Overblog Follow this blog
Administration Create my blog

Posts with #sciences tag

La méthode - Tome 1 : La Nature de la Nature - Edgar Morin

September 19 2016 Published on #Essais, #Sciences, #Philosophie, #Coups de coeur

J'avais déjà eu l'occasion il y a longtemps de vous parler d'Edgar Morin à travers notamment son livre-manifeste, La Voie. Nous allons, à partir d'aujourd'hui, revenir sur chacun des six tomes de La méthode, sa grande oeuvre - avec aujourd'hui le premier volume : "La Nature de la Nature" !

Auparavant, dit Edgar Morin, l'univers était pensé comme un mécanisme d’horlogerie (Copernic, Newton), puis le chaos et le désordre firent leurs apparitions ! Ce sont les Lois de la Thermodynamique, la physique quantique, le concept de Big Bang ! Il se dégage au bout du compte que, contrairement à ce que l'on a d'abord pensé, l'ordre est l'exception !

Morin a bâti son œuvre autour de l'idée de "Pensée complexe" ! Dans cette optique qui pense les contradictions et les contraires, ordre et chaos s'articulent. L'ordre naît du désordre : collisions, "rencontres" permises par le bouillonnement chaotique ! De plus, l'ordre se régénère ! De l'atome, on passe à la molécule puis à la vie, aux sociétés et enfin aux idées : complexification donc !

De plus, la position de l'observateur nous place dans l'incertitude. Or depuis la "révolution copernicienne" opérée par Emmanuel Kant, la science s'est déplacée de l'objet vers le sujet !

Morin pense ensuite les "systèmes" : des systèmes atomiques au système social ! Là apparaît la notion d'organisation. Tous ces différents systèmes sont encastrés : le tout et les parties, avec son lot d'émergences et de contraintes ! Il existe même, ainsi, des "systèmes de systèmes" !

On a deux écoles de pensées, bien connues en sociologie par ailleurs, le "holisme" (Aristote) et le "réductionnisme" (Descartes) . On théorise selon différentes perspectives en effet ! Le "système" est aussi une "classification" de l'intellect. Il faut penser une nouvelle méthode qui pense les oppositions !

Par ailleurs, le système est en équilibre : organisation et désorganisation entre lesquelles il oscille ! Mais aussi régénération et dégradation, naissance et mort !

Il faut de plus penser l'action - par laquelle opère le système ! On a d'une part "praxis" (production) et "poesis" (création).

Descartes a pensé l'être-machine - et la dualité du corps et de l'esprit/âme ! Morin reprends cette thématique et théorise les machines : machines physiques (soleils par exemple !) et machines vivantes mais aussi mégamachines sociales et ses prothèses : les machines artificielles qui ne se régénèrent pas et qu'on a établit en parfait modèle de la machine ! Or il faut dépasser ce paradigme de la machine artificielle comme modèle car elle constitue en réalité une exception à partir de laquelle on a tort de penser ! La machine artificielle a de l'être mais pas de soi !

La rétroaction, la récursivité, le lien avec la régénération, le soi comme état stationnaire sont des caractéristiques des machines mais qui ne sont pas présentes chez les machines artificielles. Chez ces dernières, ce qui est régulé, c'est le fonctionnement et elles sont régénérés depuis l'extérieur (techniciens). A contrario, on a l'homéostasie des êtres vivants !Il s'agit de lier machine et idée de soi !

On a, de plus les systèmes ouverts et les systèmes fermés - chers à la thermodynamique, ce qui permet à Morin d'aborder des concepts comme l'entropie et l'information. Chaleur et dégradation ! Or les systèmes clôts n'existent pas ! Il y a toujours ouverture et fermeture ! Et aussi une dépendance écologique à l'environnement, même si les êtres vivants ont une autonomie de comportement.

Morin aborde ensuite longuement les problématiques de l'information. Il y a des rétrocontrôles négatifs (feedback) qui éliminent les déviances et des rétrocontrôles positifs qui relancent la poesis.

Le penseur de La méthode aborde aussi la question du temps dont il dit que le temps linéaire disparaîtra au profit d'un temps circulaire qui régnera - "éternel retour" du vivant notamment ! Pas vraiment ! Car si la vie est REcommencement, REproduction et REgénération, des changements apparaissent de manière subtile (mutations génétique).

Qui dit information, dit cybernétique ! Parmi les autres idées que Morin pose, il y a cette formulation de "formes tourbillonnaires" -métastables, dirait Bernard Stiegler ! Et avec la cybernétique, il existe des appareils" régulateurs" qui introduisent le concept d'asservissement ! L'Homme asservit la force de la Nature : le feu puis la forge, le moulin à vent et à eau, l'ère industrielle, la machine à vapeur, le nucléaire... Il y a un réel risque de technocratisation et de plaquer la pensée de l'ingénieur sur tout le social ! Il y a de plus une opposition entre finalité "vitaliste" et une finalité venue de la cybernétique, une finalité machiniste !

Morin établit qu'il existe une boucle épistémologique : physique/ biologie/ anthropo-sociologie dont les relations conduisent au besoin d'utiliser la Pensée complexe ! De même, le concept d’énergie émerge au XIXème siècle propre à l'industrialisation et déploie la mythologie de l'homme. On enlèves les âmes, les génies, les dieux comme principes générateurs et explicatifs pour se reposer sur la Science ! Penser mythique, puis théologique puis rationnelle !

Est ensuite introduit la notion d'organisation - avec celle de Néguentropie et toujours celle d'information ! Par exemple, entropie et dégradation des protéines sont régulées et corrigées par le caractère informationnel des gènes et de l'ADN ! Vie et mort sont étroitement mélés - voire le phénomène de mort cellulaire ou apoptose ou encore se reporter à la citation bien connue d'Héraclite : "vivre de mort, mourir de vie." ! Le Ying et le Yang en d'autres termes. Les êtres vivants sont des machines néguentropiques, qui se dégradent et se régénèrent, des formes particulières de la néguentropie !

L'auteur de ce tome 1 de la Pensée complexe montre ensuite les rapports entre matière/énergie et information, cette dernière étant un "caméléon conceptuel" ! Il y a quantité d'information qui est inférieure en importante à l'organisation de cette information. Le code génétique porté par l'ADN est un concept anthropomorphe qui engage l'humain ! Et puis, il y a la notion de programme - génétique notamment - qui est une notion issue des machines.

Dans le domaines des comparaisons douteuse, il y a celle du cerveau et de l'ordinateur dont on peut établir que celui-là n'est aucunement celui-ci ! Le cerveau n'est en effet pas digital mais analogique !

Vers la fin de l'ouvrage, Edgar Morin décrit les processus longs : apparition de la vie, sélection et adaptation du vivant, et là encore pensés dans le cadre organisation et information, couplage avec le codage par l'ADN et aussi de multiples rétroactions !

Voilà, j'ai essayé de synthétiser différents aspects de ce tome 1 : "La Nature de la Nature" de cette méthode ! Il y aurait beaucoup à dire encore ! A n'en pas douter voilà un ouvrage - une série d'ouvrages ! - très riche(s) et qui font autorité parmi leurs émules ! Une œuvre très riche et détaillée qui se veut refondatrice du savoir !

On se donne rendez-vous prochainement pour le Tome 2 : "La Vie de la Vie" !

A bientôt !

La méthode - Tome 1 : La Nature de la Nature - Edgar Morin
Read more

La Révolution transhumaniste - Luc Ferry

August 3 2016 Published on #Philosophie, #Sciences, #Coups de coeur

Luc Ferry fait partie, avec Michel Onfray, Bernard Stiegler, Edgar Morin ou Etienne Klein, de ces intellectuels français contemporains que je suis régulièrement et que j'aime bien lire ! Vous le voyez ce sont des styles et des pensées bien différentes ! Dans son dernier livre, La Révolution transhumaniste, Luc Ferry s’intéresse à l'évolution inévitable du monde, préférant regarder vers le futur pour l'anticiper voire l'encadrer, que de se complaire dans le pessimisme et le "c'était mieux avant" !

Ce futur qui ne manquera pas de bouleverser nos vies est abordé sous deux angles ! D'une part, on a la Révolution transhumaniste à proprement parler avec les fameuses NBIC (Nanotechnologies, Biotechnologies, Informatique et Sciences Cognitives) et d'autre part, on a l'"économie contributive" sur le modèle du Web (Facebook, Google) et des services tels que UberPop, AirbnB, modèle dont on nous dit qu'il devrait signer la fin du capitalisme mais pourrait en réalité se révéler encore plus ultralibéral - la "gratuité" générant alors des bénéfices considérables !

Le Transhumanisme ne relèverait bientôt plus de la SF tant les progrès de la science et de la médecine sont de plus en plus rapides ! Tout semble en effet s'accélérer et qui dit que d'ici un siècle où deux, nous ne pourrons pas vivre 200 ans et en parfait santé !? Mais avec quelles conséquences politiques, économiques, démographiques ? La médecine transhumaniste vise à l'amélioration de l'Humanité, plus seulement à guérir les maladies ! On ne peut toutefois pas parler d'eugénisme, souligne Luc Ferry, car contrairement au nazisme, on n'est pas dans un projet étatique et imposé visant à l'éradication des êtres ! Il s'agit d'améliorer la vie des individus en posant que la Nature n'est pas une norme encore moins un motif moral ! Mais ce nouvelle humanisme ne pousse-t'il pas encore plus loin l'individualisme en cours depuis la Révolution française, caractéristique tant décriée par Tocqueville ! Il s'agit aussi, avec le Transhumanisme, d'échapper à tous les déterminismes issus du matérialisme biologique ou historique ! L’éternelle problématique Nature et Culture !

Avec l'"économie contributive", ce serait une autre transformation de la société ! Les plus optimistes pensent que ce modèle nous ferait passer de l’égoïsme à la solidarité, de la propriété privée au droit d'usage - entre beaucoup d'autres choses ! Le théoricien Schumpeter parle de "destruction créatrice" par les innovations - les Trois Révolutions industrielles ! - qui supprime des quantités d'emplois - avant une phase créatrice qui "crée" de nouveaux métiers - ainsi l'exemple historique des paysans migrants vers les villes et les usines au XIXème siècle ! Nous sommes dans la révolution numérique à laquelle s'intéresse aussi Bernard Stiegler qui lui parle de "double redoublement épokhal" ! En réalité, ce modèle contributif pourrait voir une concurrence ultra-acharnée !

Luc Ferry est, me semble-t'il, assez favorable à tous ces changements et appelle à penser par delà optimisme - le "solutionnisme" - et pessimisme ! Ces questions engagent par ailleurs une réflexion supranationale !

Enfin, il fournit en toute fin de son livre un bref panorama des NBIC ! Ainsi les nanotechnologies mettent en jeu des nanorobots qui répareront la matière à l'échelle atomique ! Les biotechnologies permettront d'obtenir, pour tout un chacun, la cartographie de son génome complet - à des fins de dépistage puis d'améliorations par manipulations sur embryons - avec toutes les questions éthiques que cela suppose ! - tout ceci pour moins de 100 euros d'ici la fin de la décennie ! Les Big Data, recueillies notamment sur les réseaux sociaux (Facebook dont je suis un grand utilisateurs !) permettront de régler bien des problèmes - maladies, terrorisme, réchauffement climatique...) nous dit-on ! Enfin, s'achemine-t'on vers une Intelligence Artificielle forte - capable de conscience de soi et d'émotions qui à terme pourrait remplacer l'Humanité dans un scénario digne de Terminator !?

Ajoutons enfin que le Transhumanisme a ses adeptes - surtout aux USA ! - et ses opposants, notamment au sein des autorités religieuses ! En effet, à quoi bon promettre un Haut-delà si la science nous confère la vie éternelle ici bas !?

Voilà des questions aux ramifications phénoménales que le livre de Ferry bien qu'intéressant est très loin d'épuiser !

A bientôt !

La Révolution transhumaniste - Luc Ferry
Read more

Le Cerveau magicien - Roland Jouvent

May 16 2016 Published on #Sciences

Le Cerveau magicien - sous-titré " De la réalité au plaisir psychique" - est un ouvrage du psychanalyste Roland Jouvent qui allie des données de cette discipline avec les dernières découvertes en neurosciences !

Je ne vais pas tourner autour du pot ! Ce livre repose essentiellement sur une métaphore, celle du cheval et du cavalier !

Le cheval, c'est notre cerveau primitif, le cerveau limbique, hérité de l'animal au cours de l'évolution. C'est le siège de nos instincts, de nos réflexes et de nos émotions ! Vous avez sans doute entendu déjà parler du "cerveau reptilien" - c'est de cela qu'il s'agit !

La cavalier, c'est le cortex et ses zones associatives ! C'est le siège de notre intelligence et de notre réflexion ! Il va influer sur le cheval, le cerveau primitif en tentant de "colorer" nos émotions, de leur donner un sens, en réinterprétant. Entre les deux, cheval et cavalier, un intermédiaire, le cortex préfrontal !

Le cavalier est aussi un magicien car il veut donner du sens, écrire des histoires ! Il donne l'intentionnalité à nos actions.

Dans son ouvrage, Roland Jouvent revient aussi sur le phénomène de la mémoire qui est un phénomène adaptatif ! La mémoire n'est pas un disque dur ou une bibliothèque car les différents "feuillets" des livres de nos souvenirs se trouvent dans des étagères différentes - pour reprendre la métaphore de la bibliothèque ! Le travail du psychanalyste va être de travailler sur le sens, de réécrire l'histoire, le récit !

Voilà ! Je ne m'attarderais pas davantage sur ce livre ! De toute façon, je compte à un moment ou à un autre faire des études de psycho dans le cadre de mes recherches en sciences humaines ! Pourvu déjà d'une formation en neurosciences, dans les années 1990, c'est un sujet qui me passionne et lirais sans doute d'autres ouvrages là-dessus dont je ferais ici une recension !

En attendant, je vous dis à bientôt !

Le Cerveau magicien - Roland Jouvent
Read more

Newton et la science moderne

November 11 2015 Published on #Sciences, #Biographies

Voici maintenant quelques éléments biographiques sur Isaac Newton, ce génie scientifique anglais, père de la théorie de la gravitation et, avec Leibniz, du calcul différentiel.

Isaac Newton est né à Woolsthorpe, Lincolnshire, le 25 décembre 1642. Il fut par la suite surtout élevé par sa grand-mère maternelle après le remariage de sa mère, Hannah. Son père, Isaac, est décédé avant sa naissance. Après la mort de son beau-père, en 1653, le jeune Newton retourne vivre chez sa mère et va à l'école à Grantham.

En 1661, Isaac Newton entre au Trinity College de l'université de Cambridge. Il obtient une licence. L'épidémie de peste à Londres, en 1665, l'oblige à retourner à Woolsthorpe. En 1666, il développe nombre de ses idées fondamentales dans le domaine mathématique, l'optique, la mécanique et l'astronomie.

En 1669, Newton est nommé professeur lucasien de mathématiques au Trinity College en remplacement d'Isaac Barrow. Il écrit De analysi.

En 1672, il entre à la Royal Society où il présente un article majeur sur l'optique qui le conduira par la suite à un affrontement avec un autre membre de la société, Robert Hooke.

Durant toutes ces années, Newton est très introspectif. Il le devient encore davantage à la mort de sa mère en 1679.

En 1684, Newton est consulté par Edmund Halley sur les causes du mouvement planétaire. Ceci déclenchera chez le premier le projet des Principes.

C'est en 1687 que Newton publie les Principes mathématiques de la philosophie naturelle, ouvrage monumentale qui contient la plupart de ses idées sur la mécanique céleste et la gravitation universelle, offrant en outre une explication cohérente du phénomène des marées, de la précession des équinoxes et d'autres phénomènes naturels.

En 1689, Newton est nommé directeur de la Royal Mint (Monnaie royale) puis en 1703, président de la Royal Society. Un an plus tard, il publie Opticks sur la lumière et ses propriétés.

Depuis 1684, une querelle opposait Newton à Leibniz sur la paternité de l'invention du calcul infinitésimal. Dans les faits, Leibniz avait publié en premier mais Newton en aurait eu l'idée avant ! La Royal Society tranche en faveur de son président en 1714.

Isaac Newton meurt en 1727, riche et célèbre, le 31 mars. Il a droit à un enterrement en grande pompe à l'abbaye de Westminster !

On connaît le Newton de l'attraction universelle avec la légende de la pomme qui lui serait tombé sur la tête mais celui-ci fut aussi un mystique fervent, converti en secret à l'arianisme, lecteur et commentateur de la Bible et alchimiste assidu. Il possédait un caractère assez difficile par ailleurs, passant par des accès de folie plusieurs fois au cours de sa vie. Il était aussi un travailleur intellectuel qui besognait sur ses théories sans relâches, oubliant souvent de manger et de dormir.

Ces derniers aspects de Newton ont été mis à jour plus tardivement, à l'époque contemporaine, par la lecture de ses correspondances.

Quelques fois les mythes sont bien différents de la réalité et c'est le travail du chercheur universitaire d'éclairer nos esprits !

Je reviendrais certainement sur les œuvres de Newton dans un avenir plus ou moins proche ! En attendant, je vous dit comme de coutume à bientôt !

Newton et la science moderne
Read more

Evolution des Espèces vivantes - Généralités

May 28 2015 Published on #Sciences

Nous allons nous pencher aujourd'hui sur une question scientifique, celle de l'évolution de la vie et de la répartition des êtres vivants sur la Terre au cours des ères géologiques !

La Terre a environs 5 milliards d'années depuis que des poussières cosmiques, sous l'effet de la force gravitationnelle du Soleil s'amalgamèrent en corps céleste ! Passons sur les nombreux phénomènes géologiques de ces changements et venons en directement à l'apparition de la vie !

A l'origine, la Vie apparait dans la Soupe Primordiale, c'est à dire le milieu aquatique, les océans de la planète. Les molécules organiques - probablement apportées par des météorites - ont précédé les premières cellules procaryotes (sans noyau).

Des naturalistes ont, au XVIIIème et XIXème siècle, établit la phylogénie des espèces vivantes - leur arbre généalogique, citons Linné, Cuvier, Buffon, Lamarck, Geoffroy Saint-Hilaire et encore Darwin ! Ce ne sera pas cette histoire des sciences qui nous intéressera aujourd'hui !

Revenons à nos procaryotes qui apparaissent, il y a à peu près 3,5 milliards d'années. Ce sont des algues, des bactéries. Leur cytoplasme ne contient pas de structure spécialisée. Ces organismes rudimentaires sont pour la plupart d'abord autotrophes et réalisent eux-mêmes leur survie en tirant leurs ressource par leur moyens propres du milieu externe ! Ainsi le CO2 - gaz carbonique - résultant de l’activité volcanique va être - par le biais de la photosynthèse, transformé en O2 - oxygène - qui possède un plus grand pouvoir oxydant ! L'atmosphère se transforme peu à peu sous l'influence de la vie !

Il y a 1 milliard d'années, apparaissent les premiers eucaryotes - des cellules à noyau où l'ADN est sous forme de chromosomes.

Une extraordinaire prolifération de vie est atteinte il y a 600 millions d'années ! Les organismes multicellulaires sont apparus entre temps ! Ce sont des colonies de bactéries, mais aussi des éponges, des méduses, des vers, bref encore des invertébrés ! Tous ces êtres vivent encore dans l'eau ! Mais bientôt les plantes puis les insectes vont coloniser la terre ferme vers 420 millions d'années !

Les premiers poissons apparaissent il y a 500 millions d'années, les premiers amphibiens sortent aussi de l'eau il y a 350 millions d'années puis les premiers reptiles vers 300 millions d'années !

Il y eu au cours des quatre grandes périodes géologiques, six vagues importantes d'extinction - dont la plus connue est celles des dinosaures - et dont la sixième serait en cours du fait de l'Homme et de ses activités économiques : l'Anthropocène !

Les Vertébrés apparurent avec deux variétés de poissons, les Dipneustes pourvus à la fois de branchies et de poumons fonctionnels et les Cœlacanthes aux nageoires pentadactyles - à cinq doigts - préfigurant les membres !

Il y a 300 millions d'années, l’œuf est une grande innovation qui permet aux reptiles de s'affranchir de la reproduction dans les eaux - comme c'est encore le cas pour les batraciens qui retournent dans des mares donner naissance à leurs têtards !

Les Reptiles dominèrent toute l'ère Secondaire - entre 230 et 70 millions d'années avec les Dinosaures - dont la disparition longtemps imputée à la chute d'un astéroïde sur l'actuel Yucatan - pourrait avoir été plus progressive !

Par la suite, les reptiles se différencient en oiseaux avec l'Archaeopterix découvert dans des couches vieilles de 100 millions d'années. Pendant ce temps, les végétaux ont aussi évolués : lichens, mousses, fougères, gymnospermes, plantes à fleurs etc...

Un autre embranchement évolutif va survivre à la disparition des dinosaures - qui subsistent encore chez les crocodiles et les tortues - ce sont les premiers mammifères, d'abord des petits rongeurs qui vont incroyablement se diversifier, aboutissant en bout de chaine aux primates, hominidés et enfin à l'Homme ! Les Primates apparaissent il y a 70 millions d'années et les premiers hominidés il y a 7 millions d'années. Leur évolution continue ensuite à partir de de 3 millions d'années (habilis, pithécanthrope, erectus, sapiens, néanderthal, puis Cro-Magnon) !

On pourrait aussi considérer ces phénomènes sur les plans anatomiques - les plus simples comme le nombre de dermes, ou les plus complexes comme l'évolution du systèmes nerveux, de simples neurones, puis ganglions jusqu'à la chorde neurale et les cinq parties du cerveau chez les mammifères les plus développés ! Et ceci débouche sur la naissance de la conscience, conscience d'un monde qui ne nous a pas attendus !

Voilà, c'est un sujet inépuisable dont je vous livre ici seulement quelques prémices !

A bientôt !

Evolution des Espèces vivantes - Généralités
Read more

Un peu de science pour tout le monde - Claude Allègre

March 3 2015 Published on #Sciences

Sur bibliothèque-éclectique - le présent blog - on s’intéresse à tous les domaines du savoir ! Y compris scientifique ! Et la vulgarisation est une de mes passions - moi qui en 2000 et 2001 ai travaillé pour "Relais d'Science" et "Les Petits Débrouillards" qui animent des ateliers découvertes !

Je vais ici parler du livre de Claude Allègre - un homme que je n’apprécie pas particulièrement notamment pour son climatoscepticisme et ses "retournements de veste" politiques - mais qui a au moins le mérite de fournir un bon travail de vulgarisation !

Dans Un peu de science pour tout le monde, ouvrage paru en 2003, Allègre aborde différents domaines de la science - il est rappelons-le un géologue de renom et accessoirement un ancien ministre de l’Éducation nationale et de la Recherche sous Lionel Jospin ! - en particulier dans la discipline de la physique, de la chimie mais aussi de la biologie et de sa spécialité la géologie, disciplines qui découlent les unes des autres ! Entrons dans le détail - mais pas trop non plus !

Le chapitre 1 aborde la question des atomes, depuis Démocrite jusqu'à nos jours - et les découvertes du début du XXème siècle - sur lesquels l'auteur revient dans le chapitre 8 : "La révolution atomique" !

Puis, le chapitre 2 s'arrête sur ce génie des sciences - au caractère réputé difficile - , Isaac Newton, sa fameuse pomme - dans la continuation de Copernic(Révolution Scientifique de la Renaissance), Brahé, Kepler et Galilée et avant Einstein et sa Relativité. C'est l'Héliocentrisme puis la loi de la Gravitation ! La bagage scientifique de base de l’honnête citoyen !

La question de la lumière - onde ou particule ? - est l'objet du chapitre 3 ! Le chapitre suivant parle des triangles magiques ! On expose à chaque fois la théorie et des expériences célèbres !

Un des grands mystères de la physique est celui de l’Énergie - qui a permit la Révolution Industrielle avec le développement de la machine à vapeur. On parle au passage de Chimie !

S'ensuit après cela la présentation des phénomènes électriques - la Seconde Révolution Industrielle - et l'électromagnétisme, la radio etc... Sont évoqués les noms d'Ampère, de Faraday, de Maxwell, de Hertz - j'ai déjà commis un billet sur ce sujet !

Le chapitre 7 pose la question du hasard dans les phénomènes physiques et l'élaboration de la science statistique. Le déterminisme - le dessein ? - de la Nature n'est pas si évident - surtout à l'échelle atomique !

La chapitre 8 - je l'ai déjà mentionné - parle de la "Révolution Atomique" avec Thomson, Rutherford, Becquerel, la famille Curie, Bohr - puis sa suite la mécanique quantique avec Schrodinger, Heisenberg, Dirac, Pauli parmi tant d'autres !

Enfin, on ne peut pas ne pas aborder Einstein et la Relativité - dans un chapitre 9 étrangement assez court !

Des notions sur la biologie - avec l’Évolution de Lamarck à Darwin, la Génétique de Mendel, l'ADN, la biochimie, la biologie moléculaire - suivent ! Le livre se conclut sur des données de géologie !

Un ouvrage intéressant pour l'"Honnête Homme" - qui fournit un savoir de base qu'on approfondira selon ses envies ! Cependant, je soupçonne Allègre de se faire prosélyte et de plaider pour sa "paroisse", de vouloir recruter de futurs étudiants en sciences !...

Je vous conseille, pour ma part, de ne pas vous faire d'illusions concernant les débouchés des filières scientifiques - particulièrement pour les "faqueux" ! André Brahic, l'astronome, avec son sourire enjôleur, fait régulièrement la même propagande lors de ses passages télé pendant la "Nuit des Étoiles filantes". Mais comme m'a dit un jour un prof de biologie de ma Fac de Caen, il y a beaucoup de "déchets" dans les cursus scientifiques - c'est en effet de cette manière odieuse qu'on qualifie les courageux étudiants refoulés aux portes du Troisième Cycle - avec parfois 16/20 de moyenne générale - et qui finissent manœuvres, caissières, dans l’Éducation Nationale ou les médecines parallèles - mais en tout cas hors de la voie considérée comme "Royale" qu'est la Recherche - avec sa forteresse inexpugnable, le CNRS !

J'avais pourtant tenté de dénoncer cet état d’hypocrisie par un courrier poli et bien tourné et argumenté à une prof de maths qui se lamentait dans Ouest-France du désamour des jeunes pour les filières scientifiques mais cette "femme admirable" n'a jamais daigné me répondre !

D'un autre côté, les crédits à la Recherche sont constamment à la baisse, ce qui explique le peu de place ! Il est aussi vrai que les directeurs de laboratoire cherchent des bêtes rares - genre " j'ai eu mon bac à 12 ans et mon Master à 15 ans" - on nage en plein délire ! - et je regrette aussi ces dynasties de chercheurs et de médecins qui recrutent en priorité leurs propres enfants dans leurs équipes - où les fils de préfets pour obtenir une autorisation d'expérimenter sur l'animal (j'ai vu le cas et le directeur en question ne s'en est même pas caché !).

Ou si vous persistez à faire une carrière scientifique, partez plutôt à l'étranger (USA, Asie...) si vous le pouvez !

Sur ces mots qui viennent du coeur, je vous dis "à bientôt !".

Un peu de science pour tout le monde - Claude Allègre
Read more

Généralités sur les mécanismes du cancer

January 20 2015 Published on #Sciences

On pense généralement lorsque par malheur quelqu'un apprend qu'il a un cancer, que cet évènement survient brutalement. En réalité, l'apparition de la maladie - les maladies tant il existe de cancers différents - est le résultat de modifications délétères progressives. Ces phénomènes se jouent au niveau cellulaire et résultent de mutations ! Voyons de quoi il ressort !

La cellule est le lieu où se déclenchent les mécanismes du cancer qui modifie cette cellule. Il s'agit généralement de mutations dans des gènes qui vont faire que cette cellule devient proliférante, indifférenciée (immature) et immortel. Ces mutations touchent l'ADN - qui par le biais des ARN va donner des protéines qui ont une action cellulaire mais des accidents peuvent aussi avoir une origine épigénétique -touchant à l'"environnement" de l'ADN - par exemple touchant les histones, ces protéines qui compactent l'ADN ou les facteurs de réplication et de traduction.

La prolifération cellulaire "normale " est déclenchée par des facteurs externes : environnement des autres cellules, facteurs de croissance qui se fixent à des récepteurs sur la membrane de la cellule et activent à l'intérieur une phosphokinase qui fixe un atome de phosphore sur diverses molécules-enzymes qui, de cascade en cascade, vont conduire à la mitose (duplication de la cellule mère en deux cellules filles). Dans les cellules cancéreuses, cette phophokinase est sans cesse active et les cellules ne cessent de se multiplier, formant des tumeurs !

La cellule cancéreuse est immature. Au cours du cycle normal d'un organisme, les cellules se différencient pour remplir des fonctions précises. A partir des cellules embryonnaires, on aura des globules blancs, des hépatocytes, des cellules cardiaques, des cellules reproductrices, des hématocytes etc... La cellule cancéreuse est immature, en ce sens qu'elle peut encore devenir toutes ces cellules - elle garde toutes ses potentialités mais en réalité, ne se spécialise pas et donc ne peut remplir aucune fonction dans l'organisme !

Enfin, la cellule cancéreuse est immortelle. La cellule normale a la possibilité de se suicider - en réponse à un dérèglement par exemple ! On nomme ce phénomène "apoptose". Les mitochondries, des organites intracellulaires, liées à la respiration et qui fournissent l'énergie de la cellule, l'ATP, vont se fragmenter, l'ADN va être cisaillé etc.. Dans les cellules cancéreuses, les enzymes qui provoquent l'apoptose sont inhiber !

Le plus dramatique est la possibilité des cellules cancéreuses à former des métastases. Ces cellules anormales croisent et se multiplient, forment des tumeurs dont parfois des cellules se détachent, rejoignent la circulation sanguine et forment des tumeurs secondaires dans d'autres organes ! Ces métastases sont bien référencés : Les tumeurs mammaires ou de la prostate métastasent dans les os, les tumeurs du foie dans le tube digestif et celles du poumon dans les testicules... Les tumeurs prennent la place des tissus normaux et affaiblissent l'organisme.

On parle d''oncogène pour les gènes qui favorisent l'apparition de cancers et d'anti-oncogènes dans le cas contraire. Un oncogène qui mute provoque un cancer et un anti-oncogène produit une protéine qui ralentit la formation d'une tumeur.

Il existe des molécules qui réparent l'ADN lorsqu'il subit des mutations. Parmi les agents cancérigènes, il y a les rayons ultraviolets, les goudrons dans les cigarettes, l'amiante, certains produits chimiques et colorants. On en a recensé plus de 400 ! Il y a ceux qui provoquent des mutations et ceux qui permettent ensuite le développement de la maladie, respectivement cancérigènes et cancérogènes ! La molécule P53 joue un rôle centrale dans les mécanismes de l'oncogénèse car elle régule la division cellulaire ! Les virus peuvent aussi déclencher des cancers d'où l'utilité de se vacciner quand c'est possible !

Il existe heureusement de plus en plus de traitements pour freiner, voire guérir d'un cancer ! Les classiques : chirurgie, chimiothérapie (qui touche hélas aussi les cellules "normales" - d'où la perte des cheveux !), radiothérapie. On mets de plus en plus au point des traitements plus ciblés, plus "personnels". On peut aussi agir sur le réseau de vaisseaux sanguins (angiogenèse) que forment les tumeurs pour s'alimenter en nutriments ! De nombreuses voies de recherches sont en exploration constante !

A bientôt !

Généralités sur les mécanismes du cancer
Read more

Introduction à la pensée complexe - Edgar Morin

September 29 2014 Published on #Essai, #Philosophie, #Sciences

Il n'est pas facile de saisir le réel. En effet, celui-ci est caractérisé par la complexité tandis que les sciences - et la philosophie - ont une tendance à la simplification. Edgar Morin se fait le chantre de la "pensée complexe" et explique ici sa Méthode !

Cette Introduction à la pensée complexe est un essai-recueil qui regroupe une demi-douzaine d'articles et d'interventions. Morin y dénonce l'"intelligence aveugle", celle qui simplifie donc - et qui cloisonne les savoirs. Dans ce cadre, la pensée complexe est un nouveau paradigme et une nécessité !

Morin s'appuie d'abord sur la théorie de la thermodynamique et la deuxième loi de celle-ci, par Carnot et Clausius, qui suppose l'entropie et des systèmes clos. Or, il n'existe que des systèmes ouverts qui débouchent - interagissent - sur des systèmes d'ordres plus grands - qui sont aussi ouverts - et cela jusqu'à l'infini. Se pose aussi la question de l'auto-organisation et là la cybernétique peut nous apporter sa contribution même si elle est dépassée car s'appliquant à des machines et non des systèmes vivants !

Morin interroge aussi sur le sujet et l'objet, une prétendue objectivité. On a une séparation entre sujet et objet et on ne considère soit l'un ou l'autre mais jamais la relation entre les deux. Le sujet est mis en avant depuis Descartes et Kant a posé la connaissance subjective. Le monde de l'"en-soi" est inatteignable par nos sens et l'existence de la réalité demeure un pari. Le solipsisme nous guette ! Le savant ne doit pas mettre de côté sa personnalité mais considérer ses biais éventuels.

Il faut se méfier de la raison, dit Morin car elle peut vite verser dans la rationalisation qui consiste à écarter ce qui ne cadre pas dans le dessein général !

Morin pose ensuite l'action. A l'opposé du programme, rigide, il y a la stratégie, sans cesse modifiée par les données extérieures et nécessitant adaptabilité et ... complexité ! Nos actes sont modifiés par le "dehors" ! Là aussi, ils sont un "pari" !

Notre philosophe met donc en avant une philosophie de la complexité qui doit permettre de penser une nouvelle science, tenant compte de la complexité du réel et se méfiant des biais, des préjugés et des simplifications.

A ce titre, je trouve la pensée de Morin toujours aussi passionnante !

A bientôt !

Read more

Cinq leçons sur la psychanalyse - Sigmund Freud

September 20 2014 Published on #Sciences, #Essai, #Philosophie

Les premières années du XXème siècle voient la naissance de la psychanalyse. Dans ce contexte, en 1909, Sigmund Freud, le fondateur prononce ses premières conférences sur cette discipline à vocation scientifique dans le cadre d'un voyage aux États-Unis, à l'occasion de l'anniversaire de la Clark University (Worcester). Ce sont les "cinq leçons sur la psychanalyse" mises plus tard par écrit.

Freud y déploie un style qui va au-delà de la simple rhétorique car il s'agit de convaincre et pas seulement de persuader. Il argumente et pose une démonstration appuyée par des faits attestés.

Je vais tâcher de résumer ici très sommairement ce propos ! Rien ne remplace la lecture du texte, retraduit en 2009 !

Dans la première leçon, Freud insiste sur la contribution précoce du Dr Breuer, cofondateur de la psychanalyse. Il reviendra dans un autre texte sur ce fait en s'octroyant la seule paternité de la méthode !

Breuer s'est occupé de jeunes hystériques - en particulier Anna O. - dont la maladie n'avait pas de cause organique mais "psychologique". Il utilisa la méthode cathartique - et l'hypnose- pour trouver la cause des traumatismes psychiques et posa la théorie des états hypnoïdes.

Freud proposa une alternative à ces états hypnoïdes et posa l'idée d'un traumatisme vécu dans le passé, refoulé, et revenant à la surface sous forme de symptômes. Il s'agit de faire parler le patient pas libre association - malgré la résistance - et de mettre en lumière ce traumatisme, pour le critiquer, le sublimer ou l'assumer. Les causes du refoulement sont notre éducation, notre culture et la pression de la société. C'est ainsi que le docteur viennois expose le conflit psychique dans sa deuxième leçon.

Dans la troisième leçon, Freud revient sur l'interprétation des rêves qui sont aussi des manifestations de notre inconscient. Il évoque aussi le mot d'esprit, le lapsus, l'acte manqué qui sont autant de preuves de l'existence d'un inconscient !

Dans la quatrième leçon, le conférencier présente une théorie contestée et fort scandaleuse à l'époque : la sexualité infantile. Il expose les stades précoces de la sexualité (oral, anal...) et pose que nos penchants sexuels précoces sont les objets du refoulement, que les refoulements sont toujours liés - la pratique le montre - à des faits sexuels, réels ou fantasmés. Il est aussi question d'auto-érotisme. Ce fut, dans ce cadre, que fut formulée une critique à Freud - par Jung notamment, de tout réduire au sexuel !

La dernière leçon s'attarde sur la nature et la signification des névroses, les relations entre la maladie et la vie normale. Que faire avec ces/ses symptômes ? Il est aussi question d'art et de sublimation.

Voilà un texte qui pose les bases de la psychanalyse freudienne et constitue une porte d'accès dans ces théories et cette discipline de tout temps fort contestée !

A bientôt !

Cinq leçons sur la psychanalyse - Sigmund Freud
Read more

Star Wars Identities - L'Exposition

September 4 2014 Published on #Musées, #Star Wars, #Sciences

Lors d'un séjour à Paris, j'en ai profité pour visiter l'exposition Star Wars Identities - à la Cité du Cinéma dans le département de Seine-Saint-Denis, une exposition très bien conçue et très intéressante - pour le fan (dont je suis) comme pour le néophyte !

Cette exhibition est le fruit de la collaboration entre Lucasfilm et X3Productions, gage de sérieux. L'expo se tient en région parisienne jusqu'à la fin des prolongations - le 5 octobre 2014 - puis déménage à Lyon avant de probablement faire le tour du monde !

Le concept consiste à présenter, dans des vitrines, des objets, des costumes, des maquettes, des croquis, des storyboards ayant servis aux tournages des deux trilogies Épisodes I à VI - et même des documents de la série d'animation The Clone Wars.

Mais le tout s'articule autour d'un fil rouge - l'identité ! On nous explique que nous sommes le fruit de nos gènes et de l'environnement. On suit ainsi différentes étapes : nos origines qui découlent de l'espèce, des gènes, de nos parents, de notre éducation. Il y a aussi nos influences issues de notre culture, de nos mentors, de nos amis.

Enfin, il y a nos choix : occupations, personnalité et valeurs. Le visiteur assiste à une dizaine de petits films avec explications scientifiques (génétiques et psychologiques), illustrés par des exemples venus de la saga cinématographique - notamment les vies d'Anakin et de Luke !

Parmi les objets présentés, on verra le podracer d'Anakin, Han Solo dans la carbonite, les costumes d'Amidala, les armures de Boba Fett, des Stormtroopers, de Dark Vador, R2D2 et C3PO, le costume de Chewbacca, les maquettes du Faucon Millenium, des Destroyers impériaux, des Tie Fighters...

De nombreux croquis sont visibles : de Ralph McQuarrie, de John Mollo, de Joe Johnston, de Terry Whitlatch, de Dave Filoni...Bref, il y a tellement de pièces - avec un commentaire précis et exact - garantie offerte par la participation de Lucasfilm !

L'expo vous permet donc de (re)découvrir la genèse de la saga et en même temps de "composer" votre personnage Star Wars - le résultat vous est envoyé par e-mail !

C'est ainsi que j'ai le plaisir de vous présenter "Syric", Jedi Twi'lek, né sur Coruscant et ayant eu Yoda pour mentor, le parfait intellectuel - un peu mon alter-ego starwasien quoi !

Une expo qu'il est bon de voir d'autant qu'il existe un beau catalogue d'exposition - et des T-shirts - qui valent le détour !

A bientôt !

Star Wars Identities - L'Exposition
Read more
1 2 3 4 > >>