Overblog Follow this blog
Administration Create my blog

Posts with #musees tag

L'Art de DC : L'Aube des Super-héros - Musée d'Art Ludique

July 19 2017 Published on #Comics, #Bande-dessinée, #DC Comics, #Cinéma, #Coups de coeur, #Musées

Lors d'un séjour récent - juillet 2017 - à Paris, j'ai fait un petit tour par le Musée d'Art Ludique. C'est un musée consacré à l'art contemporain dans ses incarnations jeux vidéo, comics, manga ou encore animation.

En 2017, se tient dans ce lieu l'exposition : "L'Art de DC : L'Aube des Super-héros" ! On y retrouve le fameux trio de DC Comics  : Superman, Batman, Wonder Woman et quelques autres, depuis leur genèse dans les années 1930 jusqu'aux récents développement du DCEU au cinéma !

Vous trouverez dans cette expo - qui m'a un peu rappelé, dans le style, "l'Expo Star Wars" d'il y a quelques années qui s'était tenue à la Cité du Cinéma ! - plus de 250 planches originales historiques - de Detective Comics, d'Action Comics, de Superman, de Batman, de World's Finest, etc, jusqu'a des arcs plus récents comme The Dark Knight Returns de Frank Miller ou Kingdoms Comes d'Alex Ross.

Le cinéma est aussi abordé avec près de 280 dessins de recherche ou de magnifiques concept arts, des costumes, des maquettes, des vidéos des cinéastes et des producteurs (Geoff Johns, Christopher Nolan, Zack Snyder...), des dessinateurs de comics (Jim Lee) ou des costumières (Michael Wilkinson, Cindy Hemming).

On a ainsi des documents sur le Superman de 1978 de Richard Donner, le Batman de 1989 et sa suite de  de  1992 par Tim Burton, les suites de 1995 et 1997, le projet de Superman avorté de Tim Burton de 1999 avec Nicholas Cage, le Superman Returns de  2006, la trilogie Batman  de Nolan et les films du DCEU : Man of Steel, Batman vs Superman : L'aube de la justice, Suicide Squad, Wonder Woman et Justice League. Par contre, on ne trouve aucune allusion au film Supergirl ou au film Catwoman  avec Halle Berry, ou encore au film Green Lantern, ce qui n'est pas plus mal vu les échecs artistiques et commerciaux de ces derniers films !

Enfin, il est aussi question des super-héros à la télé ! On retrouve la série d'animation Superman de Richard Fleischer de 1942, le Batman & Robin des années 1960, de Batman : The Animated Series de Bruce Timm de 1992 ou encore la série Wonder Woman des années 1970 avec la pétillante Lynda Carter.

Côté télévision, certains remarqueront  -et regretteront - que ne figure pas Lois & Clark : les nouvelles aventures de Superman, la série Flash des années 1990, les autres séries animées, Teen Titans en tête, Smallville bien évidemment et surtout toutes les séries récentes : Flash, Green Arrow, Legends of Tomorrow, Supergirl  ou Gotham.

On le voit les super-héros "diffusent" dans tous le transmédia, comics, films, séries-télé - citons l'influence dans le domaine plus général de l'art  - influence art-déco etc,...

Un autre reproche que je ferais à l'expo est certes de nous dire que ces héros ont 75 ans d'existence derrière eux et de multiples interprétations mais de ne pas nous expliquer qu'il y a plusieurs Superman, plusieurs Batman bref plusieurs Terre dans un multivers, de ne pas expliquer ce que recoupe l'"Age d'or, "l'Age d'argent",  d'éluder certaines histoires emblématiques comme Crisis on Infinite Earths ou Flashpoint (et là encore de passer sous silence le multivers. J'aurais aussi aimé des plaquettes sur les principaux artistes de comics !

Mais bon, ne boudons pas notre plaisir et rappelons nous que c'est une expo grand public. il m'a fallu 1 heure 30 pour en faire le tour !

Ces super-héros DC constituent des mythologies modernes. Superman possède le profil body-buildé des héros grecs et incarne en même temps la modernité - et aussi les peurs du temps comme la montée du fascisme à l'époque de sa création !

Superman, c'est aussi l'American Way of Life et l'espoir des millions  d'immigrés polonais, italiens, irlandais à Ellis Island. Comme eux, Superman est un réfugié - de la planète Krypton - et à ce titre aussi une figure biblique, un nouveau Moise, récupéré dans un "radeau de sauvetage" ! Superman est le surhomme de Nietzsche, qui repousse ses limites. Il est comme chacun sait une création  - d'abord dans un fanzine - de Jerry Siegel et Joe Shuster puis dans Action Comics #1 en 1938.

Le héros crée par Bob Kane et Bill Finger, Batman, s'inscrit dans la lignée des justiciers masqués comme Zorro ou Fantomas. Il n'a pas de super-pouvoirs comme Superman mais possède une fortune personnelle, une grande intelligence et il s'est entraîné intensément aux sports de combat. Après un traumatisme dans l'enfance, Bruce Wayne décide le crime dans Gotham City qui est le pendant nocturne de la Métropolis de Clark Kent/Superman ! Bruce Wayne/Batman décide en effet d'agir la nuit ! Son monde est beaucoup plus torturé que celui de l'Homme d'Acier et ces personnages - Batman et ses ennemis - flirtent avec la folie.

Il fallait bien une super-héroïne parmi tous ces homes. Wonder Woman est "la meilleure d'entre nous" et permets aux jeunes filles de s'identifier aux protagonistes de ce genre héroïque - encore que Diana Prince soit trop parfaite !? Avec elle, les codes des personnages féminins sont repensés - exit la petite amie - encore qu'elle formera souvent un triangle amoureux avec Superman et Batman !?

Wonder Woman montre que la femme peut s'imposer dans un monde tenu par les hommes et en même temps, son sexe est indifférent pour incarner la justice et la liberté ! Je vous parlerais prochainement du film Wonder Woman de 2017 de Patty Jenkins et du comics de 2010, Wonder Woman : L'origine de J. M. Straczynski.

Cette exposition nous montre la richesse du genre super-héroique ! A quand l'équivalent pour Marvel ! Une richesse à peine effleurée ici !

Je vous invite à lire mes billets passés et à venir sur DC comics et les films avec Warner Bros. Ces héros n'ont cessé d'être réinterprétés - avec un socle commun à chaque réécriture ! Avec The Dark Knight Returns de Frank Miller en 1986, un virage vers plus de réalisme - et plus de noirceur ! - époque oblige : - est amorcé dont on peut voir l'apogée dans la trilogie de Nolan, The Dark Knight, de 2005 à 2012 et les récents développements du DCEU !

Un héritage de 75 ans derrière nous mais et encore de nombreuses décennies devant nous si le réchauffement climatique ne nous tue pas !

A bientôt !

L'Art de DC : L'Aube des Super-héros - Musée d'Art Ludique
L'Art de DC : L'Aube des Super-héros - Musée d'Art Ludique
Read more

Historial Jeanne d'Arc de Rouen

December 18 2016 Published on #Musées, #Moyen-âge, #Coups de coeur

La figure de Jeanne d'Arc reste attachée à la ville de Rouen où elle mourut sur le bûcher le 30 mai 1431, capitale du dûché de Normandie alors possession anglaise. Il est bien dommage que ce personnage quasi mythique se soit vu confisqué par un certain parti d'extrème-droite, le Front National, pour ne pas le nommer dans une démarche de la plus grande malhonnêteté intellectuelle !

Car Jeanne appartient à tous les Français, ne défendrait sûrement pas les valeurs d'intolérance du FN et est une figure internationale ! C'est ce qu'entends démontré l'Historial Jeanne d'Arc de Rouen; inauguré le 21 mars 2015,  dans l'ancien archevéché de la ville qui lui est consacré !

J'ai bénéficié d'un tarif de groupe de 6 euros 50 et pour ce prix là, la visite en vaut la peine ! La scénographie en sons et lumières est intéressante, oeuvre de Clémence Farrell ! Diverses salles se succèdent et une présentation animée s'allume et s'éteint au fur et à mesure que vous passez d'une pièce à l'autre : la crypte gothique, les anciennes cuisines, les combles etc...

Le thème du "spectacle" tourne autour des deux procès de la Pucelle, celui de 1431, à Rouen, dirigé par l'évêque Pierre Cauchon (ça ne s'invente pas !), à la solde des Anglais - procès truqué et orienté donc où Jeanne fut accusée de crime d'hérésie ! Il était en effet inenvisageable pour les ennemis de Charles VII de postuler que Dieu guidait cette jeune fille de 19 ans car cela aurait voulu dire avoir Dieu contre son camp et aurait entraîné des désertions de masse !

Vingt-cinq ans plus tard, il y eut un second procès où Jeanne fut réhabilitée ! Ce second procès, en 1456 donc, fut à l'initiative de Charles VII - qui s'était affirmé entre temps et du pape Calixte III. Ce procès fut instruit par Juvénal des Ursins et c'est lui que nous suivons dans la scénographie, sous les traits d'un comédien.

Ces deux actes juridiques furent amplement documenté et la visite reconstruit la vie de Jeanne à partir du travail des historiens !

On a donc un rappel de l'enfance de celle qui porta Charles VII sur le trône, enfance à Domrémy, point de résistances aux Bourguignons et aux Anglais dans le nord-est de la France, en Lorraine plus précisément. Là Jeanne, fille de laboureur, entendait des voix, celles de Sainte Catherine et de Sainte Marguerite ! La jeune enfant était particulièrement pieuse !

Le 25 février 1429, la Pucelle rencontre le Dauphin à Chinon et le convainc de la doter d'une armée pour aller délivrer Orléans ! Elle lui fait plusieurs promesse dont celle de délivrer Orléans et Paris, aux mains des Anglais, et de le faire couronner à Reims ! Elle tiendra toutes ses promesses et ce n'est pas une flèche reçue dans l'épaule lors de la prise de bastilles assiégeant Orléans qui ralentiront sa détermination !

Jeanne venait accomplir une ancienne prophétie qui avait dit qu'une femme perdrait le Royaume de France et qu'une Pucelle viendrait le reconquérir ! Jeanne dut aussi subir maints examens de théologiens - qu'elle impressionna au final ! - et démontrer sa virginité, qu'elle n'avait pas copulé avec le Diable telle une sorcière ! Jeanne passa dont tous les tests, obtint son armée et pris l'habit d'homme pour partir en guerre !

Jeanne d'Arc fit couronner Charles VII avec la Sainte Ampoule à Reims, le 17 juillet 1429 - après avoir "mis la pâté" aux Anglais à Patay ! Elle échoua à reprendre Paris où elle fut de nouveau blessée le 8 septembre 1429.

Dans les faits, il est établi que le nouveau Roi de France se montra trop timoré, prêt à des compromis sinon à des compromissions  et "lâcha" Jeanne, celle qui avait tant fait pour lui ! La Pucelle fut capturée à Compiègne par les Bourguignons, le 23 mai 1430 et livrée aux Anglais contre une rançon ! La suite fut le procès à Rouen évoqué plus haut !

Une très belle exposition donc ! Je regrette toutefois de n'avoir vu que trop rapidement les deux dernières salles - sur la postérité de Jeanne d'Arc ! - car des comparses de mon groupe ne pouvaient véritablement pas se priver de leur dose de nicotine plus d'une heure trente durée de la visite ! Je me suis rattrapé en achetant à la boutique de souvenirs trois Folio sur la Pucelle, un de Michelet, une étude des Duby sur les procès et un roman de Michel Tournier sur sa relation avec Giles de Rais (un compagnon de Jeanne pas évoqué durant la visite !).

Voilà ! Il est dommage - et dommageable ! - que la Pucelle ait fait de toujours objet de récupérations politiques ! De même, elle n'a pas eu de soeur violée par les Anglais sous ses yeux comme le prétends le très prétentieux film de Luc Besson ! Enfin, il n'est pas prouvé que ses derniers mots sur le bûcher ait été : "messieurs les Anglais, vous ne m'avez pas cru alors vous m'aurez cuite !". (OK je sors !).

Ce musée, très immersif, est selon moi une véritable réussite qui vaut le coup d'oeil !

On détaillera tous ces épisodes et la Guerre de Cent un dans de futurs billets - un jour !

A bientôt !

Historial Jeanne d'Arc de Rouen
Historial Jeanne d'Arc de Rouen
Read more

La Tapisserie de Bayeux

November 11 2016 Published on #Musées, #Moyen-âge

J'ai déjà eu l'occasion de commettre un billet sur "Guillaume et la Couronne d'Angleterre"  et vais cette fois vous parler de la Tapisserie de Bayeux proprement dite qui relate cet épisode de l'Histoire, la Bataille d'Hastings qui fête en 2016 ses 950 ans ! J'ai en effet visité son musée en ce 1er novembre 2016.

La Tapisserie de Bayeux est en en réalité une broderie de 68 mètres de long, composée de fils de laines sur une toile de lin. Elle a été nommée à tort "Tapisserie de la Reine Mathilde" car elle n'a pas été composée par cette dernière et est en réalité une commande de Odon de Bayeux aussi appelé Eudes, un des demi-frères de Guillaume pour la Cathédrale de Bayeux, ville dont il était évêque. On pense qu'elle a été produite en Angleterre selon les théories les plus courantes mais elle pourrait aussi avoir été crée en France !? On n'en est pas sûr !

La Tapisserie peut être considéré comme la première bande dessinée de l'Histoire ( si on mets de côté Lascaux !), datant du XIème siècle, entre 1066 et 1082. C'est un objet qui a des fins de propagande ! Elle fait l'apologie de Guillaume, pour en quelque sorte le légitimer d'avantage sur le trône d'Angleterre ! D'abord accrochée dans la Cathédrale de Bayeux, nouvellement édifiée à cette époque, elle visait aussi l'édification des fidèles en grande partie analphabètes ! Enfin, parce qu'elle montre le sort funeste d'Harold, elle se veut une leçon de morale sur ce qu'il en coûte de se parjurer devant Dieu !

D'autres thèses soutiennent qu'elle irait à contrario promouvoir les intérêts anglais car Harold y est présenté par endroits comme héroïque et valeureux ! Et en fait, il ne se serait parjuré que pour mieux défendre son pays !

Trois épisodes sont racontés sur cette oeuvre monumentale à tous les points de vue ! D'abord le début de l'ambassade d'Harold qui tourne mal puisqu'il dérive vers la Somme et est pris en otage par le comte Guy de Ponthieu. Ensuite, la guerre de Guillaume le Normand contre son voisin, Conan II de Bretagne et enfin l'épisode d'Hastings proprement dit !

Malgré des représentations dépourvues de perspectives, la broderie arrive à restituer l'impression de relief - au moyen des couleurs ! - et de mouvements !

La toile contient en outre de nombreuses phrases en latin !

La Tapisserie de Bayeux eut un destin mouvementé notamment lors de la Révolution française où elle failli servir de toile sur des chariot de ravitaillement pendant les guerres révolutionnaire ou de chiffons pour quelques fêtes de la République !

Pendant le Seconde Guerre mondiale, des érudits travaillant pour les Waffen-SS étudièrent l'oeuvre qui partie ensuite pour Paris et échappa de peu au voyage en Allemagne en août 1944 !

Le musée de la Tapisserie est assez bien conçu et a d'ailleurs été primé par le passé ! D'abord, au rez-de-chaussée, dans une salle à la luminosité et à la température contrôlées, la toile est exposée et vous en aurez une description détaillée au moyen d'un audioguide - comme on en trouve dans la plupart des musées !

Au premier étage, des salles d'exposition ! Vous saurez tout sur la conception, l'origine, la conservation, les techniques de broderie employées, le parcours de la Tapisserie. On trouve aussi des précisions sur le lignage des rois d'Angleterre, la Bataille d'Hastings (armes, tactiques, effectifs, déroulement...), les moyens de navigation, l'administration de Guillaume, les monuments de l'époque, le Domesday Book etc..

Enfin, au second étage, se trouve un cinéma qui viendra encore apporter un supplément d'information ou "enfoncer le clou" car la pédagogie vient par la répétition !

L'entrée vous coûtera aux alentours de 8 euros !

A bientôt !

La Tapisserie de Bayeux
Read more

La Fonderie Cornille Havarde de Villedieu-les-poêles

November 1 2016 Published on #Musées, #Sortie

Une nouvelle sortie pour moi et des amis en ce mardi 1er novembre 2016 ! Nous nous somme rendu à Villedieu-les-Poêles dans la Manche pour visiter un lieu de savoir-faire spécifique de la ville : la Fonderie de cloches Cornille Havard !

Cette Fonderie - qui est une entreprise familiale - est l"héritière d'une longue tradition qui remonte au Moyen-âge ! Dans un pays chrétien aux milliers de clochers, la demande en cloche doit être satisfaite ! A l'origine, ceux qui fabriquaient les cloches étaient itinérants et se rendaient sur les lieux où l'objet - plutôt massif et encombrant ! - devait être livré - donc au pied des églises et des cathédrales ! Puis, à la fin du XIXème siècle, avec le développement des chemins de fer, ces entreprises purent se sédentariser - les cloches pouvant alors être livrées partout dans le pays grâce aux trains et même à l'étranger depuis les ports ! L'Atelier Cornille Havard - qui emploie actuellement huit ouvriers - a été fondé en 1865, date de la création de la ligne de train Granville-Paris !

Ces ateliers - il n'y en a que deux en France, l'autre étant à Annecy ! - sont des lieux où les Compagnons exécutent leur savoir-faire ! Tradition et technologie y sont associées dans leur meilleur !

Chaque cloche possède un son spécifique qui est en fait la résultante du rapport entre son épaisseur et son diamètre ! Elles sont en bronze (donc un alliage de cuivre et d'étain) et plus la cloche est grosse, plus son son sera grave - et à diamètre égal, plus l'épaisseur est grande, plus le son est grave - si je ne dit pas de bêtises !

La visite à Villedieu-les-Poêles est bien sympathique ! En attendant votre guide - qui vous fera visiter l'atelier - vous aurez à disposition quelques petites énigmes ainsi que des cloches de tailles variables sur lesquelles vous pourrez tinter !

Notre guide était la très agréable Lorna - une jeune anglaise qui s'exprime dans un Français impeccable - et qui connaît bien son sujet ! J'ai cru comprendre qu'il y avait trois guides en tout.

Vous visiterez donc l'atelier - comptez une heure ! - et verrez donc ainsi les fours en briques dont le plus grand est là depuis 1865 - le tout sur une cheminée visible de l'extérieur avec ses 22 mètres ! La température de fusion du métal est de 1150°C et celui-ci, une fois fondu, s'écoule dans un moule dans une fosse ! Mais avant il faut fabriquer le moule !

Pour cela, on calcule le son que doit donner la cloche - sa note ! - pour d'abord former deux gabarits, un externe et un interne ! Puis, à partir de ces gabarits qu'on fait tourner tout autour du futur moule, on réalise ce moule en un mélange d'argile, de crottin de cheval et de poils de chèvre, une recette qui nous vient de l'Antiquité et des Egyptiens ! Le moule se compose de plusieurs parties emboitées les unes dans les autres, puis on va retirer la partie centrale et couler le bronze à l'intérieur !

A la Fonderie que nous avons visitée, on coule pas mal de cloches - j'ai retenu 500 kg pour déjà une bonne cloche mais certaines - et ce n'est pas rare, feront plusieurs tonnes ! Une cloche a une durée de vie de 250 ans et la cloche la plus grosse du monde est en Birmanie et elle marche encore contrairement à une autre cloche de même taille qui est en Russie !

On fabrique des cloches pour les rites chrétiens mais aussi des cloches pour l'Asie qui relèvent d'autres confessions et sont plus en forme de "bol de riz" !

Voilà ! Il y a toujours quelques sorties intéressantes à faire pas loin de chez soi !

Bientôt, je vous parlerais de la Tapisserie de Bayeux !

A bientôt !

La Fonderie Cornille Havarde de Villedieu-les-poêles
La Fonderie Cornille Havarde de Villedieu-les-poêles
La Fonderie Cornille Havarde de Villedieu-les-poêles
Read more

Le Chateau de Versailles et ses Jardins Musicaux

July 4 2016 Published on #Musées, #Histoire moderne

Lors du week-end qui vient de s'écouler - en juillet 2016 - j'ai eu l'occasion de faire une virée à Paris et de visiter le Château de Versailles avec un groupe ! C'est un des lieux les plus touristiques de France et le reflet d'une époque, celle de la Monarchie Absolue de Droit Divin !

Parlons un peu de l'Histoire de Versailles ! A l'origine, Louis XIII décide, en 1623 - 1624, d'édifier un petit pavillon de chasse sur ses terres de Versailles ! Mais le bâtiment est rapidement moqué ! Le Roi a alors recours aux service de son architecte Philibert Le Roy à qui il ordonne la construction d'une demeure plus grande. Le résultat a toujours l'apparence d'une grande demeure seigneuriale et donc rien d'exceptionnel ! Le "petit château de cartes", selon les termes de Saint-Simon, n'évoluera plus jusqu'à la mort du souverain en 1643.

Par hasard, le futur Louis XIV découvre Versailles pour la première fois en 1641 car son père l'y avait envoyé avec son frère pour échapper à une épidémie de petite vérole qui sévissait à Saint-Germain. Louis XIV y retournera dix ans plus tard pour goûter les plaisirs de la chasse puis régulièrement pour s'y divertir.

C'est véritablement à Louis XIV que revient la création de Versailles ! Le domaine est idéalement situé, ni trop proche de Paris, toujours prompte à se révolter, ni trop éloigné ! Versailles deviendra la résidence du pouvoir royal de 1682 à 1789 - avec une brève interruption entre 1715 et 1722.

Dans la Monarchie Absolue, le pouvoir émane du Roi. Louis XIV est le maître absolu, le Roi-Soleil ! A Versailles, tout tourne autour de lui ! Habilement, il va mettre au pas la noblesse qui est passée progressivement du modèle du seigneur féodal guerroyant à l'homme de cour, au courtisan ! La vie à Versailles est réglée selon des rites précis très codifiés, ce que l'on appelle l'étiquette ! Le Roi régule l'accès à sa personne, dispense les faveurs ! Tout est fondé sur le prestige et la représentation dans cette société du XVIIème siècle. Au summum de ce système, Versailles accueille entre 3000 et 10000 personnes, courtisans, ministres, fonctionnaires, valets etc...

En 1661, au début de son règne personnel, Louis XIV vient se distraire dans le relais de chasse de son père et ordonne les premiers aménagements de ce qui deviendra un immense ensemble ! Les travaux d'aménagements intérieurs sont confiés à Charles Le Brun et extérieurs à André Le Notre et ses fameux Jardins à la Française tout en régularité géométrique ! Le domaine est immense, s'étend sur plus de 830 hectares, et les Jardins sont agrémentés de nombreuses fontaines décorées de statues à Apollon, omniprésent et symbole du Roi ! On trouve aussi un peu partout des Dianes et des Hercules, des dragons et des chevaux...

La cour se fixe à Versailles mais aussi le gouvernement. Des dizaines de milliers d'hommes ont travaillé sur ce chantier et l'endroit est encore "envahi de maçon" lors de l'"inauguration" en 1682 ! L'ensemble architecturale s'organise autour de la chambre du Roi, laquelle est située en position centrale ! Versailles est aussi célèbre pour sa Galerie des Glaces, dispose de cinq chapelles et bientôt d'un Opéra (sous Louis XV) !

Louis XV succède à son bisaïeul, s'éloigne un temps de Versailles pour Vincennes puis y revient en 1722. Versailles est un "espace public" et l'on peut y croiser le roi lors de ses déplacements et même accéder à sa chambre lorsqu'il en est absent ! L'étiquette qui parait alors surannée devient alors trop lourdes aux successeur du Roi-Soleil ! Louis XV et plus encore Louis XVI et Marie-Antoinette, vont avoir tendance à se retirer en petits cercles dans leurs appartements privés les coupant peu à peu de la noblesse et des courtisans ! Marie-Antoinette va disposer de ses résidences personnelles un peu à l'écart, le Grand et le Petit Trianon !

A la Révolution, le château est vidé de ses meubles tandis que ses peintures partent au musée du Louvre. L'entretien laisse alors à désirer jusqu'à ce que Napoléon Ier puis les Rois Louis XVIII et Charles X restaurent l'endroit sans cependant en faire le siège du pouvoir ! On pense même détruire le château mais il est sauvé par Louis-Philippe qui, en 1833, le transforme en musée dédié "à toutes les gloires de la France" !

Versailles sera aussi le lieu ou sera déclarée l'Indépendance des États-Unis d'Amérique, où les députés de la Troisième République se réuniront dans la salle du Congrès pour élire le président de la République jusqu'en 1953, où sera signé le Traité de Versailles qui conclut la Première Guerre mondiale, Élisabeth d'Angleterre y sera reçue en 1957 puis le président Kennedy en 1961, un G7 s'y tiendra en 1982...

Voilà, je ne rentre pas dans le détail de la description des différentes ailes du château ni des espaces des Jardins pour vous laisser la surprise lors de la visite que ce billet vous a probablement donné envie de faire !

Le Château de Versailles est classé depuis 30 ans au patrimoine de l'Unesco.

A bientôt !

Le Chateau de Versailles et ses Jardins Musicaux
Le Chateau de Versailles et ses Jardins Musicaux
Read more

Arromanches 360 - Cinéma circulaire

June 19 2016 Published on #Musées, #Histoire contemporaine, #Seconde Guerre mondiale

Le cinéma circulaire "Arromanches 360" vous propose un expérience immersive dans la réalité de la Seconde Guerre mondiale et les événements dramatiques qui se produisirent en Normandie - "Les 100 jours de Normandie", depuis le Débarquement sur les plages jusqu'à la prise de la "Poche" de Falaise, il y a 72 ans !

Le complexe est situé sur les hauteurs d'Arromanches d'où vous avez une vue imprenable sur les vestiges d'un des deux ports artificiels installés par les Alliés. Constitué de caisson Phoenix immergés au large pour former une digue, ce port permettait aux navires de décharger à l'abri de la houle. Il y avait aussi des chaussées flottantes et des plate-formes suivant les mouvements de la marée.

Les premiers déchargement commencèrent le 14 juin 1944. En 100 jours, vont arriver à "Port Winston", 400000 soldats, 4 millions de tonnes de matériel et 500000 véhicules. On réalise alors l'ampleur de l'Opération Overlord et de ce qui a suivi !

Le port reste en service jusqu'au 1er décembre 1944 puis Cherbourg prend le relais ! Il reste encore aujourd'hui quelques caissons Phoenix immergés !

Le cinéma en lui-même propose une expérience à 360°, en qualité HD et son stéréo qui pulse ! Le documentaire en lui-même est constitué d'images d'archives et est l’œuvre de Daniel Costelle et Isabelle Clarke qui sont bien connus pour les magnifiques et puissants films de la série "Apocalypse". Il est émaillé de discours des grands hommes de l'époque, Churchill, Roosevelt ou De Gaulle et les bruitages y jouent une large part pour vous faire plonger dans cette reconstitution !

Ce film vous fera toucher l'intensité des combats et les pertes dramatiques que subirent les militaires et les civils de l'époque ! Inimaginable aujourd'hui ! Des villes comme Caen et Saint-Lô furent entièrement détruites !

Participèrent à ces opérations les Américains, les Britanniques, les Français, les Canadiens, les Polonais et bien d'autres Alliés. Les différentes unités alliées finirent par encercler les forces allemandes dans la poche de Falaise, en les contournant puis mi-août 1944 foncèrent, derrière les blindés du Général Leclerc, vers Paris !

Ce film, coproduit par le Mémorial de Caen, est un hommage aux combattants de toutes les nations et aux 20000 civils tués pendant cette bataille de libération de l'Europe occidentale qui a suscité tant d'espérances ! A n'en pas douter ces images sont poignantes et l'émotion sera au rendez-vous !

Les dernières images s'attardent sur le présent et rappellent ce que nous devons au sacrifice de ces hommes !

Voila! J'aurais l'occasion d'y revenir dans le futur dans le cadre de romans ou de films de fiction traitant de ces événements, ou encore lorsque je reprendrais ma longue série sur la Seconde Guerre mondiale pas à pas !

A bientôt !

Arromanches 360 - Cinéma circulaire
Read more

Le Haras national du Pin

May 22 2016 Published on #Nature, #Musées

On dit que le cheval est la plus belle conquête de l'homme ! C'est en effet un animal magnifique, racé, dont la relation avec homo sapiens remonte au néolithique. Si vous êtes amoureux de chevaux, une visite au Haras national du Pin, le plus ancien haras français, dans l'Orne, s'impose !

Les Haras nationaux furent crées en 1665, sous Colbert, pour remédier à la pénurie de chevaux du royaume et promouvoir les races françaises. Le Haras national du Pin vit le jour en 1714 sur un site idéal avec des pâturages et un bon approvisionnement en eau. Les premières écuries sont construites en 1715 et les premiers étalons arrivent en 1717. Les plans sont de Robert de Cotte et le Haras du Pin est surnommé le "Versailles des chevaux" ! Le tout est réalisé dans la tradition des Jardins à la Française !

Le Haras du Pin s'étend sur plus de 1000 hectares. Aujourd’hui, la mission de reproduction est transférée au secteur privé mais maintenue au Haras du Pin grâce à une coopérative d'éleveurs privés, la SCIC.

Le Domaine est géré par l'EPA (Établissement Public Administratif) Haras national du Pin, l'IFCE, l'ONF (office national des forêts) et l'INRA (Institut National de Recherche Agronomique) avec une ferme expérimentale avec plus de 1000 bovins.

Le Haras du Pin accueille plusieurs dizaines de milliers de touristes tous les ans ! Il propose des visites guidées, un Musée dans l’Écurie N°1 et un spectacle équestre - et aussi les célèbres jeudi du Pin. Certes le prix de l'entrée - 16 euros pour un adulte - commence à être conséquent mais cela les vaut largement !

Un mot sur le spectacle équestre dans le Manège de l'Aure ! Il est des plus réjouissants ! Présenté par le débonnaire Loïc, il se compose de numéros de dressage, de défilé, de numéros comiques, de voltige cosaque ! En ce moment, les artistes à résidence sont Laure Têtard (dressage de poney) et Morgan (voltige). A voir car cela vaut le détour ! Il dure 45 minutes environs !

A côté de cela, le Haras du Pin organise bien évidemment des compétitions - notamment en 2015 dans le cadre des Jeux Équestres mondiaux - propose des formations - en sellerie, maréchalerie, cavalier jeunes chevaux et attelages - et de la recherche génétique !

Un dernier mot sur ce qu'il y a à voir au Haras du Pin ! Les terrasses du château tout d'abord ! Puis la sellerie d'honneur et les voitures hippomobiles ! Enfin, les chevaux bien évidemment ! On trouvera de nombreuses races : le percheron - jadis utilisé dans les fermes comme animal de trait avant les tracteurs -, le pur sang arabe, l'anglo arabe, le selle français, le lipizzan, l'hanovrien, le trotteur français, le pur-sang anglais, le pure race espagnol... Au Haras du Pin se trouve également la tombe de Furioso, chef de race, pur sang anglais né en 1939, présent au Haras du Pin de 1946 à 1967, date de sa mort.

Pour la petite anecdote amusante, on trouve au Haras du Pin, Kheir le barbe arabe gris de huit ans, offert par le Président algérien Abdelaziz Bouteflika en 2007 au Président français,Nicolas Sarkozy, né au haras national de Chaouchaoua, à Tiret, en Algérie.

Bref, vous l'aurez compris la visite au Haras du Pin constitue un excellent moment. Je ne peux que vous la recommander !

A bientôt !

Le Haras national du Pin
Le Haras national du Pin
Read more

Le Château de Vendeuvre

April 10 2016 Published on #Musées

Voici une nouvelle idée de sortie, si vous êtes en Normandie, le Château de Vendeuvre, près de Saint-Pierre-Sur-Dives !

Pour 10 euros 90, vous aurez accès à 5 "visites" : le Château lui-même, le Musée des meubles miniatures, les cuisines du Château, la collection de niches et les Jets d'eau "surprises".

Le Château de Vendeuvre est un témoin de la vie au XVIIIème siècle. Il a en effet conservé tout son mobilier. Alexandre de Vendeuvre fut le descendant d'une des plus vieilles familles de Normandie, issue des comtes de Flandre. Il entreprend en 1741 la construction d'une "maison des champs" au goût du jour. Il s'octroie les services du célèbre architecte Jacques-François Blondel pour lui édifier sa résidence d'été.

Blondel va concevoir une décoration intérieure particulièrement raffinée. Le Château de Vendeuvre est le prototype des grandes demeures aristocratique de cette période.

Vous pourrez visiter les pièces du rez de chaussée, agrémentées de nombreux meubles d'époques : le vestibule, l'escalier, la Salle à manger, le Grand Salon, le Bureau, le Fumoir, les chambres... Durant la saison 2015 a lieu une exposition temporaire dans le Château : l'Orient à Vendeuvre qui montre toute la passion qu'eurent les gens du Siècle des Lumières pour l'orientalisme !

Au sous-sol, vous pourrez aussi visiter la cuisine sous son plafond voûté en pierre. Il y a tout pour la cuisson : tourne-broche rôtissoire, four de ménage, four à pâtisseries.

Dans la pièce à côté, figure la collection de niches d'époque pour animaux familiers, chiens et chats ! Ce fut aussi une mode qui pris son élan à la période moderne, celle des compagnons à quatre pattes. Mais l'Odyssée - avec le chien d'Ulysse, narre déjà la fidélité dont sont capables nos amis à poils !

Parcourez ensuite les nombreux jardins du château ! Jardins à l'anglaise, à la française, jardin exotique, labyrinthe, plan d'eau et laissez-vous surprendre pas les jets d'eau qui vous arroserons inopinément !

Il y a aussi la première collection mondiale de meubles miniatures ! Je ne vous en parlerais pas car ne l'ai pas vu n'ayant pris que le ticket pour 4 "visites" !

Intéressant donc mais peut-être un peu cher !

A bientôt !

Le Château de Vendeuvre
Read more

Le Mémorial de Caen - Cité de l'Histoire pour la Paix

February 24 2016 Published on #Musées, #Histoire contemporaine

Le Mémorial de Caen est le plus illustre des musées des plages du Débarquement, inauguré en 1988 par François Mitterrand et Jean-Marie Girault. Il est un témoin de la mémoire et un jalon pour la paix !

Il y a trois thématiques abordées au musée : la Seconde Guerre mondiale d'un point de vue global, le Débarquement et la Bataille de Normandie et l'après-guerre : la Guerre Froide ! Je vous renvoie par ailleurs aux articles que j'ai déjà produits sur ces sujets !

La Seconde Guerre mondiale a été une guerre totale qui fit 60 millions de morts dont plus de la moitié furent des civils ! C'est une première dans l'Histoire de l'Humanité. Le Musée revient sur les causes qui ont mené de la fin de la Première Guerre mondiale au début de la Seconde (Traité de Versailles considéré comme un "Diktat", crise économique...) puis montre l'extension du conflit de l'Europe au monde (avec les théâtres en Afrique du Nord, en Russie, dans le Pacifique). Il y a une très riche iconographie et de nombreuses pièces pour illustrer tout cela !

Une page poignante de cette exposition est le sort dramatique réservé aux Juifs par les nazis : la Solution Finale. La France de Vichy a sa part de responsabilités là-dedans et ce n'est que dans les années 1990 que le Président Jacques Chirac a reconnu celles-ci ! Là encore des objets témoignent, des extraits de discours d'Hitler etc... Bref, c'est glaçant et on peine à imaginer l'horreur qu'ont vécu nos grands-parents dans ce temps-là ! C'est aussi cela le but du musée : transmettre aux plus jeunes et notamment aux lycéens !

On nous parle aussi bien évidemment de l'effort de guerre, en particulier des Alliés qui finiront par reconquérir le terrain perdu, notamment à partir de 1943 et Stalingrad. Il est aussi question de la Résistance, de De Gaulle et de Jean Moulin !

Enfin, un bilan de la guerre est dressé : pertes humaines et dégâts matériels mais aussi redécoupage du monde - à Yalta - et création de l'ONU, droit de vote des femmes en France.

A vrai dire, j'ai effectué une visite du Mémorial de Caen dans le cadre de mes études de Philo, entre étudiants et lycéens ! En 1 heure 30, nous n'avons pu visiter que cette partie consacrée proprement au conflit - et encore en sautant de nombreuses pancartes tant ce musée est riche ! Je ne parlerais donc pas de l'expo sur la Guerre Froide qui fait suite à la WW2, ni celle sur le Débarquement proprement dit - mais j'aurais l'occasion de revenir sur tout cela dans le futur à l'occasion de films, de documentaires et de romans !

Ma série sur ce conflit n'est par ailleurs pas terminée et reprendras un jour !

A bientôt !

Le Mémorial de Caen - Cité de l'Histoire pour la Paix
Read more

Muséum d'Histoire naturelle du Havre

January 17 2016 Published on #Musées

Où peut-on observer un papillon comète de Madagascar, une collection de fémurs (humain, vache, chimpanzé...), des Nummulithes, des Ammonites - géantes ! - datant de 10000 ans, des Nautiles de 165 millions d'années, des Masques Fang du Gabon, des tambours, des Ichtyosaures, des restes d'Auroch, des Trilobites, des cerfs-volants, des flèches, des haches, bref autant des objets naturels que des objets artificiels ?!

Réponse au Muséum d'Histoire naturelle du Havre !

Ce musée a ouvert en 1881. Il regroupe aussi bien des collections d'archéologie, de paléontologie que des trésors issus de l'ethnologie, l'ethnographie ou la minéralogie ! Ce Musée est un hymne à la science et au savoir si utile à notre époque qui voit un retour de l'obscurantisme religieux !

Ce Musée a aussi subit des temps difficile car la totalité de ses possessions fut détruite lors des bombardements alliés en 1944 ! On fit alors, lors des décennies suivantes appel à des donateurs et le musée fut reconstruit pour finalement réouvrir en 1973 ! Il possède actuellement 250000 objets - tous ne sont évidemment pas exposés !

Lorsque j'ai visité ce musée, début janvier 2016, il y avait l'exposition "coulisses" qui s'axe sur une demi-douzaine de thématiques !

Il y a d'abord l'opposition "Visible/ Invisible". Dès l'entrée du Musée, vous êtes accueilli par un squelette de rhinocéros et un fossile de Campanule giganteum. La nature se donne déjà "à voir" !

Puis, c'est la thématique "Petit/ Grand" soit du Boson de Higgs jusqu'aux Galaxies. On vous présente des microfossiles. Continuez votre visite et vous découvrirez un Scarabée Goliath d'Afrique Centrale, le plus gros insecte connu, un lion d'Afrique empaillé (qui consomme 7 kilos de viande par jour et dont le cri porte à 8 km - du moins de son vivant !). Il y a aussi un python molure - que j'avais observé vivant au Zoo de Jurques ! - originaire d'Inde, de Birmanie et du Viet-Nam. plus proche de chez nous, la Taupe d'Europe, la Musaraigne (qui se nourrit de vers de terre et d'escargots), le Roitelet (un petit oiseau commun par chez nous !). Dans le domaine du petit, enfin, des Ostracodes et des Foraminifères ! Dans le domaine du grand, un squelette suspendu d'une variété de dauphin !

On passe ensuite au premier étage et la thématique "Connu/ Inconnu". En effet, certain objets qui arrivent au Muséum ont une origine qui demeure inconnue alors que tous les items sont dûment documentés par des savants ! Dans cette salle, une place est accordée largement à l'ethnographie ! Mais on trouve aussi des fossiles de poissons et de crocodiliens. On a également des ouvrages de plantes séchées, des herbiers ! une carte d'Australie de 1800. Pour l'ethnologie, on a des Statuettes Moai ( de l'Île de Pâques) et Baman (du Mali) et des Îles Salomon (dans le Pacifique), des Masques originaires aussi d'Afrique sont exposés, tels ces Masques Lwalwa (du Congo belge). Mais vous l'aurez compris, ce Musée parcourt en réalité les 5 continents !

On trouvera aussi des dessins exécutés par des Aborigènes, des Masques Wé et Bété de Côte d'Ivoire, une selle de dromadaire Touareg, des lames du Paléolithique moyen ! C'est aussi dans cette salle que l'on trouve une ruche ouverte sur l'extérieur !

Concernant la paléontologie, elle illustre le chapitre "Apparition/ Disparition" avec des fossiles de Stegosaures, une mâchoire d'Ours des cavernes (du Paléolithique moyen) et une dent de Mammouth. Ne soyez pas effrayé par un saisissant faux-gavial d'Afrique !

Il y a aussi une thématique "Sacré/Profane" qui concerne les objets artificiels ! On verra des Biface, des Grattoirs, un Poignard à Silex, un Couteau à Moissonner, datant du Paléolithique jusqu’au Néolithique moyen et final ! Citons pêle-mêle un Brassard du Vanuatu, une Herminette cérémonielle des Îles Cook, un Boomerang, des Fruits de Palmiers, une Proue de pirogue Maori finement ouvragée !

Enfin, il y a la thématique "Complet / Incomplet" car ces objets ne résistent pas toujours à l'épreuve du temps ! On trouvera des céramiques, une Météorite, de la Magnétite, des Dents de Mégalodon, de la Vannerie, un Salafon du Mali (instrument de musique), une Hache de l'Age de Bronze, une Antilope Bongo.

J'allais oublier le chapitre "Ici/Ailleurs" avec son Ara et son Butor et une collection d'Estampes si chères aux naturalistes !

Bref, en résumé, ce Musée vous sensibilise à ses problématiques à travers 7 jeux d'oppositions ! C'est intéressant et bien conçu ! C'est ouvert le dimanche et la visite est gratuite alors si vous aimez la science et êtes dans les parages ne vous privez pas !

J'en ai profité pour acheter à la boutique un livre de poche sur les révolutions scientifiques dont je vous ferais un compte-rendu prochainement !

En espérant ne pas vous avoir saoulé avec mon "inventaire à la Prévert", je vous dis ...à bientôt !

Muséum d'Histoire naturelle du Havre
Read more
1 2 3 > >>