Overblog Follow this blog
Administration Create my blog

Posts with #dc comics tag

L'Art de DC : L'Aube des Super-héros - Musée d'Art Ludique

July 19 2017 Published on #Comics, #Bande-dessinée, #DC Comics, #Cinéma, #Coups de coeur, #Musées

Lors d'un séjour récent - juillet 2017 - à Paris, j'ai fait un petit tour par le Musée d'Art Ludique. C'est un musée consacré à l'art contemporain dans ses incarnations jeux vidéo, comics, manga ou encore animation.

En 2017, se tient dans ce lieu l'exposition : "L'Art de DC : L'Aube des Super-héros" ! On y retrouve le fameux trio de DC Comics  : Superman, Batman, Wonder Woman et quelques autres, depuis leur genèse dans les années 1930 jusqu'aux récents développement du DCEU au cinéma !

Vous trouverez dans cette expo - qui m'a un peu rappelé, dans le style, "l'Expo Star Wars" d'il y a quelques années qui s'était tenue à la Cité du Cinéma ! - plus de 250 planches originales historiques - de Detective Comics, d'Action Comics, de Superman, de Batman, de World's Finest, etc, jusqu'a des arcs plus récents comme The Dark Knight Returns de Frank Miller ou Kingdoms Comes d'Alex Ross.

Le cinéma est aussi abordé avec près de 280 dessins de recherche ou de magnifiques concept arts, des costumes, des maquettes, des vidéos des cinéastes et des producteurs (Geoff Johns, Christopher Nolan, Zack Snyder...), des dessinateurs de comics (Jim Lee) ou des costumières (Michael Wilkinson, Cindy Hemming).

On a ainsi des documents sur le Superman de 1978 de Richard Donner, le Batman de 1989 et sa suite de  de  1992 par Tim Burton, les suites de 1995 et 1997, le projet de Superman avorté de Tim Burton de 1999 avec Nicholas Cage, le Superman Returns de  2006, la trilogie Batman  de Nolan et les films du DCEU : Man of Steel, Batman vs Superman : L'aube de la justice, Suicide Squad, Wonder Woman et Justice League. Par contre, on ne trouve aucune allusion au film Supergirl ou au film Catwoman  avec Halle Berry, ou encore au film Green Lantern, ce qui n'est pas plus mal vu les échecs artistiques et commerciaux de ces derniers films !

Enfin, il est aussi question des super-héros à la télé ! On retrouve la série d'animation Superman de Richard Fleischer de 1942, le Batman & Robin des années 1960, de Batman : The Animated Series de Bruce Timm de 1992 ou encore la série Wonder Woman des années 1970 avec la pétillante Lynda Carter.

Côté télévision, certains remarqueront  -et regretteront - que ne figure pas Lois & Clark : les nouvelles aventures de Superman, la série Flash des années 1990, les autres séries animées, Teen Titans en tête, Smallville bien évidemment et surtout toutes les séries récentes : Flash, Green Arrow, Legends of Tomorrow, Supergirl  ou Gotham.

On le voit les super-héros "diffusent" dans tous le transmédia, comics, films, séries-télé - citons l'influence dans le domaine plus général de l'art  - influence art-déco etc,...

Un autre reproche que je ferais à l'expo est certes de nous dire que ces héros ont 75 ans d'existence derrière eux et de multiples interprétations mais de ne pas nous expliquer qu'il y a plusieurs Superman, plusieurs Batman bref plusieurs Terre dans un multivers, de ne pas expliquer ce que recoupe l'"Age d'or, "l'Age d'argent",  d'éluder certaines histoires emblématiques comme Crisis on Infinite Earths ou Flashpoint (et là encore de passer sous silence le multivers. J'aurais aussi aimé des plaquettes sur les principaux artistes de comics !

Mais bon, ne boudons pas notre plaisir et rappelons nous que c'est une expo grand public. il m'a fallu 1 heure 30 pour en faire le tour !

Ces super-héros DC constituent des mythologies modernes. Superman possède le profil body-buildé des héros grecs et incarne en même temps la modernité - et aussi les peurs du temps comme la montée du fascisme à l'époque de sa création !

Superman, c'est aussi l'American Way of Life et l'espoir des millions  d'immigrés polonais, italiens, irlandais à Ellis Island. Comme eux, Superman est un réfugié - de la planète Krypton - et à ce titre aussi une figure biblique, un nouveau Moise, récupéré dans un "radeau de sauvetage" ! Superman est le surhomme de Nietzsche, qui repousse ses limites. Il est comme chacun sait une création  - d'abord dans un fanzine - de Jerry Siegel et Joe Shuster puis dans Action Comics #1 en 1938.

Le héros crée par Bob Kane et Bill Finger, Batman, s'inscrit dans la lignée des justiciers masqués comme Zorro ou Fantomas. Il n'a pas de super-pouvoirs comme Superman mais possède une fortune personnelle, une grande intelligence et il s'est entraîné intensément aux sports de combat. Après un traumatisme dans l'enfance, Bruce Wayne décide le crime dans Gotham City qui est le pendant nocturne de la Métropolis de Clark Kent/Superman ! Bruce Wayne/Batman décide en effet d'agir la nuit ! Son monde est beaucoup plus torturé que celui de l'Homme d'Acier et ces personnages - Batman et ses ennemis - flirtent avec la folie.

Il fallait bien une super-héroïne parmi tous ces homes. Wonder Woman est "la meilleure d'entre nous" et permets aux jeunes filles de s'identifier aux protagonistes de ce genre héroïque - encore que Diana Prince soit trop parfaite !? Avec elle, les codes des personnages féminins sont repensés - exit la petite amie - encore qu'elle formera souvent un triangle amoureux avec Superman et Batman !?

Wonder Woman montre que la femme peut s'imposer dans un monde tenu par les hommes et en même temps, son sexe est indifférent pour incarner la justice et la liberté ! Je vous parlerais prochainement du film Wonder Woman de 2017 de Patty Jenkins et du comics de 2010, Wonder Woman : L'origine de J. M. Straczynski.

Cette exposition nous montre la richesse du genre super-héroique ! A quand l'équivalent pour Marvel ! Une richesse à peine effleurée ici !

Je vous invite à lire mes billets passés et à venir sur DC comics et les films avec Warner Bros. Ces héros n'ont cessé d'être réinterprétés - avec un socle commun à chaque réécriture ! Avec The Dark Knight Returns de Frank Miller en 1986, un virage vers plus de réalisme - et plus de noirceur ! - époque oblige : - est amorcé dont on peut voir l'apogée dans la trilogie de Nolan, The Dark Knight, de 2005 à 2012 et les récents développements du DCEU !

Un héritage de 75 ans derrière nous mais et encore de nombreuses décennies devant nous si le réchauffement climatique ne nous tue pas !

A bientôt !

L'Art de DC : L'Aube des Super-héros - Musée d'Art Ludique
L'Art de DC : L'Aube des Super-héros - Musée d'Art Ludique
Read more

Suicide Squad - David Ayer

June 5 2017 Published on #Cinéma, #DC Comics

Suicide Squad, film de 2016, écrit et réalisé par David Ayer (le film de tank Fury), est un peu au film de super-héros ce que Les 12 salopards étaient au film de guerre ! En effet, on y recrute une bande de méchants pour accomplir des bonnes oeuvres en utilisant différents moyen de pression contre eux !

A l'origine, la Suicide Squad apparaît dans les comics DC pour la première fois en 1959 dans The Brave and the Bolt #25 puis possède sa propre BD à partir de 1987, Task Force X crée par John Ostrander (vous savez le gars des comics Star Wars !).

Par ailleurs, DC Comics tente de lancer son propre univers partagé au cinéma en concurrence au MCU de Marvel ! L'entreprise débute en 2013 avec le Man of Steel de Zack Snyder qui fut un beau succès ! Puis ça continue en 2018 avec Batman V Superman : L'aube de la justice , et encore Wonder Woman, Justice League en attendant Aquaman, Flash et Cyborg  !

Mais, en 2016, le film Suicide Squad vient s'inscrire dans ce DCEU ! Après la mort de Superman, une responsable nommée Amanda Waller craint une guerre des méta-humains ! Elle décide de recruter des "types aux pouvoirs" !

Il y a d'abord Floyd Lawton/Deadshot - joué par Will Smith toujours aussi charismatique ! Alors un super-vilain certes, un tueur à gages qui ne rate jamais sa cible mais qui a un point faible, sa fille, et une moralité : "jamais de contrat sur les femmes et les enfants" !

Il y a ensuite Harley Quinn, personnage emblématique, compagne déjantée du Joker ! Elle est interprété par la très sexy Margot Robbie ! Emprisonnée elle aussi dans un pénitencier de Louisiane comme les autres membres de la Suicide Squad, le Joker - joué par Jared Leto -  va tenter de la secourir lors de la mission du film - ce qui constitue une péripétie de plus !

Je passe rapidement sur les autres membres de l'équipe : Captain Boomerang, Killer Croc, El Diablo et Slipknot ! Toute cette petite bande sera dirigé par le colonel Rick Flag dont les arrières sont assurées par Katana, la ninja dont le katana aspire les âmes de ses victimes !

Signalons au passage des caméos de Batman - Ben Affleck -  et de Flash qui inscrivent le film bel et bien dans un univers partagé !

Quelle est la menace ? Il s'agit d'une sorcière pluri-millénaires, l'Enchanteresse, qui devait initialement faire partie de la Suicide Squad mais qui double Amanda Waller ! Au passage, cette méchante possède le corps de l'exploratrice; le Dr June Moon, compagne de Flag, laquelle est jouée par la jolie mannequin Cara Delevingne qu'on sera appelé à revoir en 2017 dans le Valérian de Luc Besson !

Voilà ! Nos héros vont se lancer dans une mission périlleuse, en cherchant davantage l'échappatoire que la rédemption, pour beaucoup d'entre eux ! Comme on peut s' en douter, les épreuves vont les souder !

La bande musicale vaut aussi le détour ! Citons pêle-mêle Eminem, des reprises des White Stripes, des Bee Gees ou de Queen ! Le Score enfin est composé par Steven Price !

Je dois dire que j'ai bien aimé ce film même si la critique a été assez dure avec lui ! Sans doute l'attente était trop grande ! Cela reste néanmoins un divertissement plus que passable à mon avis ! Toutefois le box-office de ce film a été plus que satisfaisant !

En tout cas, il y a une scène post-générique - qui annonce Justice League ! - qui vaut le détour à elle-seule !

Voilà ! On n'en a pas fini avec les super-héros - et super-vilains ! - de tout acabit !

A bientôt !

Suicide Squad - David Ayer
Read more

Catwoman à Rome... - Jeph Loeb & Tim Sale

November 29 2016 Published on #Bande-dessinée, #Comics, #DC Comics

Voici un album DC Comics consacré à une figure de Gotham City ! Non, pas Batman mais Catwoman dont le statut, entre super-héroïne et super-vilaine reste flou ! Et en fait, dans Catwoman à Rome..., scénarisé par Jeph Loeb et dessiné par Tim Sale, illustrateur au style si particulier, l'action ne se déroule pas à Gotham mais à Rome !

Car Selina Kyle se rend dans la cité plurimillénaires pour résoudre une énigme, obtenir des réponses sur ses origines et un secret de famille ! Elle est accompagnée pour cela par le Sphinx, aka Edward Nigma et va se frotter à la mafia !

Très vite, Selina et son alter-ego Catwoman vont poser des questions sur le Romain qui régnait sur la pègre de Gotham, c'est à dire Carmine Falcone et pour cela remonter à la source, en Italie et interroger le "chef des chefs" !

On (re)découvre le personnage de Catwoman dans cet album et on admire au passage ses magnifiques formes féminines mises en valeur par des tenues de cuir que ne renieraient pas les pratiquants du Sado-masochisme ! La belle vénéneuse utilise aussi ses talents de cambrioleuse/voleuse pour dérober une bague de pouvoir dans la Basilique Saint-Pierre ! Rien que cela !

Mais un ennemi mystérieux se mets sur sa route par le biais de sbires très dangereux ! Un ennemi qui a apparemment accès à tout l'arsenal des vilains de Gotham ! C'est un des points faibles de cet album car pour ma part avait deviné qui était ce méchant dans l'ombre ! Et pourtant, je suis très loin d'être un spécialiste du BatVerse - l'Univers de Batman !

Il est aussi amusant de constater la présence récurrente de Batman dans cet album mais uniquement sous la forme de rêves de l'héroïne ! C'est un point clé de l'intrigue, expliqué à la fin et qui montre aussi l'obsession de miss Kyle pour le Justicier à la chauve-souris !

Je ne suis pas particulièrement fan des comics DC - auxquels j'ai toujours préféré les productions Marvel - aussi mieux implantées historiquement en France depuis les années 1970 ! Mais cette histoire est plaisante et bien menée ! Cela reste un très agréable moment de lecture !

La prochaine fois, nous parlerons peut-être de Wonder Woman !?

A bientôt !

Catwoman à Rome... - Jeph Loeb & Tim Sale
Read more

Batman v Superman : L'Aube de la Justice - Zack Snyder

October 3 2016 Published on #Cinéma, #DC Comics

Man of Steel du même Zack Snyder, film de 2013, m'avait, à l'époque, déjà fait bonne impression ! Batman v Superman : L'Aube de la Justice en est la continuation et est censé lancer l'Univers partagé cinématographique DC Comics ! C'est le DC Extended Universe, en concurrence avec le Marvel Cinematic Universe ! Je craignais le pire avant de visionner ce second film de cette franchise - de 2016 - car les critiques n'avaient pas été tendres, en particulier venant de certains sites de fans - mais c'était déjà le cas avec Man of Steel et ça le sera aussi avec Suicide Squad !

Certes Batman v Superman n'est pas exempt de défauts ! Outre des incohérences, l'aspect brouillon de certains combats, le monstre final fait de CGI "dégueulasses", un fan-service trop appuyé, le film est globalement un peu brouillon et semble vouloir aller un peut trop vite en besogne à placer en un seul métrage ce que la concurrence - Marvel donc ! - a fait en une dizaine de films ! Néanmoins, le film est intéressants pas d'autres côtés et pas seulement la plastique de Gal Gadot ! Si on est bon public comme moi, certains des défauts sus-mentionnés paraîtront des points forts - ce qui est paradoxal, je vous l'accorde !

On suit le parcours de Superman après sa bataille dévastatrice pour Metropolis à laquelle on a assisté précédemment ! Le récit a un petit côté Civil War ! En effet, une sénatrice se demande de quel droit l'Homme d'Acier s'arroge le droit d'intervenir dans les affaires humaines tandis que certains commencent à le considérer comme un Messie, voire comme un Dieu ! Cela même mets notre héros dans un dilemme moral !

De son côté, Bruce Wayne, dont le drame familial est montré rapidement au tout début du film, combat le crime à Gotham City depuis 20 ans avec des méthodes punchy et pour le moins expéditives ! Du fait que durant toutes ces années, il a vu maints hommes droits passer du "Côté Obscur", il craint que le Superman du moment ne fasse de même un jour, de même que les autres méta-humains ! De plus, présent lors de la bataille de Metropolis - dont j'ai déjà du pointé dans le billet sur Man of Steel les parallèles avec le 11-Septembre - Wayne a perdu des employés et des amis et a pris toute l'ampleur de la puissance du Kryptonien et des enjeux ! Équipé de sa Batmobile et de son Batwing, il va donc se mettre en tête de "neutraliser" Superman ! Sa démarche rappelle beaucoup celle qui était déjà la sienne dans le comics : "Justice League : La Tour de Babel" jadis chroniqué sur ce blog !

Ce dont Batman n'est pas conscient, c'est qu'il est manipulé par Lex Luthor - et Superman aussi dans une moindre mesure ! Luthor accède au vaisseau et au cadavre de Zod et est proprement maléfique du moins sociopathe ! A vrai dire, j'ai trouvé que l'acteur qui incarne Lex Luthor me faisait plus penser au Joker qu'à son personnage ! Il faut dire qu'il n'a sa "boule à zéro" caractéristique qu'à la fin du film !

Au casting, Henry Cavill reprends son rôle de Superman, tandis que le controversé Ben Affleck - jadis Daredevil - endosse al cape sombre de Batman ! Gros bonus, la belle Gal Gadot - dont vous aurez compris qu'elle m'a "tapé dans l’œil" - incarne l'amazone au lasso doré, Wonder Woman.

Voilà, je ne vous dévoile pas plus l'intrigue ! Le summum du film est évidemment l'affrontement entre les deux super-héros qui, dans la plus pure tradition des comics, tapent avant et discutent après ! Comme je vous l'ai dit, le film pose les premières pierres de la suite, à savoir Wonder Woman et Justice League - tous les deux en 2017 ! Mais les fondations de l'édifice tiennent-elles la route ? A vous de juger sans vous laisser influencer par les critiques de quelques rageux ! On a aussi droit à de petits caméos de Flash, Aquaman et Cyborg !

A bientôt !

Batman v Superman : L'Aube de la Justice - Zack Snyder
Read more

Justice League - L'autre Terre - Morrison & Quitely

September 29 2016 Published on #Comics, #Bande-dessinée, #DC Comics

Avant de vous parler d'Ultraman et de ses acolytes, versions négatives de Superman et ses amis, quelques petits rappels préalables sur la Justice League of America !

Superman et Batman sont apparus à la fin des années 1930, bientôt suivis par d'autres super-héros ! C'est d'ailleurs le début du genre ! Par la suite, l'éditeur DC Comics décide de réunir tous ces personnages au sein de la JSA - Société de Justice d'Amérique ! Ce sont alors les héros de l'Âge d'Or !

Puis, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, les super-héros n'ont plus trop la côte ! Ils reviennent dans les années 1950/1960 avec l'Âge d'Argent ! Très vite, il est décidé que les héros des deux époques vivent dans des univers différents : Terre-1 pour la JLA et l'Âge d'Argent et Terre-2 pour la JSA de l'Âge d'Or ! En 1960, est en effet crée la JLA - la Ligue de Justice d’Amérique - puis en 1961, le Flash de l'Âge d'Argent rencontre son homonyme de l'Âge d'Or dans The Flash #123 ! C'est le début d'un Multivers ! JLA et JSA vont régulièrement se croiser !

Par la suite dans Justice League of America #29 et #30 - du duo Gardner Fox et Mike Sekowsky et datés de 1984 apparaît le Syndicat du Crime de Terre-3. Le récit que nous allons aborder aujourd'hui est plus récent et se nomme "Justice League - L'autre Terre" qui sauf erreur de ma part date de 2000 ! Il est scénarisé par Grant Morrison et dessiné par Frank Quitely, deux pointures des comics à qui l'on doit aussi chez DC Comics : "All-Star Superman" !

Une brèche s'est ouverte entre Terre-2 et Terre-3 ! Alexander Luthor de Terre-3 vient demander de l'aide à Superman, Batman, Wonder Woman, Flash et Green Lantern pour contrer ses ennemis ! Le terrible Syndicat du Crime règne sur un monde exsangue ! Il est constitué d'Ultraman, d'Owlman, de SuperWoman, de Power Ring et de Johnny Quick, les pires des crapules !

En fait, Terre-3 est un monde inversé, un univers-miroir où le Mal a le dernier mot ! Constitué d'anti-matière, l'Histoire est différente dans le moindre de ses aspects même du point de vue de l'astronomie - la Terre tourne autour du Soleil dans l'autre sens ! - que de la biologie - les habitants ont le cœur à droite ! Les origins stories des équivalents maléfiques de nos héros sont également très différentes !

Les justiciers de Terre-2 vont essayer de ramener un peu de quiétude sur ce monde où la peur se vit au quotidien ! Mais hélas le Mal a ici - comme je vous ai dit ! - le dernier mot ! Pire ! Les méchants de Terre-3 vont envahir un temps Terre-2, provoquant pas mal de morts ! Mais en fait, il y a autre chose derrière tout cela ! En effet, une entité se cache à l'arrière plan et a orchestré tous les événements et la confrontation entre les deux équipes pour les éliminer d'une pierre deux coups ! Je ne veux pas vous spoiler mais si je vous dit "intelligence extraterrestre de niveau 12" ?

Voilà un bon comics ! Cependant, je n'aime pas trop le dessin de Frank Quitely ! Je trouve que ses personnages font trop testostéronés ! C'est particulièrement gênant pour Wonder Woman ! Wonder Woman, justement ! J'aurais peut-être l'occasion de vous reparler de la super-amazone dans un prochain billet !

Je vous dis à bientôt !

Justice League - L'autre Terre - Morrison  & Quitely
Read more

Green Lantern - Origines secrètes - Geoff Johns

March 20 2016 Published on #Bande-dessinée, #Comics, #DC Comics

Les Green Lanterns tirent leurs pouvoirs d'anneaux magiques - enfin magiques pas vraiment ! - et assurent chacun la sécurité d'un Secteur spatial. Hal Jordan, un pilote de chasse chevronné, va devenir le Lantern du Secteur 2814 après qu'Abin Sur lui ai confié son héritage !

Ce récit, Origines secrètes, est constitué des épisodes 29 à 35 de la série "Green Lantern", parus en 2008, scénarisés par Geoff Johns et dessinés par Ivan Reis. C'est une réécriture d'une "Origin Story", les origines de Green Lantern - qui reprends un récit de de juillet 1940 dans le comics Showcase #22 !

Abin Sur enquête sur une prophétie qui annonce que la Noirceur se répandra sur l'Univers à partir de la Terre. Il emprisonne le méchant Atrocitus et se rend sur Terre ! Mais Atrocitus, une sorte de démon, se libère et le vaisseau du Lantern - qui n'a plus confiance en son anneau - se crashe ! Abin transmet alors son anneau à Hal Jordan !

Hal Jordan est un Terrien dont le père, pilote de chasse, s'est crashé lors d'un vol d'essai. Hal a des rapports conflictuel avec sa famille et en particulier avec son frère aîné Jack. Sa fierté va même mettre en péril sa carrière, lui-même étant devenu pilote sur les traces du paternel !

La business-woman, Carol Ferris dirige une société d'aviation et croise la route de Jordan ! Là encore, Hal fait des étincelles !

Mais bientôt le jeune héros a d'autres choses à penser. Son anneau l'emmène sur Oa, le monde-mère des Lanterns au service des Gardiens de l'Univers où il subit un entraînement aux bons soins de Kilowog.

Par la suite, Jordan rencontre Sinestro, le plus grand des Lanterns, appelé à devenir sa Némésis, et reçoit son enseignement. Ensembles ils traquent Atrocitus qui est lui-même sur la piste de William Hand, un garçon fasciné par la mort, à l'origine possible de la Noirceur !

Au "final", Atrocitus est appréhendé mais l'histoire ne s'arrête pas là ! Hal Jordan va alors remettre en question l'autorité des Gardiens !

L'histoire d'Hal Jordan ne fait que commencer !

J'ai découvert ce super-héros avec un certain plaisir ! Belle BD, agréable à lire !

A bientôt !

Green Lantern - Origines secrètes - Geoff Johns
Read more

Superman : Les Hommes d'Acier- Grant Morrison

December 30 2015 Published on #Bande-dessinée, #Comics, #DC Comics

En 2012, après les événements de "Flashpoint" - où les héros de DC évoluent dans une réalité parallèle, une nouvelle continuité est établie, notamment pour Superman et c'est Grant Morrison qui se charge de nous la relater dans le comics Action Comics.

C'est donc une énième réécriture des origines de Superman qui officie à Metropolis en proie à l'hostilité des humains et notamment des militaires tandis que Clark Kent enquête sur un homme d'affaire/politicien véreux Glen-Morgan !

Luthor est associé avec le général Lane, le père de Lois et une armure anti-extraterrestre, Delta-Zéro, enfilée par John Corben ! Mais voilà qu'un mystérieux extra-terrestre, voulant préserver les civilisations en les "collectionnant", pirate l'armure et réduit Nouvelle-Troie, le centre des affaires de Metropolis pour la mettre en bouteille comme Kandor, la ville kryptonienne jadis ! Ce Collectionneur a différentes identités : Brainiac sur Krypton et Internet sur Terre !

Superman sauve les humains et se voit finalement remettre les clés de la ville !

Une bonne histoire de Morrison même si toutefois je n'aime pas trop le dessin de Rags Morales !

A bientôt pour de nouvelles aventures DC Comics ! J'avoue une préférence pour Superman et Justice League sur les autres héros de la maison !

Superman : Les Hommes d'Acier- Grant Morrison
Read more

Justice League : La Tour de Babel - Mark Waid

November 11 2015 Published on #Comics, #Bande-dessinée, #DC Comics

On retrouve la Justice League lors de sa reprise en main par Mark Waid en l'an 2000 accompagné des dessinateurs Howard Porter et Steve Scott.

Waid délaisse les intrigues multidimensionnelles chères à Grant Morrison pour tirer des histoires à partir des biographies des héros. Il commence par Batman ! En effet, depuis l'histoire "Silver Age" où un vilain nommé Agamemnon a retourné la Justice League vers le mal, Bruce Wayne tire des plans qui permettrait de neutraliser Superman, Wonder Woman, Green Lantern, Flash et consorts si ils devaient à nouveau mal tourner ! Il invente donc virus, nanobots et toxines diverses !

Mais voilà, l'ennemi de toujours du justicier de Gotham, Ra's al Ghul prévoit de diminuer la démographie humaine afin de préserver l'écosystème. il doit pour cela neutraliser la JLA et par le biais de Talia sa fille, il dérobe les projets de Batman pour neutraliser ses coéquipiers et ... les neutralise !

Parallèlement à cela, il active un émetteur, au sein d'une tour, qui modifie la perception humaine du langage et provoque la discorde et le chaos.

Nos héros vont donc avoir fort à faire - et pis que tout, feront-ils à nouveau confiance en Bruce Wayne ?

Une très bonne aventure de la JLA qui pose le problème de la confiance mutuelle que s'accordent les héros ! La Ligue est divisée ! Pour ma part, j'ai bien aimé !

A bientôt !

Justice League : La Tour de Babel - Mark Waid
Read more

Batman : La Naissance du Démon - Dennis O'Neil & Norm Breyfogle

March 19 2015 Published on #Bande-dessinée, #Comics, #DC Comics

Nous allons maintenant nous intéresser à Batman, le "Caped Crusader" qui se démarque par sa galerie d'ennemis tous plus improbables et psychotiques les uns que les autres : le Joker, Double-Face, l'Homme-Mystère, le Pingouin, Man-Bat...

Et surtout Ra's al Ghul !

Ra's al Ghul est un adversaire de Batman, immortel et voué à "sauver ou détruire l'Humanité". Il apparait sous la plume de Neal Adams dans le comic Batman #232 en juin 1971 et relance la ligne éditoriale plus sombre de Batman qui s'était enlisé dans les années 1960 dans de ridicules aventures avec des extraterrestres et autres scénarios téléphonés !

En 1992 parait un Graphic Novel qui raconte les origines de Ra's al Ghul par Dennis O'Neil et Norm Breyfogle - c'est le Batman : La Naissance du Démon dont il est question dans ce billet - et qui est présenté par Urban Comics dans le recueil "La Saga de Ra's al Ghul" avec une autre histoire dont je vous parlerais peut-être plus tard - ou pas ?!

A l'origine, ce méchant est un médecin qui subit une cruelle injustice et découvre les Ley Lines - qui concentrent l’Énergie mystique de la Terre - permettant la régénération des malades voire des morts ! Ra's al Ghul va traverser les siècles en utilisant cette "sorcellerie" avant de se confronter au Justicier de Gotham City !

Car cet immortel veut détruire l'Humanité, qu'il juge corrompu, pour mieux la régénérer ! Dans le Graphic Novel en question, il mène une course contre la montre pour trouver les Ley Lines et y creuser des puits - avant son ennemi Bruce Wayne !

Pour compliquer les choses, Ra's al Ghul a une fille, Talia, qui a une relation romantique avec Batman !

Le récit nous replonge 600 ans en arrière, au temps des Croisades, dans la "légende" de Ra's al Ghul !

Cela forme un récit envoutant et cruel !

A découvrir comme l'Univers DC comics en alternative à Marvel !

A bientôt !

Batman : La Naissance du Démon - Dennis O'Neil & Norm Breyfogle
Read more

Batman - Tim Burton

January 1 2009 Published on #Cinéma, #DC Comics

Le Batman sorti sur les écrans en 1989 - et oeuvre de Tim Burton - marque un renouveau du film de super-héros - depuis le Superman - de Richard Donner - toujours du côté de DC Comics !

L'ambiance crépusculaire de Gotham City se marie très bien avec les thématiques gothiques du réalisateur Burton. C'est une origin-story qui retranscrit bien l'aspect torturé du héros ! Dans cette ville, tout est pourri mais aussi exubérant !

Bruce Wayne, l'alter-ego de Batman, est joué par Michael Keaton - qui s'inscrit dans une longue série d'interprètes du personnage, d'Adam West à Ben Affleck. On assiste au meurtre de ses parents qui l'ont laissé solitaire et torturé, avec son seul majordome Alfred. Dès lors, va naître Batman, le héros chauve-souris qui traque les criminels la nuit dans les rues de Gotham !

On retrouve la BatMobile et le BatPlane ! Largement mis en avant par la promo !

Le film fut un succès même si les producteurs redoutèrent un temps que Tim Burton fusse trop inexpérimenté, n'ayant alors réalisé alors que le film Beetlejuice - avec le même Michael Keaton ! Le film trop kitsch ! En fait, non et ce premier Batman de la tétralogie des années 1990 fut un succès ! A tel point qu'en 1992, Burton réalisa la première suite, Batman : le Défi avant de passer la main ! Ce premier film fit aussi l'objet d'un merchandising effréné !

La distribution de ce film est prestigieuse ! Jack Palance, Kim Basinger, donnent la réplique à Keaton ! Mais on retiendra surtout l'étonnant prestation de Jack Nicholson qui en fait vraiment des tonnes en Joker, la némésis de Batman dans ce film - sous le maquillage ! Un personnage très déjanté - comme son acteur ? Et incroyablement nuisible !

Signalons enfin la Bande originale du film et particulièrement la chanson titre : "BatDanse" qui est signée du "Kid de Minneapolis", à savoir Prince - ici dans son travail le plus "commercial" ! Néanmoins, c'est très entraînant et pas dénué d'humour - noir ! - comme le film - ce qui allège un peu le côté dramatique qui serait trop pesant sans la touche d'humour du film !

Alors certes, le film a pris un coup de vieux devant l'interprétation plus réaliste d'un Christopher Nolan - et sa trilogie ! -  mais cela reste néanmoins excellent !

A bientôt !

Batman - Tim Burton
Batman - Tim Burton
Read more
1 2 > >>