Overblog Follow this blog
Administration Create my blog

La construction de soi - Alexandre Jollien

June 30 2014 Published on #Philosophie

Par le passé, j'avais lu Le philosophe nu, précédent ouvrage du philosophe Alexandre Jollien mais, à l'époque, ne m'étais pas senti capable d'en faire un compte-rendu car le propos était dense et ardu !

Mais cette fois, je vous fais une recension de La construction de soi - un usage de la philosophie mais voudrait dire quelques mots en préambule à une analyse très brève !

On peut en effet s'interroger sur ce qui pousse les individus à s'intéresser à la philosophie.

Nous dépasserons les cas où il s'agit d'un simple amusement, de curiosité ou encore pour briller par ses citations dans les diners !

Philosopher peut être d'abord en vue d'acquérir la connaissance - et c'est alors une démarche épistémologique. Mais ensuite, cela peut consister à vouloir "vivre en philosophe". On est alors dans une démarche d'esthétique et de sculpture de soi chère aux philosophes de l'Antiquité et aussi à Michel Foucault sur la fin de sa vie et à Pierre Hadot.

Jollien présente son ouvrage comme une série de correspondances avec Dame Philosophie, Dame Frayeur, la Mort et des philosophes comme Boece, Epicure, Montaigne, Erasme, Schopenhauer, Spinoza et autres. Il aborde notamment la question de la souffrance, de la mort et de la peur de la mort.

Dans ces propos, le penseur Jollien veut dégager une philosophie d'après-guerre - et ne pas se complaire dans la justification de son handicap. Il s'agit bel et bien de panser/penser ses blessures et passer à autre chose.

Le mieux est encore de vous plonger dans cet ouvrage où sont commentées les concepts et pensées de grands philosophes qui peuvent être d'un grand recours.

Il s'agit d'acquérir une boite à outils philosophique !

A bientôt !

Read more

James Bond 007 - On ne vit que deux fois

June 29 2014 Published on #Cinéma, #Japon

James Bond est de retour - sous les traits de Sean Connery - dans ce film de 1967, On ne vit que deux fois - réalisé par Lewis Gilbert et qui constitue le cinquième opus de la série.

Le célèbre agent britannique du MI-6 semble pourtant mal engagé puisqu'il est "tué" dans la séquence pré-générique ! Mais il s'agit en fait d'un stratagème pour pouvoir enquêter librement sur des vols de vaisseaux spatiaux qui constituent une menace entre les deux superpuissances USA et URSS en pleine Guerre Froide. Bond est donc en réalité bien vivant, ce qui explique le titre et l'allusion à une deuxième vie !

Cet opus nous entraine au pays du Soleil Levant et nous fait découvrir les Services secrets japonais - menés de main de maitre par un certain Mr. Tanaka (de son prénom "Tigre"), organisation assez efficace aux protocoles éprouvés et à la rigueur héritée des samouraïs !

Il y a donc une "ambiance" japonaise tout au long du film : on découvre le sumo, les rites (les religions locales étant -rappelons-le - le Taoïsme et le Shintoïsme), les costumes traditionnels, l'habitat en papier de riz, la nourriture, le saké... Mais ne nous le cachons pas, c'est une "spiritualité" qui nous est montrée qui reste très superficielle, de pacotille et à la sauce hollywoodienne ! On n'est certes pas devant un documentaire ethnologique.

L'exotisme a cependant toujours été une composante des "James Bond" !

Tout comme les "James Bond Girls", ici des beautés asiatiques - hormis la présence de l’actrice Karin Dor ! Ces jeunes femmes - alliés ou antagonistes - ont des destins tragiques, ce qui est fréquent dans les films de la franchise ! C'est notamment le cas de Helga Brandt (jouée précisément par Karin Dor) que 007 tente de détourner. Elle est le "bras droit" de Mr. Osato, patron de Osato Chemicals, fer de lance de l'industrie florissante japonaise et couverture d'une organisation criminelle bien connue des fans de 007. Miss Brandt a des méthodes d'interrogatoires d'un genre particulier. Elle est en réalité le N°11 du Spectre, car c'est de l'organisation de Blofeld qu'il s'agit ici !

Blofeld qui est toujours accompagné de son emblématique chat - et qui ne tolère pas l'échec - et à pour cela recours à d'autres animaux - cette fois pas des requins mais des piranhas ! Cette ménagerie ne souligne-t-elle pas le côté bestial du Spectre et de son chef ?

Les services secrets britanniques fournissent toujours notre agent préféré en "gadgets" : la cigarette tueuse et la "Petite Nelly", laquelle donne lieu à une bataille aérienne entre cette ULM et quatre hélicoptères !

Le film se termine par une bataille rangée entre les hommes du Spectre et les "ninjas" de Tanaka (leitmotiv que l'on retrouve - la bataille entre deux groupes paramilitaires - dans Opération Tonnerre et Moonraker !). La base de Blofeld est investie mais celui-ci prend la fuite et reviendra dans le film suivant Au service secret de sa Majesté dans lequel Bond se lance à sa poursuite !

Enfin, signalons que Sean Connery retrouvera la culture japonaise au cinéma dans un autre film - qui n'est pas un James Bond - et qui n'est autre que Soleil Levant de Philip Kaufman, œuvre de 1993 où il partage la vedette avec Wesley Snipes.

A bientôt !

James Bond 007 - On ne vit que deux fois
Read more

La Belle et le Clochard - Walt Disney

June 29 2014 Published on #Cinéma, #Anime, #Coups de coeur

La Belle et le Clochard (Lady and the Tramp) est le 19ème long-métrage d'animation et le 15ème "Classique" des studios Disney. Il est sorti en 1955 et est une adaptation d'une histoire de Ward Green, Happy Dan, the Whistling Dog, parue en 1937.

Il s'agit d'une histoire de classes sociales qui se rencontrent - mais ici, il s'agit de chiens !

On a d'une part, la jolie "Miss Lady" - qui est une jeune chienne cocker spaniel anglais que Jim offre à sa femme Darling. Et de l'autre, on a "le Clochard", un chien errant courageux et malin. L'histoire se déroule dans un cadre victorien, en Nouvelle-Angleterre à la Belle-Epoque.

Nos chiens ont évidemment des raisonnements à la manière des humains et c'est assez amusant. Le récit est parfaitement ficelé et plaisant. Lady est la chouchou de ses maitres et a pour voisins et amis Jock, un terrier écossais et César, un vieux limier de Saint-Hubert - dont on dit, à tort , qu'il a perdu son flair ! Elle mène une vie de patachon mais s'inquiète un jour à la perspective de l'arrivée d'un bébé ! Les propos du Clochard - volontiers cruel mais lucide - ne sont pas pour la rassurer.

Finalement, un petit garçon nait et Lady a fort à faire pour le protéger de Si et Am les deux siamois infernaux de Tante Sarah. au passage, notons qu'il n'y a pas vraiment de méchant emblématique dans ce film comme la sorcière de La Belle au Bois Dormant ou le tigre du Livre de la Jungle mais plusieurs petits antagonistes et empêcheurs de vivre en paix : les siamois, Tante Sarah, le rat, les chiens de rue et la Fourrière !

Tante Sarah décide de mettre une muselière à Lady - pour protéger ses "chers petits chéris" - les véritables trouble-fête et la chienne cocker, prise de panique, se retrouve à la rue où elle recroise "le Clochard". Un idylle se noue dont la fameuse scène du restaurant italien "Chez Tony" et la dégustation des spaghettis est le moment d'anthologie ! Tendre et drôle à la fois !

Un film avec des moments surprenants pour un film pour enfants notamment la scène de la Fourrière où l'on sous-entend que l'on euthanasie les chiens - véritable "camp de concentration" pour animaux !

Au bout du compte, l'amour aura le dessus ! Le Clochard gagnera une nouvelle forme de liberté, la sécurité d'un toit par son comportement héroïque envers le bébé !

Un film que j'ai apprécié mais pas autant que mon neveu de 3 ans ! Ce billet t'est dédié, petit Keagan !

A bientôt !

La Belle et le Clochard - Walt Disney
Read more

Lincoln - Steven Spielberg

June 27 2014 Published on #Cinéma, #Biographie, #Histoire des Etats-Unis

En 2013, Daniel Day-Lewis reçoit l'Oscar du Meilleur Acteur pour son interprétation magistrale du président Abraham Lincoln qu'il incarne dans le film éponyme de Steven Spielberg. Le film Lincoln a, en réalité, été nominé douze fois aux Oscars 2013 et a aussi remporté celui du Meilleur Film. On retrouve John Williams à la bande originale. Parmi les acteurs, il y a en outre la vétérante confirmée Sally Field et Tommy Lee Jones en Thaddeus Stevens, ardent défenseur de l'égalité de toutes les "races".

On est loin ici des films d'actions à grands renforts d'effets pyrotechniques. On ne verra pas les champs de bataille, mais plutôt les discussions feutrées de salon pour faire passer des textes de lois et des traités de paix !

Le film s'attarde sur les derniers mois de la vie de Lincoln - vers la conclusion de la Guerre de Sécession qui dura de 1961 à 1965. Le président doit négocier âprement pour faire passer le XIIIème Amendement de la Constitution Américaine sur l'abolition de l'esclavage - au risque de voir le conflit se prolonger !

D'autant que le Grand Homme y a des enjeux personnels. Son fils aîné, Robert, désire s'engager les armes à la main et donc Lincoln fait passer l'intérêt général avant celui des siens au grand désespoir de sa femme (jouée par Sally Field, torturée).

Une reconstitution historique soignée et un film à projeter dans les écoles ! Néanmoins on peut polémiquer sur une certaine vision idéalisé de l'Histoire. L’intérêt du Nord était-il tant que les Noirs aient les même droits que les Blancs ou de priver le Sud de leur main d'oeuvre gratuite et assurer ainsi la domination du Nord en matière économique ? Cela a été écrit par nombre d'Historien et est loin d'être une ineptie ! La réalité est toujours très compliqué et il y avait sans doute des intérêts financiers sous un alibi humaniste ! Les deux motivations devaient être présentes en part variable selon les législateurs !

Bref, je n'en dirais pas plus sur ce film magistral. Je ferais sans doute un billet plus précis sur les événements historiques relatés dans de métrage - à l'occasion de ma série d'articles "Histoire des Etats-Unis" ou de mes chroniques sur les "Blueberry" !

Quoi qu'il en soit, Lincoln a payé le prix fort des libertés qu'il a autorisé à un grand nombre d'individus jusque là dans les chaînes !

A bientôt !

Lincoln - Steven Spielberg
Read more

Il faut beaucoup aimer les hommes - Marie Darrieussecq

June 24 2014 Published on #Littérature XXIème

Marie Darrieussecq, la normalienne, continue d'explorer les rapports hommes-femmes dans son treizième roman avec la plume incisive et tranchante qui la caractérise.

Après l'absence dans Naissance des fantômes, elle s'intéresse ici l'amour entre un homme noir, Kouhouesso, et une femme blanche, Solange (basque comme l'auteure). Des amours encore interdits il y a peu dans l'Amérique des années 1960 - et qui ne prêtent au cinéma corps qu'à des traitements sous forme de drames !

Le roman, d'ailleurs, est structuré en cinq parties - comme pour un drame classique et il y a dans ce livre à la fois des accents raciniens (le drame) et durassiens (L'amant de la Chine du Nord).

Nos deux amants sont - ca a son importance - des acteurs à Hollywood. J'ai déjà eu l'occasion sur ce blog de traiter de romans se déroulant à L.A. Ici, Darrieussecq mêle les noms réels (George Clooney, Matt Damon, Sean Penn) et les noms inventés (avec de fictifs acteurs ou actrices de Star Wars ou de Lost - ce qui m'agace un peu connaissant bien ces deux oeuvres !). Cela donne une impression de réel ! La plume de l'auteure se trempe dans un certain matérialisme dont la sensualité n'est qu'un aspect.

Kouhouesso planifie de tourner une nouvelle adaptation d'Au Coeur des Ténèbres de Conrad au Congo. Un retour aux sources ? La vision de ce "noir" de l'Afrique est tout sauf simple ! Il n'y a pas d'"Afrique", construction d'ethnologue selon lui mais des Afriques - de même qu'il n'y a pas une "Europe". Il n'y a a pas des "noirs", mais des Swahilis, des Bantoues, des Masais etc... De même, notre réalisateur en herbe est consterné par le discours simpliste et pitoyable de Sarkozy à Dakar, révélateur d'une vision manichéenne et rétrograde.

De fait, dans ce roman, le "racisme" est beaucoup plus perceptible lors du séjour des deux protagonistes principaux à Paris. C'est de plus un roman où il est question de maintes destinations : L.A., Paris, le Congo, Rio, Lisbonne...

Un roman prenant ! J'ai toutefois quelques petites réserves envers le style de Darrieussecq : il m'a fallu un petit temps pour être "dedans" ! En tout cas, j'ai préféré cette lecture à celle de Naissance des fantômes - un brin plus déprimante ! Dans ce dernier roman de l'auteure en date, il y a moins d'envolées lyriques et plus de "concret" !

A bientôt !

Il faut beaucoup aimer les hommes - Marie Darrieussecq
Read more

Walking Dead - Tomes 9 & 10 - Robert Kirkman & Charlie Adlard

June 23 2014 Published on #Comics

Une nouvelle phase du récit des survivants de Walking Dead s'ouvre avec les tomes 9 et 10 - qui sont en somme des histoires de transition - et qui correspondent très vaguement à la Saison 4 de la série-télé - du fait qu'il s'agit des lendemains de la fuite de la prison !

Dans le tome 9, "Ceux qui restent", on suit d'abord les péripéties qui surviennent à Rick Grimes et son fils Carl, lâchés dans la nature et à nouveau à portée des zombies. Ils en affrontent et en détruisent d'ailleurs un certain nombre !

Mais surtout, Rick se remets difficilement de la perte tragique de sa femme Lori et de son bébé des mains des hommes du Gouverneur lors de l'assaut tragique et décisif ! Va-t-il sombrer dans la folie ? il n'en est pas loin en tout cas et le "fantôme" de Lori, surgit de son inconscient, le hante. Dans ce monde, les survivants n'ont guère le temps de faire leurs deuils.

Le groupe de survivants des tomes précédents - du moins les survivants des survivants - finissent par se regrouper. On retrouve Dale, Andréa, Michonne, Maggie, Glen et Sophia... Le groupe se ressoude et fait face à l'adversité !

Apparaissent alors trois nouveaux personnages : Abraham, un ancien militaire, son amie Rosita, une hispanique et le "scientifique" Eugène. Eugène veut se rendre à Washington, prétendant y trouver la solution et le remède contre cette mystérieuse apparition de zombies ! Un nouvel espoir ?

L'équipe prend donc la route de la capitale - mais leur chemin rencontrera une Horde et quantité de nouveaux périls - dont les zombies sont le moindre ! C'est ce que raconte le tome 10 : " Vers quel avenir ?".

La série de comics Walking Dead - bien que très morbide sujet oblige voire parfois limite anxiogène - va de rebondissements en rebondissements et reste de très bonne facture. On est à la veille d'une nouvelle époque de l'histoire qui verra les enjeux changer d'échelle avec l’apparition de communautés humaines intereliées.

Mais nous n'y sommes pas encore et pour l'instant nos héros doivent encore survivre sur les routes !

A bientôt !

Walking Dead - Tomes 9 & 10 - Robert Kirkman & Charlie Adlard
Read more

Les Aventures d'Alix - Tome 5 : La Griffe Noire

June 23 2014 Published on #Bande-dessinée, #Histoire Antique

Après un billet général de présentation des "Aventures d'Alix" et deux billets sur "Alix Senator", je vais maintenant détailler quelques albums à commencer par le tome 5 - La Griffe Noire, album de 1965.

Alix est à Pompéi. La vie est douce mais bientôt bouleversé par une série d'attentats sur des notables. Ceux-ci ont été frappés par une Griffe Noire diluant un poison paralysant dans leurs corps !

L'aventure commence donc comme une enquête et Alix et Enak découvrent que les cinq victimes ont été mêlées à la destruction de la ville carthaginoise d'Icara suite à une série de malentendus ! C'est ainsi que la vengeance d'une secte d'adorateurs de Baal est en train de s'exercer !

Alix fait donc face à une sorte de grand prêtre de la secte, vêtu de sa robe noire et possédant de redoutables pouvoirs de suggestion hypnotique et une connaissance des poisons. La secte mène son œuvre à terme et fait six victimes soit une de trop, le jeune Claudius. Alix décide alors de s'embarquer avec un équipage et une troupe pour la côte Atlantique de l'Afrique afin de rapporter un contrepoison.

Notre jeune héros gallo-romain est aidé par Usumba, un "nègre" d'une tribu rivale qui va le mener à son village au coeur de la savane. Mais avant cela, Alix et ses gens devront affronter indigènes sanguinaires, bêtes sauvages et chutes d'eau mortelles.

Alix mets finalement la main sur le contrepoison mais en quantité insuffisante ! Des choix cornéliens vont donc devoir s'opérer !

Un des premiers albums d'Alix, scénarisé et dessiné par Jacques Martin. Un dessin hyper précis, des bulles surchargées pour une complexité scénaristique. Tout la patte à laquelle nous a habitué l'auteur de cette série dans l'Antiquité !

Voilà, bonne lecture et à bientôt !

Les Aventures d'Alix - Tome 5 : La Griffe Noire
Read more

Avengers - Tome 1 - Jonathan Hickman

June 22 2014 Published on #Coups de coeur, #Comics

Après le tonitruant event Avengers VS X-Men, Marvel a effectué un relaunch - donc a relancé ses séries au numéro 1 et en a lancé de nouvelles - sous l'estampille Marvel Now !

C'est l'occasion de renouveler les intrigues et on a assisté pour ce faire à un jeu de chaises muiscales entre les auteurs. Ainsi Brian M. Bendis qui opérait sur les Avengers, passe sur les X-Men et Jonathan Hickman, le maitre d'oeuvre des 4 Fantastiques - et de la série liée Secret Warriors - se charge des mêmes Avengers !

En France, c'est toujours - depuis plus de 15 ans - Panini comics qui édite les titres Marvel et donc la gamme Marvel Now ! Très récemment, l'éditeur franco-italien rassemble les récits de cette nouvelle gamme dans des albums à couvertures rigides sous le logo qui va bien. C'est ainsi que parait en juin 2014 - parmi d'autres titres, portant la collection à huit titres - le tome 1 d'Avengers : "Le Monde des Avengers" !

Le monde du XXIème siècle est un monde complexe et probablement plein de périls ! C'est le cas dans l'univers réel mais aussi - et davantage même - dans l'univers Marvel !

C'est sur ce constat que Steve Rogers - Captain America - confie à Tony Stark - Iron Man - qu'il faut "voir plus grand" ! Stark compose alors une équipe de Vengeurs - autour d'un noyau central (lui-même, le Captain, Black Widow, Hawkeye, Hulk et Thor - bref l'équipe du film Avengers !) - une équipe version 2.0 avec des réservistes, une équipe étendue !

Et pour ces réservistes, Hickman pioche dans des classiques (Spider-Man, Wolverine, Spider-Woman déjà présents dans les New Avengers de Bendis), des mutants (Rocket et Solar) et de nouveaux personnages ou sous-utilisés et atypiques : Hypérion, Captain Universe, Smasher, Manifold... Une équipe reconstituée donc !

Et cette équipe va avoir fort à faire - dans des intrigues alambiquées et prévues sur le long terme par Hickman (en l’occurrence en trois phases, en trois ans, dont la première se clôt par le cross-over Infinity !). Hickman - illustré par Jérome Opena et Adam Kubert, prévoit un plan complexe mêlant aussi les intrigues de son autre série, New Avengers - où des dimensions parallèles entrent en collision !

Dans les six premiers épisodes d'Avengers, rassemblés dans ce tome 1, les héros sont opposés à Ex-Nihilo, Abyss et Aleph, des créations des Bâtisseurs, la plus ancienne race de l'univers. Depuis Mars, ces deux-là hésitent entre terraformer la Terre ou éliminer l’espèce humaine - en tout cas la transformer ! Les Batisseurs ne vont pas tarder à réapparaitre et la guerre générale se profiler !

Le reste des épisodes présente les nouveaux venus dans l'équipe ! Leur rôle est primordiale : Hypérion - dont la destruction du monde d'origine aurait provoqué une réaction en chaine, Smasher, Captain Universe... On voit aussi les conséquences de l'arrivée des bombes terraformatrices en divers endroits sur Terre !

Bref, dans ce tome 1, les choses se déploient ! On peut compter sur Hickman pour un scénario très fourni ! Un travail qui mérite plusieurs lectures pour bien s'apprécier et se comprendre ! Une première lecture au fil de la parution suivie par la suite d'une lecture d'ensemble !

J'apprécie aussi beaucoup le travail dynamique des illustrateurs de cette série !

Marvel Now ! commence bien avec de telles productions !

A bientôt !

Avengers - Tome 1 - Jonathan Hickman
Read more

Memphis Belle - Michael Caton-Jones

June 21 2014 Published on #Cinéma

Memphis Belle est un film de guerre, produit par David Puttnam et réalisé par Michael Caton-Jones, sorti sur les écrans en 1990.

Le Memphis Belle est un B-17F-10-BO Flying Fortress ayant pour numéro de série : 41-24485. Il faisait partie de l'unité 324th Bomb Squadron (H), 91st Bomb Group (H), 1st Combat Wing, 1st Air Division, 8th Bomber Command. Sa base terrestre était Bassingbourn en Angleterre. La Pin-up du nose art est reprise d'une illustration de George Petty.

Au bout de 25 missions réussies, les équipages américains retournaient aux USA. Dans le film, l'équipage du Memphis Belle réalise sa 25ème mission, le bombardement d'une usine à Berlin, ce qui dans la réalité des faits correspondait à la 21 ème mission !

En juin 1940, après la défaite de la France, l'Angleterre constitue le dernier bastion en Europe contre le nazisme. L’île va résister grâce à une poignée de pilotes de la R.A.F. Puis, les Anglais, épaulés par des recrues américaines, contre-attaquent en envoyant des équipages, à bord des bombardiers B-17, anéantir l'appareil militaro-industriel allemand ! D'abord des bombardements de nuit puis de jour car ceux-ci vont aller en s'intensifiant ! Avec les risques que cela comporte !

Ces équipages sont constitués de jeunes volontaires et s'aventurent jusqu'au coeur de l'Allemagne !

Le bombardement relaté dans le film est une grosse opération qui englobe 360 avions. Nos trompes-la-mort - nos "héros" - vont affronter un ciel en feu. Évidemment, les Alliés comptent des pertes au cours de ces opérations - comme des pertes civiles !

La technologie a joué un rôle primordial dans ce conflit : invention du radar, construction du Spitfire, conception des bombes atomiques utilisées en Asie - mais ce sont aussi des histoires d'hommes !

Ce film montre la vie d'un bombardier - et la solidarité des membres d'équipage : chacun à son poste. Ces pilotes sont pour la plupart de jeunes gens !

Entre les missions, l'attente, tributaire des conditions météos ! Ce sont les aléas de la guerre !

Au final, on a un film intense et réaliste qui inaugure la tradition des films "réalistes" comme Il faut sauver le Soldat Ryan (Spielberg) ou Stalingrad (Annaud).

Il y a dans ce film beaucoup de personnages et au début du récit, on a un peu de mal à reconnaitre qui est qui. Mais les personnages sont caractérisés par des surnoms et des réputations. Il y a par exemple "Lascar" et "le Vierge".

Redisons le encore une fois - nous devons notre paix actuelle au sacrifice de ces hommes !

A bientôt !

Memphis Belle - Michael Caton-Jones
Read more

Star Wars - Rebellion - Tome 3 : Du mauvais côté - Hartley & Fabbri

June 21 2014 Published on #Comics, #Bande-dessinée, #Star Wars

Le tome 3 de la série Star Wars - Rebellion reprends des éléments des opus précédents et les mélange !

Du tome 1 - Jusqu'au dernier ! - on retrouve Janek Sunber - "Tank" - qui cette fois-ci opère sur le champ de bataille de Jabiim où se déroulaient les événements du tome 2 - Échos du passé ! La rébellion des Jabiimi est violemment matée et la troupe impériale rentre à sa base sur Kalist VI.

Devant le sort des prisonniers, Sunber commence à se poser des questions - mais il reste fidèle à son conditionnement impérial. L'Empire est le garant de la sécurité.

C'est dans ce tome 3 - Du mauvais côté - que les deux amis d'enfance, Luke Skywalker et Janek Sunber, vont se confronter, chacun dans un des deux camps. Le lieutenant qui s'était distingué sur Maridun va-t-il réaliser qu'il est "du mauvais côté" ?

Luke et un groupe de rebelles s'infiltrent sous couvertures sur la base impériale pour libérer un espion rebelle - sans savoir que celui-ci a été retourné ! Mais rapidement, leur couverture est éventée et les choses se précipitent !

Un tome qui introduit de nouveaux personnages - des rebelles - Jorin Sol, Deena, Able et suit leurs trajectoires. Certains tomberont au combat dans ce tome ou les suivants !

J'apprécie particulièrement le dessin de Davidé Fabbri - tout en régularité et précision - et le travail de celui-ci sur les couleurs. Le rendu des vaisseaux spatiaux, de la base impériale, le matériel - comme les profils des personnages - dont de toute beauté !

Le meilleur tome de la série à ce jour ? Et même si l'intrigue se complexifie par la suite, reposant sur l'existant, la qualité diminue !

Voilà ! Je ne vous en dis pas plus pour préserver la surprise ! Que ressortira-t-il de la confrontation de deux amis d'enfance séparés par le destin ? Elle culminera dans le tome 4 ! Mais c'est une autre histoire... Et un autre futur billet !

A bientôt !

Star Wars - Rebellion - Tome 3 : Du mauvais côté - Hartley & Fabbri
Read more
1 2 3 4 > >>