne torturée par son passé !

Cette Saison 1 nous montre donc la détective privée Jessica Jones confrontée à nouveau à Kilgrave - joué par David Tennant, machiavélique ! - l'"Homme Pourpre" dans les comics, qui a le pouvoir de contrôler les esprits des gens et de les forcer à faire tout ce qui lui passe par la tête y compris tuer pour lui ou se suicider ! Or Jessica fut jadis sous son emprise et fit alors des choses qu'elle regrette toujours aujourd'hui ! Mais il va falloir qu'elle mette son désarroi de côté pour stopper le super-vilain !

Du point de vue des fans des comics Marvel, Kilgrave est considéré comme le super-vilain le plus malsain car il n'hésite pas à violer et à tuer !

La série débute avec Jessica qui prends la défense de Hope Schlottman qui a assassiné ses propres parents sous l'influence de Kilgrave !

Jessica sera épaulé par Trish Walker - jouée par Rachael Taylor - qui dans les comics est aussi Patsy Walker, une enfant star qui eut sa propre BD de romance dans les années 1950 et qui devint par la suite la super-héroïne Hellcat - en VF, La Chatte ! Ici, elle est bien une ex-enfant star mais n'a pas de super-pouvoir - si ce n'est quand elle avale certaines pilules bleues mais elle reste un soutien pour Jessica !

Luke Cage - joué par Mike Colter - tient ici une grande place dans la série comme amant de l'héroîne - avant d'avoir par la suite sa propre série de super-héros à la peau indestructible !

Signalons aussi la présence de Carrie Ann-Moss (connue pour son rôle de Trinity dans Matrix, en quelque sorte déjà un film de super-héros de la culture geek !) Elle interprète ici Hogarth, une avocate lesbienne ayant assez peu de scrupules mais qui sauve la mise de Jessica à la fin de la Saison !

Je terminerais sur l'agent de police et des forces spéciales Will Simpson - joué par Wil Traval - et qui n'est pas rappelé Captain America (même physique, même super-force)  ! Il est Nuke dans les comics et dans la série, après avoir tenté d'assassiner Trish sous l'emprise de devinez- qui, pête un peu les plombs en ayant avalé une drogue de combat ! Un homme très influencable et un potentiel super-vilain pour la Saison 2 en 2018 ?

Jessica va vraiment se donner du mal pour stopper Kilgrave  qui laissera plus d'un cadavre ! Le vilain, dans sa grande perversité, veut se faire aimer de l'héroîne - par pur narcissisme ! Mais Jessica, elle, de son côté, se retient d'aimer quiconque pour ne pas les mettre en danger ! Cette Saison 1, c'est un peu le parcours initiatique pour se prouver qu'elle est bien une héroïne !

Bref, j'ai adoré cette série qui a beaucoup de qualité !  Je vous revois prochainement pour un billet sur la Saison 2 de Daredevil tandis qu'en ce mois d'août 2017, sort la série The Defenders sur Netflix qui rassemble tous les héros urbains !

A bientôt !

Marvel's Jessica Jones - Saison 1
Read more

Wonder Woman - Patty Jenkins

August 5 2017 Published on #Cinéma, #DC Comics, #Comics, #Coups de coeur

Avant de visionner Wonder Woman, film de la réalisatrice Patty Jenkins, sur les écrans en 2017, et de faire ce billet, j'avais entendu beaucoup de bien de ce long-métrage ! Alors oui, c'est peut-être le meilleur film du DCEU qui mets en avant une super-héroïne qui est un modèle pour toutes les petites filles !

Diana de Themiscyra est une jeune princesse qui vit sur l'Île des Amazones. Sa mère n'est autre que la Reine des Amazones, Hippolyte qui cache à Diana qu'elle est une enfant très particulière !

Gal Gadot, actrice israélienne à la plastique irréprochable et au fort charisme, incarne cette archétype de la perfection qu'est Wonder Woman ! L'héroïne représente les valeurs de courage, de liberté, bref de vertu et a une vision du monde un peu manichéenne ! Tout ceci va changer lorsque l'espion américain affilié aux Britanniques, Steve Trevor, crashe son biplan à proximité de l'île paradisiaque ! Les Allemands débarquent dans la foulée et un combat a lieu !

Diana va alors suivre Trevor dans le monde moderne en proie à la Grande Guerre de 14 - 18. Elle pense que c'est Arès, le dieu de la Guerre le responsable, qui sous les traits du général Ludendorff, aidé de la chimiste Isabel Maru, le "Docteur Poison", mets au point un puissant gaz létal pour empêcher la signature de l'Armistice !

Evidemment, notre Wonder Woman qui débarque dans un Londres tout en grisaille, qui détonne avec Themiscyra, contraste elle même avec les moeurs locales ! Elle va vite se rendre compte de l'horreur de la guerre mais ne reniera pas pour autant ses idéaux bien au contraire !

Avec Steve Trevor et quelques autres, Diana se rends sur le front ! Elle traverse le No Man's Land dans une scène épique puis va affronter Ludendorff ! Mais et c'est le climax du film, le général allemand n'est pas Arès. Le dieu de la guerre se cache sous une autre identité puis, se révélant, il fait savoir à Diana de qui elle est la fille et qu'elle le rôle qu'elle doit jouer ! La Princesse découvre, comme le lui explique Steve, son premier amour, que le mal est au coeur de l'homme et qu'il n'a pas besoin d'être corrompu ! Ares lui va-t'il réussir a corrompre Diana ? Non car celle-ci croit en l'humanité et en l'amour !

Voilà ! Encore un film avec une morale, certes édifiante, mais résolument optimiste ! Une Origin Story qui a bien des qualités, tant scénaristiques que visuels, qu'au niveau de l'interprétation et des personnages ! La chorégraphie des combats vaut le coup d'oeil aussi - tout en ralentis et accélérés !

Steve Trevor, dont je vous laisse découvrir le destin, est interprété par Chris Pine.

Enfin, il y a eu quelques polémiques stériles concernant des préséances-test réservées uniquement aux femmes, ou encore le film s'est vu boycotté au Liban et en Tunisie, sous prétexte de Gal Gadot, son actrice principale, a fait des déclaration en soutien à l'armée israélienne ! Cela ne devrait pas entrer en ligne de compte dans la réception d'un film !

En conclusion, Wonder Woman mérite bien sa réputation de bon film ! La Warner Bros. veut d'ailleurs le faire nommer aux Oscars !

Et mine de rien, le DCEU prends ses marques !

A bientôt !

Wonder Woman - Patty Jenkins
Read more

L'Art de DC : L'Aube des Super-héros - Musée d'Art Ludique

July 19 2017 Published on #Comics, #Bande-dessinée, #DC Comics, #Cinéma, #Coups de coeur, #Musées

Lors d'un séjour récent - juillet 2017 - à Paris, j'ai fait un petit tour par le Musée d'Art Ludique. C'est un musée consacré à l'art contemporain dans ses incarnations jeux vidéo, comics, manga ou encore animation.

En 2017, se tient dans ce lieu l'exposition : "L'Art de DC : L'Aube des Super-héros" ! On y retrouve le fameux trio de DC Comics  : Superman, Batman, Wonder Woman et quelques autres, depuis leur genèse dans les années 1930 jusqu'aux récents développement du DCEU au cinéma !

Vous trouverez dans cette expo - qui m'a un peu rappelé, dans le style, "l'Expo Star Wars" d'il y a quelques années qui s'était tenue à la Cité du Cinéma ! - plus de 250 planches originales historiques - de Detective Comics, d'Action Comics, de Superman, de Batman, de World's Finest, etc, jusqu'a des arcs plus récents comme The Dark Knight Returns de Frank Miller ou Kingdoms Comes d'Alex Ross.

Le cinéma est aussi abordé avec près de 280 dessins de recherche ou de magnifiques concept arts, des costumes, des maquettes, des vidéos des cinéastes et des producteurs (Geoff Johns, Christopher Nolan, Zack Snyder...), des dessinateurs de comics (Jim Lee) ou des costumières (Michael Wilkinson, Cindy Hemming).

On a ainsi des documents sur le Superman de 1978 de Richard Donner, le Batman de 1989 et sa suite de  de  1992 par Tim Burton, les suites de 1995 et 1997, le projet de Superman avorté de Tim Burton de 1999 avec Nicholas Cage, le Superman Returns de  2006, la trilogie Batman  de Nolan et les films du DCEU : Man of Steel, Batman vs Superman : L'aube de la justice, Suicide Squad, Wonder Woman et Justice League. Par contre, on ne trouve aucune allusion au film Supergirl ou au film Catwoman  avec Halle Berry, ou encore au film Green Lantern, ce qui n'est pas plus mal vu les échecs artistiques et commerciaux de ces derniers films !

Enfin, il est aussi question des super-héros à la télé ! On retrouve la série d'animation Superman de Richard Fleischer de 1942, le Batman & Robin des années 1960, de Batman : The Animated Series de Bruce Timm de 1992 ou encore la série Wonder Woman des années 1970 avec la pétillante Lynda Carter.

Côté télévision, certains remarqueront  -et regretteront - que ne figure pas Lois & Clark : les nouvelles aventures de Superman, la série Flash des années 1990, les autres séries animées, Teen Titans en tête, Smallville bien évidemment et surtout toutes les séries récentes : Flash, Green Arrow, Legends of Tomorrow, Supergirl  ou Gotham.

On le voit les super-héros "diffusent" dans tous le transmédia, comics, films, séries-télé - citons l'influence dans le domaine plus général de l'art  - influence art-déco etc,...

Un autre reproche que je ferais à l'expo est certes de nous dire que ces héros ont 75 ans d'existence derrière eux et de multiples interprétations mais de ne pas nous expliquer qu'il y a plusieurs Superman, plusieurs Batman bref plusieurs Terre dans un multivers, de ne pas expliquer ce que recoupe l'"Age d'or, "l'Age d'argent",  d'éluder certaines histoires emblématiques comme Crisis on Infinite Earths ou Flashpoint (et là encore de passer sous silence le multivers. J'aurais aussi aimé des plaquettes sur les principaux artistes de comics !

Mais bon, ne boudons pas notre plaisir et rappelons nous que c'est une expo grand public. il m'a fallu 1 heure 30 pour en faire le tour !

Ces super-héros DC constituent des mythologies modernes. Superman possède le profil body-buildé des héros grecs et incarne en même temps la modernité - et aussi les peurs du temps comme la montée du fascisme à l'époque de sa création !

Superman, c'est aussi l'American Way of Life et l'espoir des millions  d'immigrés polonais, italiens, irlandais à Ellis Island. Comme eux, Superman est un réfugié - de la planète Krypton - et à ce titre aussi une figure biblique, un nouveau Moise, récupéré dans un "radeau de sauvetage" ! Superman est le surhomme de Nietzsche, qui repousse ses limites. Il est comme chacun sait une création  - d'abord dans un fanzine - de Jerry Siegel et Joe Shuster puis dans Action Comics #1 en 1938.

Le héros crée par Bob Kane et Bill Finger, Batman, s'inscrit dans la lignée des justiciers masqués comme Zorro ou Fantomas. Il n'a pas de super-pouvoirs comme Superman mais possède une fortune personnelle, une grande intelligence et il s'est entraîné intensément aux sports de combat. Après un traumatisme dans l'enfance, Bruce Wayne décide le crime dans Gotham City qui est le pendant nocturne de la Métropolis de Clark Kent/Superman ! Bruce Wayne/Batman décide en effet d'agir la nuit ! Son monde est beaucoup plus torturé que celui de l'Homme d'Acier et ces personnages - Batman et ses ennemis - flirtent avec la folie.

Il fallait bien une super-héroïne parmi tous ces homes. Wonder Woman est "la meilleure d'entre nous" et permets aux jeunes filles de s'identifier aux protagonistes de ce genre héroïque - encore que Diana Prince soit trop parfaite !? Avec elle, les codes des personnages féminins sont repensés - exit la petite amie - encore qu'elle formera souvent un triangle amoureux avec Superman et Batman !?

Wonder Woman montre que la femme peut s'imposer dans un monde tenu par les hommes et en même temps, son sexe est indifférent pour incarner la justice et la liberté ! Je vous parlerais prochainement du film Wonder Woman de 2017 de Patty Jenkins et du comics de 2010, Wonder Woman : L'origine de J. M. Straczynski.

Cette exposition nous montre la richesse du genre super-héroique ! A quand l'équivalent pour Marvel ! Une richesse à peine effleurée ici !

Je vous invite à lire mes billets passés et à venir sur DC comics et les films avec Warner Bros. Ces héros n'ont cessé d'être réinterprétés - avec un socle commun à chaque réécriture ! Avec The Dark Knight Returns de Frank Miller en 1986, un virage vers plus de réalisme - et plus de noirceur ! - époque oblige : - est amorcé dont on peut voir l'apogée dans la trilogie de Nolan, The Dark Knight, de 2005 à 2012 et les récents développements du DCEU !

Un héritage de 75 ans derrière nous mais et encore de nombreuses décennies devant nous si le réchauffement climatique ne nous tue pas !

A bientôt !

L'Art de DC : L'Aube des Super-héros - Musée d'Art Ludique
L'Art de DC : L'Aube des Super-héros - Musée d'Art Ludique
Read more

Dark Vador - Tome 4 : En bout de course

June 16 2017 Published on #Star Wars, #Bande-dessinée, #Comics, #Marvel

La série Dark Vador, scénarisée par Kieron Gillen et illustrée par Salvador Larroca, s'achève au bout de 25 issues aux USA et donne 4 albums - plus l'album "Vador : Abattu" - en VF !

Dans le tome 4, intitulé "En bout de course", tous les intrigues se résolvent et atteignent leur terme ! Après la destruction de la première Etoile de la Mort, Dark Vador est en disgrâce auprès de l'Empereur ! Il a de plus appris que Palpatine lui a menti et qu'il a un fils qui n'est autre que Luke Skywalker, le pilote qui a détruit la super-arme ! Pour revenir au sommet, Vador va donc accumuler les ressources et les avantages cachés au cours de sombres machinations dignes de son maître !

Vador commence par s'allouer les service du docteur Aphra, une aventurière et archéologue, qui va être son "homme de main", accompagnée de ses deux droïdes assassins, Triple -zéro et BT-1 Le sombre Seigneur des Sith mène son enquête sur son fils et son épouse défunte, détourne des fonds et se construit une armée de droïdes !

Mais Vador doit rester prudent car il est placé sous l'autorité de l'arrogant général Tagge, sous la surveillance de l'officier Tanoth et doit de plus affronter un rival, Cylo-V et ses guerriers cybernétisés. Cylo est une sorte de savant fou versé dans le transhumanisme !

Précédemment, Vador a commencer à parvenir à ses fins, a éliminé quelques cyborgs et regagner un peu d'autorité ! Tout cela était bien sur une manoeuvre de l'Empereur pour amener Cylo à se découvrir et à faire un faux pas pour que Vador puisse l'abattre ! Dans ce tome 4, le savant passe à l'attaque et prends même le contrôle du nouveau Super-Destroyer Stellaire, l'Exécuteur, encore amarré dans son chantier.

Mais Vador vainc enfin ceux qui voulaient le renverser ! Il affronte la flotte de "baleines volantes" de son ennemi, défait même un rancor "augmenté" et sort victorieux ! Il revient dans l'"estime" de Palpatine qui n'a jamais été dupe et apprécie l'esprit retors dont a fait preuve son disciple !

Ce comics, c'est donc l'ascension nouvelle de Vador après un échec cuisant ! Vador se débarrasse en outre de Tagge, de Tanoth et pense avoir en outre évacuer le problème Aphra ! En réalité, l'aventurière a survécu et reviendra dans de nouvelles aventures toujours scénarisées par Kieron Gillen !

Une BD qui forme un tout cohérent - pensé avec un début, un milieu et une fin, là où l'autre série ongoing Star Wars de Marvel semble parfois un peu "errer" ! Un excellent ensemble qui sera prochainement publié - fin 2017 je crois ? - en Intégrale !

Enfin, ce tome 4 rassemble aussi une courte histoire sur Triple-zéro et BT-1 ainsi qu'un épilogue, "Coda" sur la légende de Vador auprès des Hommes des Sables !

Malgré un dessin souvent contestable de Larroca, un excellent investissement ! Vador est prêt pour que "l'Empire contre-attaque" !

Au passage, ceci, si on tient compte de tous les billets recensés dans cette catégorie - à supposer que je n'en ai oublié aucun (ce qui m'étonnerait pas ailleurs !), est le 300ème billet "Bande-dessinée" sur Overblog !

A bientôt !

Dark Vador - Tome 4 : En bout de course
Read more

Star Wars - Clone Wars - Tome 8 : Obsession

June 5 2017 Published on #Bande-dessinée, #Comics, #Star Wars

Le texte défilant de La Revanche des Sith sous-entends que, durant la Guerre des Clones, il y a "des héros dans les deux camps" ! Par héros, il ne vaut pas entendre forcément "motivés par des intentions louables" - des gentils quoi ! - mais plutôt des champions, au sens grec "des dieux et des héros". Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker font partie de ces héros dans le camp de la République et Asajj Ventress et le chasseur de prime Durge des mêmes dans le camp des Séparatistes !

L'intérêt d'Obi-Wan pour Ventress tourne à l'obsession dans cet album - d'où son titre "Obsession" - et Maitre Kenobi, persuadé que l'élève de Dooku n'est pas morte, se lance à sa recherche ! Sa traque le mène d'abord sur la planète Trigalis, un monde de mangroves, sur la Bordure Extérieure ! Là il soumet à la question un Xist, un seigneur du crime falleen local ! Kenobi obtient alors une info comme quoi les Séparatistes veulent assassiner une femme d'affaire de Corellia ! Il se pourrait que Ventress soit l'assassin et donc, le temps de récupérer Anakin, qui se repose avec Padmé sur Naboo, les deux Jedi se rendent à Maramère, dans le Secteur de Karthakk, au devant du yacht de la personnalité !

Mais Ventress ne sera pas présente et ils devront affronter un autre sbire de Dooku, le redoutable Durge qui semble invincible ! Pourront-ils le terrasser ! Nos deux héros vont utiliser une méthode radicale !

Puis la piste mène à Boz Pity, cimetière d'une race de géants, où les flottes de la République et des Séparatistes s'affrontent ! C'est là que Obi-Wan et Anakin, accompagnés d'autres Jedi du Conseil, retrouveront la trace de Ventress - et du Général Grievous ! Le destin de l'assassin apprentie Sith semble alors scellé ! Pourtant attendez-vous à un épilogue étonnant !

Voilà ! Tout ceci est bien évidemment "Légendes" ! Le destin véritable de Ventress vous est en réalité narré dans le roman canon Sombre apprenti  - dont il sera question une autre fois - dès que je l'aurais lu !

Le récit principal de ce tome 8 de Clone Wars est signé Haden Blackman et Brian Ching ! Il est complété par une aventure plus courte et plus classique, "Ils étaient frères..." qui raconte une aventure de concert entre Kenobi et son "frère" Skywalker, toujours durant la Guerre des Clones !

Quant à nous, nous nous approchons lentement mais sûrement de la conclusion de cette série puisqu'il ne nous reste que 2 tomes à chroniquer - très bientôt !

A bientôt justement !

Star Wars - Clone Wars - Tome 8 : Obsession
Read more

Les Gardiens de la Galaxie - Volume 2 - James Gunn

May 13 2017 Published on #Cinéma, #Comics, #Coups de coeur, #Marvel

On pourrait se dire qu'au bout d'une quinzaine de films l'univers partagé qu'est le "Marvel Cinematic Universe" finirait par tourner en rond ! Or, il n'en est rien et les producteurs et réalisateurs de cette entreprise qui devient pérenne maîtrisent leur sujet !

Force est de constater que chaque film arrive à renouveler l'ensemble ! Ce sont à chaque fois de vrais chocs scénaristiques et visuels qui font des cartons au box-office ! A tel point que la formule "Univers partagé" est reprise par les autres studios (on va ainsi avoir droit à un univers partagé des Transformers, Harry Potter ou encore des films de monstres Godzilla/ King Kong) ! C'est tout le cinéma qui est révolutionné !

James Gunn est décidément un artiste talentueux ! Sous un aspect "formaté", son film Les Gardiens de la Galaxie - Volume 2, sorti en 2017, est audacieux et encore meilleur que le premier opus - en attendant le choc d'Infinity War !

On retrouve donc Peter Quill/Star-Lord (Chris Pratt), Gamora (Zoé Saldana), Drax (Dave Bautista), Rocket Raccoon (Bradley Cooper) et Baby Groot (Vin Diesel). Le film approfondit leurs personnalités et leurs backgrounds notamment la filiation de Peter Quill et les relations de Gamora avec sa soeur !

Le film commence quasiment in media res sur la planète de la fière race des Souverains ! Les Gardiens doivent protéger une source d'énergie d'une créature interdimensionnelle tentaculaire ! La grande prêtresse Ayesha (Elizabeth Debicki) les remercie en leur livrant Nebula (Karen Gillan) mais se rends vite compte que les héros lui ont volé la source d'énergie ! Elle lance sa flotte de drones télécommandés à leur poursuite !

La suite est pleine de péripéties qui amènent Peter Quill a rencontré son géniteur, Ego - la planète vivante - joué par Kurt Russell ! Star-Lord apprend donc il est à demi d'origine divine ! Il va donc se rapprocher de son père - et être très déçu lorsqu'il s'avérera que le paternel poursuit un projet tout sauf bienveillant et se révélera être un psychopathe - d'origine Céleste certes - mais d'autant plus dangereux !

A côté de cela le film nous donne à voir les Ravagers, des "pirates de l'espace" divisés en une centaine de groupe dirigés par Stakar Vaughn/ Starhawk - connu dans les comics comme le chef des Gardiens de la Galaxie d'origine, ceux du troisième millénaire ! Stakar est joué par la star Sylvester Stallone - qui prouve après Kurt Russel et d'autres que Marvel Studios tient à attirer des stars renommées dans ses films !

En fait, de nouveaux Gardiens de la Galaxie vont rejoindre l'équipe ! Nebula tout d'abord, d'une certaine façon, qui se réconcilie avec sa soeur Gamora ! Yondu Udonta (Michael Rooker, vu dans The Walking Dead), l'homme à la flèche volante, disgracié par Stakar et qui va commettre un acte extrêmement brave, rejoints l'équipe ! Le huitième membre est Mantis, l'empathe (Pom Klementieff, actrice française du cours Florent, au jeu remarquable !), un personnage très attachant !

Il y a tout dans ce film, de l'action, des effets spéciaux, de l'émotion, de l'humour ! C'est un vrai petit bijoux et j'ai passé un très bon moment !

Le MCU ne cesse donc de s'agrandir à l'image des cinq scènes post-générique qui introduisent notamment les Watchers (Gardiens) et Adam Warlock !

Et évidemment, une bande-son qui déménage avec le "Awesome Mix volume 2" qui contient des grands classiques pop-rock des années 1970/80 !

Hâte aussi de voir les prochains films de Marvel Studios : Spider-Man : Homecoming (avec Sony Pictures), Thor : Ragnarok, Black Panther, Captain Marvel, Avengers  opus 3 et 4 et la Phase 4 qui s'annonce encore, d'après les propos de Kevin Feige, déjà très différente !

A bientôt !

PS : Ceci est par ailleurs mon 1800ème billet sur eklablog et Overblog !

Les Gardiens de la Galaxie - Volume 2 - James Gunn
Read more

Logan - James Mangold

May 8 2017 Published on #Cinéma, #Marvel, #Comics

Logan est un film de super-héros de 2017 autour du personnage de James Howlett, le redoutable Wolverine (Serval jadis en VF) ! Ce film, réalisé par James Mangold (Une vie volée), s'inscrit dans la lignée des précédents films sur la mutant griffu mais tient compte de développements "récents" des comics apparentés !

On a en effet des emprunts à divers arc éclatants de ces dernières années ! On retrouve le personnage de X-23 alias Laura Kinney, le clone - et donc la fille ! - de Wolverine - crée par Craig Kyle et Christ Yost dans la série d'animation X-Men : Evolution, en 2003 (avant même son apparition dans les comics).

Le film emprunte aussi à Old Man Logan, le récit de Mark Millar et de Steve McNiven - qui se déroule dans un futur alternatif où Logan a tué tous les X-Men alors qu'il était sous l'influence des illusions mentales de Mystério !

On retrouve donc Hugh Jackman à l'écran ainsi que Patrick Stewart en Charles Xavier et la jeune Dafne Keen en Laura Kinney - plus jeune à l'écran que dans le comics !

Dans le futur, les "héros sont fatigués" ! Suite à un drame personnel et à la disparition des mutants - dont on verras qu'elle a été orchestrée par quelques savants fous - Logan fait le chauffeur de luxe pour touristes ! Il a renoncé à se battre et ne le fait que lorsqu'il y est obligé - comme lorsque des chicanos veulent lui piquer ses jantes ! Par ailleurs, il héberge - et sédate - un Xavier nonagénaire qui ne contrôle plus ses pouvoirs ! Enfin, dans son repaire au Mexique, il est épaulé par Caliban, un autre mutant qui craint la lumière !

Logan lui même vieilli mal et est peu à peu empoisonné par son squelette d'adamantium ! On comprendra ensuite que c'est probablement Xavier en crise - et non Mystério ! - qui a poussé Wolverine à commettre l'irréparable !

Mais Logan va commettre aussi un dernier geste altruiste ! Une infirmière le contacte pour qu'il aide une jeune fille qu'elle présente comme sa fille à elle, qui est en réalité sa fille à lui ! Une société malveillante "fabrique" des armes vivantes, des enfants clonés avec des gènes mutant dont la jeune X-23 que Logan va devoir protéger du cyborg Donald Pierce et ses Reavers !

Alors certes, c'est violent ! Mais moins choquant qu'un Saw ou qu'un Destination finale, purement dans le sadisme gratuit ! De beaux moments d'émotion émaillent le film et font sa valeur ajoutée ! Logan se découvre en effet une fille et va devoir l'assumer même si il s'en défends !  Sa grande peur est que tous les êtres qui lui sont proches finissent par avoir de gros ennuis !

La leçon finale du film est éloquente et est que l'on n'est pas ce à quoi on nous destine, nos gènes, notre milieu - il n'y a pas de déterminisme absolu ! - mais on peut devenir ce que l'on souhaite - une leçon en adéquation avec le "rêve américain" mais pas vraie dans l'absolu !

Je ne voudrais pas vous spoiler mais on comprends à la fin qu'il n'y aura pas de films Wolverine après celui-ci - à moins d'un reboot !

Bref, c'est un très bon film de super-héros, catégorie de films qui se bonifie d'année en année avec l'expérience que prennent les scénaristes et réalisateurs sur ce genre de productions !

Précisons que Wolverine et les X-Men sont des personnages de la Twentieth Century Fox et non de Marvel Studios et de son MCU  (ce qu'on peut regretter  Car leur chronologie est un peu chaotique !).

A bientôt !

Logan - James Mangold
Read more

Star Wars - Clone Wars - Tome 7 : Les Cuirassés de Rendili

May 6 2017 Published on #Bande-dessinée, #Star Wars, #Comics

La série Clone Wars, publiée entre la sortie de l'Episode II et celle de l'Episode III, compte dix tomes et nous en sommes déjà à chroniquer le tome 7 : Les Cuirassés de Rendili. Evidemment, tout cela est désormais "Légendes" ! C'est principalement toujours Ostrander et Duursema qui sont à la tâche !

En fait, il y a deux intrigues majeures dans cette série de BD ! D'une part, on suit Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker sur les champs de batailles de la Guerre des Clones et d'autre part, on nous révèle les intrigues de Dooku et sa relation avec Quinlan Vos qui est en mission d'espionnage !

Ces deux plots se rejoignent dans le récit principal de ce tome 7 qui donne son titre à l'album. Rendili est une planète qui a rejoints les Séparatistes, néanmoins la République compte bien récupérer la flotte de cuirassés de la planète. C'est le même modèle que l'on retrouve lors du Vol vers l'Infini ou dans la Flotte Katana, un modèle assez obsolète mais ici enjeu de tractations !

Les intrigues se rejoignent car en effet, Obi-Wan retrouve Quinlan Vos qui a des informations à transmettre ! Les deux affrontent Ventress tandis que Jace Dallin, un officier, s'oppose à Mellor Yago pour récupérer les vaisseaux et mater une mutinerie !

On a aussi droit à un rancor dans ce tome et une allusion très furtive est faite au Jedi Jerec, qu'on retrouvera passé du Côté Obscur dans le jeu vidéo Jedi Knight !

Quatre autres récits - plus courts ! - complètent l'album mais ne vais pas m'éterniser dessus car ils sont très moyens !

On a d'abord "L'arme d'un Jedi" où un Anakin en formation se fait voler son sabre-laser par une des courtisanes du Roi Kashir ! C'est Obi-Wan qui la récupérera, prenant son apprenti en défaut et le sermonnant gentiment à la fin ! Sénario de Henry Gilroy et dessin de Manuel Garcia.

Puis, on a "Vagues de terreur" où Aayla Secura et Kit Fisto, par ailleurs très proche, presque amants, déjouent un complot séparatiste sur Kamino visant à propager un nano-virus touchant les clones ! Scénario de Milton Freewater Jr. et dessin d'Adriana Melo.

"La Lumière au milieu des Ténèbres..." est un récit de Jeremy Barlow, mis en images par Greg Tocchini où on suit un duo maitre/padawan Jedi qui se trouve face à une communauté de colons sur un astéroïde lesquels pratiquent le clonage ! Issue tragique pour les deux Jedi !

Enfin, le dernier récit, "Fantômes du passé" se déroulent entre la Prélogie et la Trilogie originale où on croise un jeune Han Solo qui tombe sur un Jedi qui se cache de la Purge, un Jedi qui a changé d'identité et que nous connaissons bien - et dont il est d'ailleurs question plus tôt dans ce même album même si les deux récits ne sont pas liés (non, pas Obi-Wan !). Cette fois, ce sont Jan Duursema et Dave McCaig qui sont à l'œuvre !

On approche tranquillement de la fin de cette série !

A bientôt !

Star Wars - Clone Wars - Tome 7 : Les Cuirassés de Rendili
Read more

Walking Dead - Tome 27 : Les Chuchoteurs

April 20 2017 Published on #Comics, #Bande-dessinée

On poursuit notre review de la série de comics Walking Dead qui a toujours quelques arcs d'avance sur la série-télé ! C'est le temps de la menace des "Chuchoteurs", ces survivants implacables qui revêtent des peaux de morts et voyagent en dirigeant les hordes  ! C'est aussi l'arc "The Whiperer War" en VO qui donne ce tome 27 chez Delcourt : Les Chuchoteurs !

Alexandria se prépare à la guerre ! Depuis quelques temps, Rick Grimes prépare les communautés à cette éventualité ! C'est Dwight, ancien Sauveur du Sanctuaire, qui mène les troupes sous la planification de Rick !

Ce tome marque aussi le grand retour de Negan - qui à la fin du tome 26, a commis un coup d'éclat contre les Chuchoteurs ! La guerre est désormais inévitable ! Negan regagne un peu de confiance et fait ses grandes retrouvailles avec Lucille, sa batte favorite - dont l'origine et la symbolique nous sont un peu dévoilées ! Un imprévu va cependant causer une grande peine à notre anti-héros Negan ! Le meilleur personnage de la série depuis le Gouverneur ! Plus ambigüe qu'il n'y parait !

Alexandria joint ses forces avec la Colline - de Maggie- et le Royaume - qui rechigne un peu ! Le Sanctuaire marque par contre des velléités de rébellion - ce qui augure de l'arc qui suivra cette "Whisperer War" !

Le moment de tension - outre les premières anicroches contre la horde et les Chuchoteurs - et où Dwight se montre un tacticien de génie - est l'assaut nocturne de la Colline - qui, au petit matin, n'est plus que ruines ! Maggie et les siens ont-ils survécus ? La couverture vous en donne un avant-goût !

Un tome tout en action mais avec sa part de charactérisation  ! Le dessin de Charlie Adlard n'est pas le plus beau qui se fasse sur le marché mais sert très bien l'intrigue, est très dynamique !

Je vous dis à bientôt pour le tome 28 - sachant que l'édition US n'a que 5 ou 6 numéros d'avance !

A bientôt !

Walking Dead - Tome 27 : Les Chuchoteurs
Read more
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>