Overblog Follow this blog
Administration Create my blog

Vie d'Emile Zola - I - L'enfance et l'adolescence en province

October 25 2009

Emile Zola est né à Paris le 2 avril 1840, au 10 de la rue Saint-Joseph. Son père est François Zola (né en 1795), un ingénieur civil originaire de Venise. Sa mère est une jeune Beauceronne, elle-même fille d'un artisan vitrier et d'une couturière, Emilie Aubert (née en 1819).
En 1843, les Zola s'installent à Aix-en-Provence, où l'ingénieur François Zola doit contruire non loin de là un barrage dans les gorges de l'Infernet. Cela doit être le début d'une série de contrats prometteurs pour lui. Il crée une société avec des créanciers parisiens.
Les parents d'Emilie Aubert, Louis et Henriette viennent rejoindre les Zola à Aix.
François Zola déborde d'énergie et a proposé des plans à Thiers pour une fortification de Paris et envisage de même de construire un nouveau port à Marseille. C'est un pionner de la construction mais une maladie, une pneumonie, contractée sur le chantier de l'Infranet en 1847, aura raison de lui. il laisse sa veuve et son fils dans une grande misère et ceux-ci se retrouvent harcélés par les créanciers. Les Zola doivent emprunter et changer plusieurs fois de domicile.

Emile Zola reçoit cependant une excellente éducation. En 1848, il est élève de la pension Notre-Dame où il rencontre ses camarades Marius Roux et Philippe Solari. Le premier deviendra journaliste et le second sculpteur et resteront toujours ses amis.
Les changements de régime de 1848 et 1851 n'affecteront pas la famille. En octobre 1852, Zola entre en huitième au collège Bourbon. En 1853, il saute une classe et entre en sixième. Il rencontre alors Augustin Baille, fils d'un aubergiste et Paul Cézanne, fils d'un banquier qui deviendra le peintre que l'on sait.
En quatrième puis en troisième, Zola rncontre des succès. il joue de la clarinette dans la fanfare du collège, s'enthousiasme pour Hugo et Musset et l'été venu part chasser dans la campagne avec Baille et Cézanne. Il racontera ses souvenirs concernant ces journées au grand air dans son oeuvre à venir notamment dans L'Oeuvre.

Déja, il se lance dans l'écriture. La plupart de ses premières créations ont disparues: des vers, essentiellement, un roman sur les croisades, une comédie de potache en trois actes et en vers, Enfoncé, le pion !. Ces écrits étaient sans doute marqué par le lyrisme romantique.

Le 16 novembre 1857, sa grand-mère Henriette Aubert, meurt. Emilie Zola part pour Paris recquérir de l'aide. En février 1858, son fils la rejoint, avec son grand -père Louis Aubert. C'est l'adieu à la Provence et à l'insouciance
La famille emménage dans un modeste appartement au 63 de la Rue Monsieur-Le-Prince.
En mars 1858, Emile entre en seconde au lycée Saint-Louis sur recommandation d'un ami de la famille, Alexandre Labot.
De 1858 à 1862, Emile Zola mène la vie de Bohême dont on parlera dans la seconde partie de cet exposé.

Ces informations sont reprises du dossier qui accompagne les romans de Zola en Folio (ici le dossier de l'Oeuvre)

Pour plus de détails et une version romancée de la vie du naturaliste, voir aussi "Emile Zola" par Henri Troyat dans la collection "Grandes biographies Flammarion".

Read more

Le Grand Meaulnes - Alain-Fournier

October 13 2009

Le destin tragique d'Alain-Fournier, tué durant la Grande Guerre,le 22 septembre 1914 dans les Hauts-de-Meuse, à vingt-huit ans, est connu.
Il est pratiquement l'auteur d'un seul ouvrage, Le Grand Meaulnes. Un seul roman donc, et un deuxième inachevé, de la poésie, des articles à Paris-Journal et une correspondance (principalement avec son beau-frère Jacques Rivière)

Mais quel roman! Roman paysan, roman de l'enfance, basé sur des éléments en partie autobiographique, roman initiatique, roman de l'échec (et non échec du roman !), c'est aussi le premier ouvrage classique du XXème siècle, abondamment étudié à l'école.

Le Grand Meaulnes est un adolescent qui, un jour d'hiver, découvre le Domaine inconnu, sorte de Paradis Perdu, le mode de l'enfance regretté où l'on trouve des amoureux, des dames évanescentes, des Pierrots, des Fées, des paysans et des enfants.

Pris par cette ambiance éthérée, le jeune héros n'aura de cesse de retrouver ce lieu isolé, caché et mystérieux et la jeune Yvonne de Galais, princesse du lieu.
Le drame du frère, Frantz de Galais, abandonné par sa fiancée, simple couturière, laquelle ne veut pas croire à son bonheur, apporte un ancrage réaliste au passage. Le roman oscille en permanence entre merveilleux et réalisme, entre rêve et réalité.

Le Grand Meaulnes parviendra-t'il à réunir Frantz et Valentine, sorte d'Adam et Eve chassés du Paradis. Va-t'il y sacrifier son propre bonheur.

Le dénouement, elliptique, suggère que le héros retrouve une partie de son enfance et part "vers de nouvelles aventures" avec sa propre fille que lui a donnée Yvonne de Galais, qu'il a épousé entre-temps et qui finit par mourir, dans une sorte d'expiation.

Un roman enchanteur et un incontournable !

A bientôt

Read more

Le Temps de l'innocence - Edith Wharton

October 8 2009

Edith Wharton, de son nom de jeune fille Newbold, est née à New-York le 24 janvier 1862 dans une famille très fortunée. C'est pourquoi le roman "le Temps de l'innocence", récompensé du prix Pulitzer en 1921, décrit avec acuité la société aristocratique du New-York des années 1870 - 1880.


Newland Archer doit épouser la jeune May Welland. La jeune fille est parfaite à tout point de vue mais tellement insipide! Quelques temps avant son mariage, il fait la connaissance de celle qui deviendra sa cousine par alliance si il épouse May, la comtesse Olenska.


Madame Olenska revient d'Europe où elle a fuit un mari despotique. Elle veut divorcer mais dans l'aristocratie de la Grosse Pomme, cela ne se fait pas ! L'étiquette et les apparences règlent tous les rapports humains.
Newland Archer et Madame Olenska vont s'éprendre l'un de l'autre et le jeune marié sera alors en butte a son milieu qui fera tout pour préserver la bienséance
Ce roman est un livre sur le conformisme. Faut-il obéir à son milieu pour préserver sa tranquilité, au risque d'une vie morne ou bien réaliser ses rêves au prix du scandale?

C'est un roman brillant, bien écrit. On remarquera dans cet ouvrage où règne l'apparat, la récurrence des descriptions dans les visages qui "rougissent" en proie aux émotions.

Cette aristocratie déclinante va bientôt céder la place à d'autres habitudes telles que l'on peut les voir dans les romans de Scott Fitzgerald.

Enfin, j'ajouterais qu'Edith Wharton cultivait une grande amitié avec Henry James et la recommanderais à tous ceux qui aiment ce dernier !


A bientôt !

Le Temps de l'innocence - Edith Wharton
Read more

Dan Simmons

October 1 2009 Published on #Biographies, #Science-fiction

En attendant la suite de ma série de billets "La SF - Historique", je m'attaque aujourd'hui à une série de notes sur les écrivains de ce genre.
J'ai déja eu l'occasion de parler de Dan Simmons à l'occasion de son recueil de nouvelles "le Styx coule à l'envers". il est donc possible que je me répète ici. Cependant, je vais essayer d'être un peu plus complet !

Simmons est né en 1948 dans l'Illinois et n'a été publié que tardivement dans les années 80. Enfant, il manifestait une curiosité propre aux enfants précoces. A sept ans, il découvre une caisse de romans et de magazines de SD que lui rapporte son frère. dès lors, il se plonge dans ce genre. Dès l'année suivante, il commence à écrire sous le pseudonyme de Christopher Starr.

Alors qu'il est au collège, il publie dans la revue subversive The Satyre des nouvelles de SF qui rencontrent un certain succès, qui font au moins sensation.
Son diplôme en poche, il devient professeur des écoles pendant dix-huit ans pour des classes d'enfants surdoués dans le Colorado.
Simmons parle naturellement de SF à ses élèves. il invente des planètes et des mondes qu'il réutilisera plus tard dans sa saga "Hypérion".

A partir de 1979, Simmons tente d'être publié... sans succès. Alors qu'il est sur le point de se décourager, il participe à un atelier d'écriture où une de ses nouvelles tombe entre les mains du romancier Harlan Ellison. Cette nouvelle, c'est Le Styx coule à l'envers ! Ellison l'encourage à continuer et la nouvelle est envoyé et acceptée par Twilight Zone Magazine! C'est le début du succès qui libère notre auteur de ses inhibitions!
1985 - Il publie "Le chant de Kali" et en 1990, coup sur coup "L'Echiquier du Mal" et ""Hypérion". Dès lors le succès ne le quittera plus.

Les récits de Simmons réinvente le genre SF en mêlant les sous-genres. A conseiller à tous les amateurs, Simmons se doit d'être lu au même titre qu'Asimov ou qu'Herbert !

Dan Simmons
Read more