Overblog Follow this blog
Administration Create my blog

Posts with #nostalgie tag

Speedball - Image Works

June 7 2017 Published on #Jeu vidéo, #Sport, #Nostalgie

Speedball est un jeu vidéo haletant, datant de 1988, porté sur Amiga et Atari ST puis sur Commodore 64, DOS, Master System et NES ! Il appartient à la catégorie des jeux de sports futuristes ! Pour ma part, comme vous le savez sans doute déjà, je possédais à cette période un Atari 520 ST et c'est sur cette machine que j'y jouais !

Il s'agit donc d'un sport futuriste qui oppose deux équipes et est un mix entre le football américain - pour la rudesse ! - et le handball ! Le ballon se porte à la main et les passes et les tirs se font au pied ! On peut tacler l'adversaire même lorsqu'il ne porte pas le ballon !

Ce jeu tire ses références du côté du Rugball qui nous vaut les meilleurs épisodes de l'anime Cobra Space Adventure ! Du côté du cinéma, je pense à Rollerball, autre sport futuriste violent et film de 1975 de Norman Jewison ! Mais Speedball, Rugball, Rollerball, chacun de ces sports futuristes a ses spécificités propres - mais la violence en commun !

Le terrain de Speedball influe sur le jeu - ressemblant à un gigantesque flipper avec ses bumpers ! Les rebonds de la balle dans ce terrain qui a la particularité d'être clôt apportent leur lot d'incertitude ! Il y a aussi des bonus à récolter sur ce terrain !

Les joueurs possèdent des compétences sous forme de chiffres, de statistiques, qu'il est possible de modifier en gagnant des matchs ! Car c'était là le grand intérêt du jeu, outre le mode deux joueurs, il y avait un mode "championnat" et un mode "coupe" !

Le jeu a été édité par Image Works et réalisé par les Bitmap Brothers : Mark Coleman (Graphismes), Steve Kelly (Programmation) et David Whittaker (Musique) ! A l'époque, quelques personnes - voire une seule ! suffisaient à faire un jeu alors qu'en 2017, ce sont des équipes parfois/souvent de plus de 100 personnes comme au cinéma  - d'ailleurs le jeu vidéo rapporte aussi souvent plus que le cinéma !

Speedball reçut de très bonnes critiques de la presse spécialisée au moment de sa sortie : "innovant, bien réalisé et passionnant en mode deux joueurs" !

J'avais trouvé la technique pour marquer des buts ! Il suffisait de s'approcher à quelques mètres du but par le côté et de tirer latéralement en pressant légèrement le bouton du joystick ! Moi qui suit généralement nul aux jeux de foot (voir mon billet sur Match Day II), je parvins néanmoins à gagner des parties de Speedball et à progresser dans le championnat !

A chaque fois qu'un jeu bénéficie d'une bonne musique d'ambiance je le dis et c'est la cas ici avec une soundtrack très rythmée et pêchue bien en adéquation !

Enfin, ajoutons pour conclure, que devant le succès de ce jeu, il y eut un Speedball 2 ! Mais n'y ai jamais joué à celui-là !

A bientôt !

Speedball - Image Works
Speedball - Image Works
Read more

Thundercats - Elite Systems

April 15 2017 Published on #Jeu vidéo, #Série télé, #Nostalgie

Thundercats est un jeu vidéo de plateformes adapté de la série animée Cosmocats ! Il sortit a l'époque, en 1987, sur Amstrad CPC, Commodore 64, ZX Spectrum, Amiga et Atari ST - et c'est sur cette dernière machine que j'y jouais à l'époque car il fit partie des deux premiers jeux dont je disposais sur mon Atari ST offert par mon papa pour récompenser l'obtention de mon Brevet des Collèges ! L'autre jeu était Beyond The Ice Palace du même éditeur, Elite Systems - autre jeu dont j'ai déjà parlé sur ce blog !

Par ailleurs, j'aimais beaucoup la série Cosmocats à l'époque, série peuplée de créatures et de races exotiques, bref une vraie série d'aventures - où Starlion en VF/ Lion-O en VO  menait les héros contre l'infâme momie Mumm-Râ ! Même si j'avais un peu honte d'avouer à mes copains de collège que je regardais encore des dessins animés à 15 ans ! Ce qui était une bêtise - car il faut toujours assumer ses goûts ! Dédicace à Pierre P. en passant qui lui était, à cet âge là, plus intéressé par Penthouse et Playboy (moi, cela m'est venu plus tard !).

Venons-en au jeu ! Mumm-Ra, l'ennemi des Cosmocats, s'est emparé de l'Oeil de Thundera ! Starlion doit le récupérer et pour cela traverser une dizaine de niveaux, épée d'Omens à la main, prêt à frapper sur les hordes d'hommes-bêtes, de chauves-souris, et autres oeils volants qui se dressent sur son chemin ! Il lui est toutefois possible, en collectant certains bonus, de bénéficier d'un fusil laser - pour tuer à distance ses ennemis !

Vous disposez d'un temps limité pour parcourir chaque niveau - environ 1 ou 2 minutes - avant que la mort ne se jette sur vous à la nuit tombée ! Un peu comme dans le jeu Rygar ! Le moindre contact avec un ennemi est mortel !

A un moment du jeu, vous serez amené à choisir dans quel ordre vous voulez accomplir les niveaux des élémentaires : eau, feu, air, terre ! L'un de ces niveaux est particulièrement long où vous devrez monter dans une sorte de "landspeeder" pour arriver au bout !

Un jeu qui s'avéra ardu pour moi et que je n'ai jamais réussi à finir ! Il y a la technique qui consiste dans certains niveaux à aller et venir pour collecter des "vies bonus" ou "extra lifes" ! Mais pas forcément payant !

Une musique assez entêtante accompagne ce jeu !

Cosmo...Cosmo...Cosmocats !

A bientôt !

Thundercats - Elite Systems
Read more

Donkey Kong - Nintendo

December 28 2016 Published on #Jeu vidéo, #Nostalgie

Quasiment un an après mon article sur Pac-Man, voici un article sur une autre légende du jeu vidéo, Donkey Kong !

Sur ce blog, je vous parle aussi régulièrement des ancêtres de ce loisir - le jeu vidéo ! - outre Frogger, Centipede, Space Invaders - car ils font parties de l'Histoire ! J'avoue avoir été accroc dans les années 1980 aux jeux vidéo puis m'en être un peu détaché dans les années 1990 et carrément dans les années 2000 - où je me consacrais plutôt à l'écriture et la littérature ! - et n'avoir jamais accroché aux consoles Playstation ou Xbox - à l'exception de la Game Boy/ du Game Boy ?

Donkey Kong est un des premiers jeux de plateformes du genre ! Il vit le jour en 1981 - et j'y jouais chez Serge, mon parrain, qui tenait un bar-tabac ! Le jeu introduit les personnages de Donkey Kong - avatar de King Kong  - et du plombier Mario - appelé alors Jumpman !

Notre plombier, à travers quatre niveaux, doit secourir une "demoiselle en détresse" - en escaladant des échafaudages, en grimpant à des échelles, et en évitant les tonneaux que lui balance dessus l'"âne-gorille"! Un scénario encore une fois simple mais déjà assez développé pour l'époque ! Un des premiers jeux qui suit un "schéma narratif complet" !

Donkey Kong est devenu une icône de la culture occidentale ! En fait, il est l'animal de compagnie de Jumpman et s'est libéré puis a kidnappé Lady ! Il est le méchant de l'histoire cette fois-ci ! Par la suite, dans les années 1990 - en mettant de côté toutes les incarnations de Mario, le personnage de Donkey Kong fut développé, notamment dans des jeux comme Donkey Kong Country, au côté de Diddy Kong !

Les quatre niveau comportent des variantes ! Ici, on a des tapis roulants, là des élévateurs et des boules de feu ou encore là huit crochets que l'on doit retirer pour faire s'écrouler la plateforme sur laquelle se tient le singe !

Un jeu qui fit la renommée de Nintendo ! Avec son style cartoon, Donkey Kong  fut l'œuvre du Japonais Shigeru Miyamoto, qui repoussa toujours plus loin les limites techniques !

Par la suite, donc, Mario et Donkey Kong devinrent des icones populaires, déclinés sur des boites de céréales !

Voilà pour cette page d'Histoire !

A bientôt !

Donkey Kong - Nintendo
Read more

The Great Escape - Ocean

January 20 2009 Published on #Jeu vidéo, #Nostalgie

Lorsque j'étais ado, j'eus différents ordinateurs et console ! D'abord tout gamin, j'eus un Vidéopac 7200 de Philips (Cocorico !). Ensuite, dans les années 1980, ce fut un Amstrad CPC 464 puis enfin un Atari 520 ST !

Par contre, je suis passé à côté des consoles Nintendo - hormis la première Game Boy ! -, Playstation et X-Box et cie !

Bref, je poursuis mon introduction de cet article ! Pour me procurer des jeux sur Amstrad CPC et Atari ST, je pratiquais l'échange de logiciels "piratés" avec les copains du lycée ! Parfois, j'achetais les softs qui me plaisaient - et aussi je les empruntais à la bibliothèque municipale de Caen !

Donc il me semble bien que The Great Escape, jeu vidéo en cassette, édité en 1986, fut un des softs empruntés à cette logithèque ! Un jeu qui devait me laisser fort perplexe car je ne parvins jamais à progresser dans le déroulement de son intrigue !

The Great Escape, développé par Denton Designs - justement au design si particulier avec ses seulement quatre couleurs (blanc, bleu, rose et noir) - et édité par Ocean,, s'inspire très largement du film éponyme, en VF La Grande Evasion avec l'idole Steve McQueen !

Vous incarnez un prisonnier de guerre dans un camp allemand de la Seconde Guerre mondiale ! Dans ce type de jeu, il y a toujours une phase d'exploration ! C'est en effet un jeu d'aventures. Vous devez trouver un stratagème pour vous échapper du camp !

Vous devez donc aussi éviter de vous faire remarquer en respectant les heures des repas ou des exercices ou encore le couvre-feu !

Pour ma part, j'avais trouvé un souterrain sous un des baraquements ! Mais il était bloqué à un moment - cela aurait été trop facile sinon... Je n'ai jamais trouvé quelle était la suite des actions à effectuer ! Il y avait néanmoins des objets à ramasser, des gardes à éviter ! En explorant, on s'apercevait bien vite qu'on était cerné de barbelés et de miradors, de chiens de garde et de patrouilles de matons ! Dure la vie de prisonnier !

Vous avez un drapeau sur la gauche de l'écran qui lorsqu'il est en bas du mat signifie que vous avez épuisé toutes vos chances ! La couleur du drapeau - vert ou rouge - indique aussi le niveau d'alerte du camp ou de votre prise de risques !

Graphiquement, donc c'est assez pauvre ! L'aventure est en 3D isométrique - avec scrolling pour les extérieurs mais pas pour les intérieurs. Je ne me rappelle plus si il y avait possibilité de sauvegarde ! (?)

J'y jouais donc sur Amstrad CPC mais le jeu était aussi disponible sur Commodore 64, ZX Spectrum et le système d'exploitation des PC d'alors, le DOS !

Un jeu dont je n'ai donc pas explorer toutes les possibilités car on tourne en rond et à l'époque, il n'y avait pas internet, ses forums et ses tips, astuces et soluces !

A bientôt derrière les barbelés !

The Great Escape - Ocean
The Great Escape - Ocean
Read more

Captain America and the Avengers - Data East

January 13 2009 Published on #Jeu vidéo, #Nostalgie, #Marvel

A la fin des années 1980 - début des années 1990, alors que les salles d'arcades allaient bientôt être supplantées par les consoles de salon de plus en plus performantes, plusieurs éditeurs, tels Data East, Capcom ou Konami, lancèrent la vogue des jeux d'arcades à 3 ou 4 joueurs simultanés, citons Captain Commando, Sunset Riders, TMNT - Teenage Mutant Ninja Turtles, The Simpsons, Aliens VS Predators ou encore Michael Jackson's Moonwalker, la liste est loin d'être exhaustive !

Dans cette veine, il y eu des jeux sur les X-Men et aussi, toujours dans l'écurie Marvel, le Captain America and the Avengers !

Je ne dirais pas grand chose de plus de ce jeu si ce n'est ici pour illustrer ce moment dans l'histoire vidéoludique, cette vague des jeux à 4 joueurs ! A cette période, il n'y avait vraiment que cela ! C'est aussi le moment où pris par mes études de biologie, je délaissais les salles d'arcades où je passais tous mes week-end, à mes 18 ans !

Captain America and the Avengers est une Beat them all de Data East, sorti donc sur Arcade en 1991. Par la suite, il est paru sur Game Gear, Mega Drive, NES et Super Nintendo. C'est un Beat them all certes mais qui alterne avec quelques scène de shoot them up !

Vous dirigez donc un des Avengers : Captain America, Iron Man, Vision ou Hawkeye, chacun avec ses pouvoirs voire formez une équipe de 4 avec 3 de vos amis ! Vous progressez dans des rues, des bois, des usines puis dans une base lunaires, en tabassant les sbires de Crane Rouge, le boss ultime derrière tout cela !

Il Y a plusieurs niveaux- 5 stages en tout, il me semble,  avec différentes phases à chaque fois ! et des boss intermédiaires issus des comics : le Laser Vivant, Klaw, Whirlwind, un robot Sentinelle, le Moissonneur, le Sorcier, le Mandarin, Ultron, le Controleur, Crossbones... Bref une belle panoplie de vilains !

C'est bien du Beat them up donc de la grosse castagne !

Le jeu auquel on joue pour se défouler ou simplement voir la fin et qu'on délaisse vite par la suite mais en ayant dépensé par mal de sous dedans - surtout si on joue à 4 !

A bientôt !

Captain America and the Avengers - Data East
Read more

King's Quest III - To Heir is Human - Sierra On-Line

December 16 2008 Published on #Jeu vidéo, #Nostalgie, #Heroic-Fantasy

La série des King's Quest est un ensemble de jeu d'aventures médiévales fantastiques, scénarisée et conçu par Roberta Williams. Nous allons nous intéresser ici à King's Quest III - To Heir is Human, le troisième opus donc qui date de 1986 et developpé par la société Sierra On-Line. A l'origine, ces jeux tournaient sur IBM PC.

Vous dirigez votre personnage au moyen d'une barre de texte - dans laquelle vous tapez vos instructions - en Anglais ! Par la suite, une équipe de fan a réalisé une version en point&click du jeu. C'est donc un système assez archaïque mais qui était le lot des premiers jeux d'aventures et jeux de rôles depuis l'ancêtre Tyrann.

Le titre du jeu est un jeu de mots sur "To err is human" - "L'erreur est humain" ! Il est question ici d'un héritier, le personnage que vous dirigez !

Un jeune garçon, Gwydion, a vécu toute sa vie comme le serviteur de Manannan, un vieux sorcier cruel et malfaisant qui l'exploite et le tue à la tâche. Gwydion sent cependant qu'un autre destin l'attend, et décide un jour d'échapper aux griffes de son sinistre maître...

Gwydion, parvenant à neutraliser Manannan, découvrira plus tard qu'il est en réalité le Prince Alexander, fils du Roi Graham et de la Reine Valanice, enlevé par Manannan alors qu'il n'était qu'un bébé. Il devra ensuite sauver sa sœur jumelle la Princesse Rosella d'un dragon à laquelle elle était donnée en sacrifice.

Il s'agit donc de découvrir le moyen d'échapper à Manannan en vous servant de son grimoire magique ! Mais le sorcier vous surveille constamment ! D'ailleurs, vous ne trouvez pas que ce chat a un comportement bizarre ?

Je jouais à ce jeu durant mes années lycées - entre 1987 et 1990 ! Nous disposions d'un local informatique avec d'antiques IBM PC - surnommé l'"Aquarium" et toute la bande de potes s'était mise à King's Quest III pour essayer d'en résoudre les mystères ! Cela reste un très bon souvenir pour moi !

Nous disposions aussi de la disquette de King's Quest II - mais j'avoue que je connais beaucoup moins bien ce jeu !

A bientôt au Royaume de Daventry !

King's Quest III - To Heir is Human - Sierra On-Line
King's Quest III - To Heir is Human - Sierra On-Line
Read more

Moon Patrol - Irem

November 27 2008 Published on #Jeu vidéo, #Nostalgie

Moon Patrol est un shoot-them-up de 1982 d'abord sorti en bornes d'arcades. Il est caractérisé par un défilement horizontal.

En effet, vous dirigez un véhicule de patrouille lunaire qui se déplace vers la droite de l'écran, peut accélérer ou ralentir et doit sauter par dessus les cratères, éviter les autres véhicules qui arrivent en face ou les engins spatiaux venus du ciel qui lui tire dessus !

Vous disposez de deux boutons de tir ! Un canon vous permet de tirer vers l'avant pour détruire ce qui arrive en face et un autre canon tire lui vers le haut pour éliminer les soucoupes volantes !

Vous avez aussi un bouton de saut pour éviter cratères, rochers et mines ! La moindre erreur est fatale et vous fait perdre une vie !

Au début des jeux vidéo, dans les années 1980, les shoot-them-up avec des vaisseaux spatiaux était monnaie courante ! On a ainsi eu Space Invaders, Galaga, Asteroids, Defender ou encore Moon Patrol. Ces deux derniers jeux partageaient la caractéristique d'un scrolling horizontal linéaire. Ils utilisent aussi la technique du "défilement différentiel", à savoir la présence d'un décor dans le fond qui défile moins vite et donne ainsi une illusion de perspective !

La musique est bien sympa aussi quoique que répétitive !

Le jeu fut bien évidemment porté sur les consoles et ordinateurs de l'époque ! Je ne détaille pas, vous les connaissez depuis le temps : Atari 2600, Apple II, Commodore 64, Atari ST, ColecoVision, ZX Spectrum puis plus tard :Playstation, PC, Dreamcast et Game Boy Color !

Une période "héroïque" pour le jeu vidéo ! Certes les jeux des années 2000 sont plus aboutis techniquement mais ont moins d'âme ! Encore que cela se discute !

A bientôt !

Moon Patrol - Irem
Moon Patrol - Irem
Read more